L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

ARCA – A french man in nascar in 2010

Peut-être le savez-vous déjà, mais il y a, au pays des hamburgers et des « muscle-car », un français qui tranquillement se prépare à intégrer le prestigieux championnat américain de la NASCAR. Il s’appelle Michel Disdier et Sport-cars.fr va vous faire partager son aventure.

Arrière de la voiture


Présentation du pilote Michel Disdier :

Comme dans le film américain «Talladega Nights» sorti en 2006 où Jean Girard, pilote français, accomplit et signe une carrière en NASCAR, la vie de Michel Disdier est un  parcours de défis.

Sa passion pour la course, il l’a héritée de son père, qui a couru au volant de voitures de rallye – Alfa Romeo, Lotus, Matra et Renault dans les années 1960 et 70 -, remportant plusieurs courses en France, notamment « Le Rallye du Var », « La course de côte de Tanneron » ou « Le Rallye des Cévennes…

Michel a débuté sa vie de pilote quand il avait 14 ans. Adolescent, il rêvait de courses, mais ses parents craignaient pour sa sécurité. Avec persévérance, il réussit à les convaincre qu’il avait tout simplement envie de courir. Malgré eux, ils le laissèrent faire sa propre expérience. Deux ans plus tard en 1990, à l’âge de 16 ans, il remportait le championnat de France de motocross en endurance 125 cc avec Yamaha. Michel avait prouvé qu’il avait raison de persister.

À 20 ans, il estima qu’il était prêt à faire le saut sur quatre roues, en monoplace, mais il avait besoin d’une personne pour valider ses connaissances. Il passa deux jours au circuit de La Charte dans le Nord de la France, avec comme moniteur Philippe Bodart. Pendant deux jours, Michel s’améliora tour après tour, conseillé par son instructeur. « A la fin de la deuxième journée, Philippe Bodart devait conclure que j’avais une place dans ce sport » se souvient Michel Disdier.

Avec succès, il continue dans diverses compétitions et sa confiance grandit, alimentant ainsi son désir de piloter.

Un joli CV :

En tant que pilote français, son CV est imposant. Michel Disdier a couru en Formule Renault, Formule Ford, Formule 3000, Formule Nissan, Formule France et en challenge Ferrari. Il a également testé et aidé à développer la R-420, prototype de voiture de course GT. Il a remporté la Formule France en 1999, avec une victoire à Magny-Cours ainsi que deux places de deuxième à Dijon et Nogaro. Il a également réalisé deux meilleurs tours en course cette saison-là, prouvant sa capacité à dépasser les limites.

Michel Disdier compléta son parcours par un essai réussi en 1998 avec l’équipe « GS » pour le championnat international de Formule 3000 et en 2001, il impressionna tous ceux qui l’ont vu concourir dans le Challenge Ferrari avec deux 3e place, à Misano en Italie et à Hockenheim en Allemagne.

Rêve américain :

Pour Michel, ce fut l’heure de la révélation de son rêve américain. Il allait se consacrer à son ambition pour la NASCAR. Après avoir contacté des officiels de la compétition américaine à la fin 2002, il fut invité à assister à une course NASCAR, à Homestead en Floride, pour la finale de la saison. Il fut accueilli avec un réel intérêt et, après une réunion avec la direction d’équipes, pilotes et agents de NASCAR, il comprit que son avenir était là.

«L’idée de courir aux États-Unis en NASCAR me donne une énergie incroyable», devait déclarer le champion de Formule France et de moto-cross français.

Alors, les tests du pilote français s’accumulent. « Lorsque j’ai rencontré les équipes, les organisateurs et les médias américains en 2002, j’ai compris que le moment était venu pour un pilote européen, de participer à cette compétition… Je préfère être le premier. L’accueil que j’ai reçu m’a prouvé que j’avais ma place. Maintenant, c’est à moi de démontrer que je peux la garder », devait-il poursuivre.

« Qu’aurait été votre vie si vous n’étiez pas pilote de voiture de course ?‘‘ me demande t-on souvent. Il est toujours difficile de répondre à cette question, parce que cela serait un aveu de possibilité d’échec, que je ne peux pas imaginer ».

En 2007, Michel allait enfin accomplir une course NASCAR au Canada à Montréal, juste après son premier test sur circuit ovale, sur le super speedway de Michigan.

Pour ce faire, il lui aura fallu plusieurs années de démarches.

En 2008, Michel a finalement attaqué avec une vraie voiture de course de 2 tonnes sur les circuits dans le championnat ARCA (Automobile Racing Club of America). N’ayant jamais couru sur piste ovale, sa première sortie à Salem, dans l’Indiana Salem Speedway fut un succès extraordinaire ! Il se qualifia à une impressionnante 19e place sur plus de quarante pilotes engagés et termina en 13e position, ce qui éveilla l’intérêt de tous ceux qui le remarquèrent. Le buzz médiatique qui suivit à la fois aux USA et en France fut incroyable. Quelques semaines plus tard, à Toledo Speedway, Michel répéta son succès. Une carrière de pilote de courses de stock-car était née.

En 2009, Michel court de nouveau dans le championnat ARCA avec le Team Bowsher Motorsports. La saison de neuf courses a commencé en mai et durera jusqu’en octobre. La saison fut intense et le résultat gratifiant. En plus de ses succès sur les circuits, les dédicaces d’autographes furent épuisantes, mais notre Français Michel Disdier aime le contact avec ses fans et cette demande d’autographes continue de grandir à chaque course.

La route vers la NASCAR n’est pas facile mais c’est avec confiance, persévérance et grâce au talent des dirigeants du Team que l’histoire devient possible aujourd’hui. Ce sont ces qualités qui poussent Michel Disdier à piloter.

Aujourd’hui, la route du succès s’ouvre devant lui.

Source : Michel Disdier.

Retrouvez Michel Disdier sur son site : www.michel-disdier.com et sur sport-cars.fr après chaque course pour une interview.

Prochain rendez-vous (le dernier de la saison!)

Rockingham Speedway, Rockingham NC, 10-11-09 le vendredi 9 octobre, à 12:00.
« Race Car ARCA 2009 »
Date et heure de début : vendredi 9 octobre, à 12:00
Date et heure de fin : dimanche 11 octobre, à 13:00
Où : North Carolina 28379

Retrouvez le championnat ARCA ici.