L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Audi Endurance Expérience : Sport-cars.fr qualifié pour la finale !

Permettre aux amateurs de sport automobile d’assouvir leur passion sans dépenser une fortune et dans le cadre d’une structure parfaitement organisée : tel est l’objectif (atteint !) des Audi Endurance Experience, un évènement auquel le blog Sport-cars.fr a participé lors des sélections sur le circuit du Mans.

Audi Endurance Expérience 17

De gauche à droite : Philippe Hortail (sport-cars.fr), Adrien Salé (ABC Moteur ), Philippe Pillon (La Revue Automobile), David Koskas (Le Blog Auto), Charles Dubois (Le collectif Garage des Blogs).

Le concept

Audi Endurance Expérience 3Lancé en 2011, géré par Oreca, L’Audi endurance experience fait partie de l‘Audi driving experience. Ce programme propose également des baptêmes en Audi R8, des essais de modèles sportifs d’Audi sur circuit et sur route pour ses clients et prospects.

Pour les fans, il est possible de venir essayer leur propre voiture sportive sur circuit et de bénéficier d’un accompagnement par un instructeur, ce qui permet de soigner certains défauts de pilotage…

Au cours de 4 épreuves de qualification de 3 heures, (vendredi 19 avril, Le Mans / vendredi 14 juin, Paul Ricard / vendredi 5 juillet, Nogaro/ vendredi 27 septembre, Magny-Cours) Audi sélectionnera les équipages qui participeront à la manche finale de 24 heures du vendredi 18 au dimanche 20 octobre sur le circuit Paul Ricard.

La voiture

La monture dont nous disposions était une Audi A1 1.4 TFSI Audi Endurance Expérience 14185ch équipée de la boîte S-Tronic avec commandes au volant.

Débarrassée de ses moquettes, elle est équipée de sièges baquet, de harnais, d’un extincteur, d’un transpondeur et de prises d’air qui aident au refroidissement du moteur.

Pour des raisons de fiabilité, le pilotage se fait en mode manuel. La peine encourue si on ne respecte pas cette consigne et de voir le moteur passer en mode « dégradé » et d’immobiliser la voiture pour une intervention des mécaniciens.

L’expérience :

Quand j’ai reçu un e-mail me demandant si le 19 avril 2013 je souhaitais me rendre au Mans pour participer à la première qualification des Audi endurance experience, j’avoue que j’ai tout de suite été séduit par l’idée de faire ma première course automobile ! Parce que c’est bien beau d’essayer de belles voitures de sport, mais c’est une autre paire de manches de rouler sur un circuit et de se battre contre le chrono et les autres pilotes…

C’est en compagnie de David Koskas (Le Blog Auto), Charles Dubois (Le collectif Garage des Blogs), Adrien Salé (ABC Moteur ) et Philippe Pillon (La Revue Automobile) que j’ai eu le plaisir de partager le volant de l’Audi N°28 engagée sous le nom « Team Auto ». Tout au long de l’épreuve, un esprit d’équipe nous a animé que ce soit pour échanger nos sensations, faire au mieux nos arrêts aux stands ou encore s’encourager mutuellement. Ce fut très agréable !

Audi Endurance Expérience 1Le réveil à l’aube n’a pas tempéré notre enthousiasme et l’arrivée au circuit nous a permis de découvrir, soigneusement aligné, l’ensemble des voitures qui allaient souffrir tout au long de la journée. Tout commence par les formalités administratives d’usage (permis de conduire, certificat médical…) sous l’espace d’accueil.

Une fois cela expédié, direction les vestiaires pour y prendre notre paquetage de pilote : combinaison, t-shirt Audi, gants et chaussons sont mis à notre disposition (nous aurons en cadeau les trois derniers). Ca y est, j’ai l’air d’un pilote ! Mais l’habit ne fait pas le moine…

La suite se passe dans une salle de réunion avec le briefing qui nous sensibilise aux règles en vigueur, dont certaines sont importantes : ne pas mettre deux roues en dehors de la ligne de course, ne pas tenter le freinage-de-la-mort-qui-tue car on n’est pas là pour ça et, surtout, se faire plaisir !

Une fois tout cela terminé, il est temps de nous rendre dans les stands pour rencontrer Frédéric Rouvier qui sera notre team manager tout au long de la journée. Il commence par nous emmener faire un tour de piste pour découvrir le tracé puis s’installe à droite pour deux boucles avant de nous lâcher face à nos responsabilités. Les choses sérieuses commencent…

Pendant que l’un d’entre nous est en piste, on travaille sur les arrêts au stand et sur « qui fait quoi » afin de ne pas perdre de temps et faire en sorte que nous puissions repartir au bout d’une minute, durée minimale d’immobilisation imposée par le règlement. Une personne pour la flèchAudi Endurance Expérience 4e, une autre pour attacher le pilote côté gauche, une autre pour sa droite… tout est optimisé !

Ma séance se solde par un meilleur temps situé à 4 secondes de la pole position ! Ouille, ça fait mal à l’égo même si on sait que le plus rapide est un pilote… Mais Frédéric Rouvier a vite fait de nous rassurer en expliquant « qu’il est hors de question de chasser le chrono car il faut préserver la voiture : tout arrêt pour changer les pneus ou les plaquettes de frein coute entre 10 et 15 minutes ! Sur une course de trois heures, c’est très pénalisant. » Nous faisons confiance à notre team manager et cela sera payant à la fin.

Fin des essais et déjeuner où l’on parle stratégie et pilotage car la pluieAudi Endurance Expérience 12 est prévue pour le départ ! Le tirage au sort de la grille nous a mis en 6ème place sur la grille, ce qui est avantageux.

Entre Charles Bubois et moi, Frédéric hésite à désigner le pilote qui prendra le départ. Nous décidons tous les trois de tirer cela au sort et c’est votre serviteur que le hasard met dans le baquet. Je rigole sur le coup, mais petit à petit le stress monte. Comme disait Sarah Bernhardt‎ à une jeune actrice qui n’avait pas le trac « ne vous inquiétez mon petit, ça viendra avec le talent ! »

Direction la grille de départ où je prends place. Vérification de la radio. Validation de la position de conduite. Re vérification de la radio. Echanges avec Frédéric, notre team manager, qui donne les derniers conseils et qui rassure. Le départ se fait sous safety en raison de la pluie et il s’efface au bout de trois tours. Fredéric avait raison : « ne colle pas trop pour pouvoir te dégager, réaccélère le plus tôt possible pour gagner des places… ». Au premier freinage, c’est une place de gagnée ! Puis une seconde… A la fin du premier relai, notre Audi N°28 pointe à la quatrième place ! Au cours de ces quelques tours, un freinage un peu tardif pour résister au cinquième donnera lieu à une scène cocasse… car il a voulu freiner encore plus loin et du coup, il est sorti plus large !

De retour dans les stands, mes équipiers prennent la suite et font du bon boulot ! La stratégie est bonne et chacun prend du plaisir à piloter, ce qui est pour nous le plus important. Le dernier relai me permettra de remonter cinq ou six places et de faire mon meilleur temps sur une piste sèche.

Au final, j’aurai le plaisir et l’honneur de représenter la « Team Auto » au circuit Paul Ricard fin octobre pour passer à l’étage supérieur des Audi endurance experience avec la course de 24 heures. Mes équipiers sont en cours de sélection à l’heure où ces lignes sont écrites. Il est possible de suivre cela en live-streaming depuis les sites www.audi.fr et Daily motion ou sur Twitter #Audi2e

Classement :

Classement de la course parmi les extra-teams* : 4ème sur 5

Classement de la course au général : 16ème sur 23 voitures ayant franchi la ligne d’arrivée

Classement de la régularité parmi les extra-teams : 4ème sur 5

Classement de la régularité au général : 18ème sur 23 voitures ayant franchi la ligne d’arrivée

*( Xbox, Dunlop, Presse et Tag Heuer)

En prime, une vidéo de maxreportage.com à laquelle nous avons participé !

[youtube]http://youtu.be/DMLLNy7aUso[/youtube]