L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

7e Dix Mille Tours : 850 voitures historiques et de collection au Circuit Paul Ricard

Classique parmi les classiques de l’équipe Peter Auto – également organisateur dans l’Hexagone des extrêmement populaires Le Mans Classic et Tour Auto -, le rendez-vous des Dix Mille Tours du Castellet a été l’un des premiers à marquer le retour du public au circuit Paul Ricard voici six ans déjà, il est devenu l’un des incontournables piliers de la saison sportive. Voilà pourquoi demain, samedi 1er octobre et dimanche concurrents et spectateurs passionnés seront présents en Provence. Des centaines de voitures historiques de compétition seront en action, tandis que celles de collection se pâmeront sur les stands des clubs. Entrée générale gratuite !

A la veille des 7e Dix Mille Tours, le compte à rebours a été entamé par la journée d’essais libres, dont les roulages se sont déroulés entre soleil et nuages menaçants; la pluie est d’ailleurs attendue demain, avant le retour du beau temps dimanche.
Chez Peter Auto, on qualifie l’événement et le site du Plateau du Castellet ainsi : «Depuis 2010, les Dix Mille Tours sont devenus le plus grand rendez-vous de voitures historiques de compétition et de collection du sud de la France.
« Le circuit Paul Ricard est le plus beau des écrins, dont les paysages, en ce week-end de début octobre, se parent de leurs plus belles lumières. Et dont le climat provençal offre à tous les douces chaleurs de l’été indien ».

250 voitures historiques de compétition et 600 de collection

DMT15

Outre les compétitions qui réuniront 250 voitures historiques réparties en six plateaux, l’événement Dix Mille Tours dispose d’un espace privilégié pour les collectionneurs et les clubs, qui s’étend d’année en année.
Les six catégories en course : Classic Endurance Racing (CER1 et CER2), Groupe C Racing, Heritage Touring Cup, Sixtie’s Endurance et Trofeo Nastro Rosso.

Près de 600 voitures de collection sont attendues. Certaines prendront la piste, pour des séances de roulage de deux types : amateurs ou initiés. Et le Village Exposants, installé au coeur du paddock, permettra de partager de passionnants moments en famille.

Classic Endurance Racing : déjà la 13e saison !

Référence des Dix Mille Tours, en sa qualité de rétrospective des courses d’endurance disputées de 1966 à 1981, le CER fête sa 13e saison d’existence avec succès, et des compétitions à travers l’Europe sur cinq circuits emblématiques, de l’Espagne à l’Italie. Où les concurrents font renaître les grandes heures de l’endurance dans l’une des séries les plus convoitées des courses historiques.
C’était la glorieuse époque des Ford GT40, Porsche 910, Ferrari 512, BMW M1, et des leurs pilotes, Jacky Ickx, Henri Pescarolo et Gérard Larrousse, dont le terrain de jeux allait des mythiques 24 Heures du Mans au championnat du Monde des Voitures de Sport. Avec 50 autos sur les grilles de départ, la série Classic Endurance Racing fait honneur à leur passé historique.
Les voitures du CER sont divisées en deux plateaux : CER1, GT 1966-1974 et Protos 1966-1971 ; CER2, GT 1975-1979 et Protos 1972-1979.

Groupe C Racing : à 300 km/h dans la ligne droite du Mistral

Cette année, l’univers de Peter Auto, déjà riche de cinq plateaux de courses historiques remarquables, s’élargit avec l’arrivée du Groupe C Racing ; les Sport-Prototypes des années 80 trouvent désormais régulièrement leur place sur chacun des circuits, grâce à l’association « Group C Racing ».

De 1982 à 1994, le Groupe C a engendré des voitures légendaires qui ont écrit quelques-unes des plus belles pages des 24 Heures du Mans dans le sillage des Porsche 956 : Jaguar, Mercedes, Toyota, Nissan et Mazda côté grands constructeurs ; Cougar, Dome, Rondeau, Spice et WM côté « artisans ».

Disparue au début des années 90 après la cohabitation avec les Sport 3.5 – Peugeot 905, Jaguar XJR-14, Toyota TS010 -, l’ère des Groupe C reste l’âge d’or de l’endurance. Elles fascinent, car ces autos sont capables de performances proches de celles des prototypes LMP actuels avec une vitesse de pointe de 300 km/h dans la ligne droite du Mistral.

Ferrari 312 PB : un Prototype de légende en action

Le Prototype Ferrari 312 PB 0892 (moteur 3.0) reste le dernier à avoir été aligné, en 1973, par la Scuderia aux 24 Heures du Mans. Six ont été construites et notamment pilotées par Ickx, B. Redman, Merzario, Schenken, M. Andretti ou Peterson. Ce modèle a remporté toutes les courses du championnat Proto 1972 et terminé 2e des 24 Heures du Mans 1973 derrière la Matra de Pescarolo-Hill.

Un autre Proto, qui plus est français, devait rouler mais il restera en exposition, la Peugeot 905 Evo 1 Bis EV14.
Au début des années 90, le changement de réglementation des voitures d’endurance avait ouvert un nouvel horizon à Jean Todt. Moteurs atmosphériques 3.5 maxi en lieu et places des turbos. Révélée en 1990, la Peugeot 905 Evolution 1 Bis est la version 91, et Peugeot a remportera les 24 Heures du Mans (ainsi que le titre mondial des Voitures de Sport) en 1992 et les 24H 93. Ce modèle, piloté par Keke Rosberg et Yannick Dalmas, l’est maintenant par un Suisse passionné.

Heritage Touring Cup : héritières des 24 Heures de Spa

DMT15

Trois autres catégories complètent, elles aussi avec une passion non feinte, les courses des Dix Mille Tours du Castellet : l’Heritage Touring Cup est née du succès remporté par la course Spa Endurance.

Elle connaît, depuis, un succès grandissant auprès des propriétaires et pilotes de ces berlines qui animèrent la grande époque du Championnat d’Europe de Tourisme (ETCC) entre 1966 et 1984, dont le sommet était constitué des 24 Heures de Spa.
De la BMW 1800 Ti des années 60 à la M3 des années 90, elles ont signé 21 succès en Belgique, et elles s’inclinèrent aussi face aux Alfa Romeo GTA et GTV, Mercedes 300 SE, Ford Mustang et Capri RS, Porsche 911, Mazda RX-7, Jaguar XJS.

Sixtie’s Endurance : AC Cobra, Ferrari et Lotus des années 60…

La série Sixtie’s Endurance vit sa 7e saison avec un plateau qui, dès ses débuts aux Dix Mille Tours 2010, a séduit le public en proposant un peloton de qualité et exhaustif des reines des championnat du monde d’Endurance passés.
Ces voitures Sports Pré-1963 et GT pré-1966, ont pour noms AC Cobra, Ferrari 250 GT, Lotus 15 et Jaguar Type E.

Leurs courses d’endurance de deux heures permettent de restituer les passes d’armes d’antan et, particularité Peter Auto, en plus du classement général scratch est établi un classement à l’indice de performance ; celui-ci met en avant les petites cylindrées et les voitures les plus anciennes, telles les AC Cobra, face à leurs concurrentes plus puissantes et plus récente: s.

Trofeo Nastro Rosso : marqué du sceau du Shell Ferrari – Maserati Challenge

Le Trofeo Nastro Rosso,  lui aussi mis sur roues par Peter Auto en 2010, s’inscrit dans la lignée du Shell Ferrari – Maserati Historic Challenge créé par l’usine.

De 1997 à 2009, il réunit en piste les Ferrari et Maserati les plus exceptionnelles. Riche de son expérience et de son savoir-faire dans les courses historiques, Peter Auto a lancé le concept du Trofeo Nastro Rosso, également ouvert aux modèles de Sport et GT pré-66 d’autres marques italiennes, Alfa Romeo, Abarth, Bizzarrini, Iso, Lancia, Osca et Stanguellini.
Respect et fair-play sont les maîtres mots des gentlemen compétiteurs du Trofeo. Une occasion rare de revoir en piste les icônes de l’âge d’or, produites en petits nombres et dont la valeur ne cesse de grimper.

Dans le rétro du circuit Paul Ricard : 47 ans de sports mécaniques

DMT15

Dans le rétro des 47 ans d’existence du circuit Paul Ricard : inauguration le 19 avril 1970 ; 1971, premier Grand Prix de France F1 en Provence, suivi de 13 autres jusqu’en 1990 ; 1973, premier Grand Prix de France moto sur le Plateau du Castellet, suivi de 12 autres jusqu’en 1999 ; 1978, premier Bol d’Or sudiste, suivi de 21 autres jusqu’en 1999, jusqu’à son retour en 2015 ; 1999, début du chantier du circuit Paul Ricard HTTT (High Tech Test Track), rénovation du site pour en faire le premier circuit au monde exclusivement dédié aux essais et à la communication ; 2002, le circuit Paul Ricard HTTT redevient avant-gardiste et créatif, en particulier grâce au concept Blue Line de ses dégagements en bordures de piste, qui associe design et sécurité, et à un système d’arrosage qui permet de rouler en plein soleil sur une piste mouillée ; 2009, réouverture du circuit au public dix ans après la dernière course qui avait accueilli des spectateurs. Le Circuit Paul Ricard dont les configurations du tracé de 5,861m sont multiples, ouvre à nouveau ses portes à tous lors de compétitions. Des aménagements complémentaires sont réalisés, dont la construction de 4400 places en tribunes dans la ligne droite de départ et des stands.

Le programme complet du week-end des 7e Dix Mille Tours

Samedi 1er octobre : 9h00-9h30, Heritage Touring Cup, Essais libres; 9h45-10h30, Groupe C, Qualification 2; 10h45-11h30, Classic Endurance Racing 2, Qualification ; 11h45-12h10, Clubs Session 4 – Amateur (non bruyant) 1; 12h20-12h45, Clubs Session 5 – Initié (non bruyant) 1; 12h55-13h40, Classic Endurance Racing, Qualification ; 13h55-14h35, Trofeo Nastro Rosso, Qualification ; 14h55-15h40, Groupe C, Course 1 de 45’. 15h55-16h35, Heritage Touring Cup, Qualification; 16h55-18h55, Sixtie’s Endurance, Course 2h.

Dimanche 2 : 9h30-10h05, Trofeo Nastro Rosso, Course 1 de 35’; 10h25-11h25, Classic Endurance Racing 2, Course 1h; 11h40-12h05, Clubs Session 6 – Amateur (non bruyant) 1 ; 12h15-12h40, Clubs Session 7 – Initiés (non bruyant) 1 ; 13h-14h, Classic Endurance Racing 1, Course 1h ; 14h20-15h20, Heritage Touring Cup, Course 1h ; 15h40-16h25, Groupe C, Course 45’ ; 16h45-17h20, Trofeo Nastro Rosso, Course 2 de 35’; 17h40-18h05, Clubs Session 8.

Entrée générale gratuite

Ce week-end, l’entrée générale du circuit Paul Ricard sera gratuite pour tous, et elle permettra l’accès des gradins situés face aux stands jusqu’à la butte du Double Droite du Beausset en passant par le virage du Pont, ainsi qu’aux aires de pique-nique et de jeux.
Accès au Paddock, au plus près des voitures de course et des pilotes, 10€/jour en prévente sur le site circuitpaulricard.com, 15€/ jour sur place, gratuit pour les moins de 16 ans accompagnés. Outre le circuit de kart; l’Xtrem Park du circuit sera accessible (de10h à 18h) et permettra de pratiquer quad, tyrolienne, quick jump, free jump, parcours junior, et de tester les simulateurs de pilotage.

Charles-Bernard ADREANI
Photos : Stéphanie BEZARD et PETER Auto

Diaporama : dans le rétroviseur des Dix Mille Tours 2015

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire