L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Albi – C1- Eric Debard

Malgré un superbe début de course d’ Eric Debard, parti 4ème sur la grille, ses efforts et ceux de toute l’équipe DKR Engineering n’auront pas été récompensés.

Si l’équipier d’Olivier Panis, qui court à domicile devant ses amis et partenaires, perd une place lors du premier tour, Eric se met très vite dans un excellent rythme. Il revient très rapidement sur l’Audi R8 n°25 d’Oreca et l’Audi R8 de Saint-Eloc. Améliorant tour après tour ses temps, il revient dans les échappements des deux GT germaniques, et profite d’une erreur de Wilfried Merafina pour récupérer sa position de départ. Eric Debard ne relâche pas ses efforts et trouve l’ouverture sur l’Audi du duo Hallyday/Ortelli et effectue un superbe dépassement pour s’emparer de la troisième place, tout en améliorant avec brio son rythme de course. Le pilote de la Corvette n°1 donne tout et signe un chrono explosif : 1.21.490, le meilleur temps des pilotes B : il est le plus rapide en piste ! Tout porte à croire que la victoire est à portée de « volant » . Olivier Panis se prépare donc à prendre le relais, après 20 minutes de course, mais alors qu’Eric rentre dans le dernier tour de son run, la voiture est victime d’un problème de tringlerie de boîte . Eric Debard est alors contraint de stopper la voiture dans la deuxième chicane du circuit : un travail et une performance une fois de plus mal récompensés , alors que le duo méritait de monter sur la 1ère marche du podium.

Eric Debard : «J’ai fait un superbe relais mais à la fin de celui-ci la tringlerie a lâchée. C’est dommage car aujourd’hui, nous avions l’auto pour gagner, mais c’est comme ça, c’est le sport. Il faut l’accepter mais le sort s’acharne sur nous. Nous avions retrouvé une voiture performante et je pense que l’on pouvait vraiment gagner aujourd’hui. C’est rageant, mais nous avons beaucoup progressé par rapport à Magny-Cours, c’est un point positif. Demain sera un autre jour et il faudra à tout prix gagner

Olivier Panis : «Il faut féliciter Eric et l’équipe. Nous avions une super voiture, Eric fait le meilleur temps des pilotes B durant son relais, il était en 1.21.4, il était très rapide. Il maîtrisait très bien sa course et je pense que nous avions vraiment une voiture pour nous battre pour la victoire, quand on voit qu’il avait six secondes sur Hallyday et que c’est Ortelli qui gagne…Mais c’est la course. Malheureusement nous avons eu un problème de tringlerie, on passe encore une fois à côté . Demain nous allons essayer de tout faire pour essayer de faire un bon résultat avec Eric qui joue à domicile, pour l’équipe et les pilotes, car c’est frustrant.»

Source : DKR Engineering

DKR Engineering