L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Avant-première: Au volant de la nouvelle Ford Mustang

Pour la première fois de son histoire, l’icône américaine va traverser l’Atlantique et être vendue en Europe par les concessionnaires de la marque.

Bien entendu, il était déjà possible d’acheter une Mustang en France, auparavant. Mais elles arrivaient au compte-goutte, par le biais d’importateurs indépendants, qui les achetaient d’abord eux-mêmes aux Etats-Unis, où ils les immatriculaient avant de les revendre en France (une Mustang arrivant neuve, non immatriculée, en France, ne pouvant l’être dans l’Hexagone par la suite) ; c’est principalement cette situation qui va évoluer, mais aussi les tarifs, car Ford France annonce déjà des prix très compétitifs : moins de 40 000 € pour la GT à moteur V8 (que l’on trouve déjà à plus de 50 000 € en annonce aujourd’hui), et moins de 35 000 € pour une nouvelle version Ecoboost à quatre cylindres, que nous sommes également allés essayer sur les routes de Californie.

2015 Ford Mustang

Essai Ford Mustang Ecoboost 2Quatre cylindres, un sacrilège ?

Pour les puristes et les adorateurs du modèle, cela ne fait aucun doute. Pour les autres c’est différent, et c’est peut-être ce qui pourrait les aider à franchir le pas. Ford, qui compte écouler environ 8 500 Mustang par an en Europe (dont 600 à 800 en France) table sur 80 % de version Ecoboost.

Développant 314 ch grâce à un turbo qui agit comme un bi-turbo en suralimentant les cylindres deux par deux (ce qui donne des accélérations assez linéaires, nous y reviendrons plus loin), ce bloc de 2.3 de cylindrée montre des visages différents selon les situations.

[nextpage title= »Road Trip californien »]

Le road-trip californien

2015 Mustang Media Drive in L.A.200 miles de bonheur, soit un peu plus de 300 km : c’est ce qui nous attendait en prenant le volant de la Mustang Ecoboost. Démarrage, coup de gaz, et première déception : la Mustang Ecoboost fait un bruit de moteur…Ecoboost, qui va bien à une Fiesta mais pas à une muscle-car américaine. Même un bruit de Focus ST est plus sympa au ralenti. En montant dans les tours et surtout en activant le mode sport, qui rend un peu plus rauques les vibratos de l’échappement, le son prend tout de même de l’épaisseur. En toute rationalité, même s’il n’est pas très agréable, ce bruit n’est pas rédhibitoire et Ford dit même qu’il a été choisi par les clients. Comme quoi tout évolue…

Les premières centaines de mètres, dans les bouchons de Sunset Boulevard, mettent en exergue un autre défaut : les premier et second rapport sont très longs, ce qui génère une impression de manque de puissance. Un comble pour une Mustang ! En réalité, cette impression disparaîtra lorsque nous pourrons enfoncer plus généreusement la pédale d’accélérateur.

2015 Mustang Media Drive in L.A.Après avoir longé les trottoirs étoilés de Hollywood boulevard, nous nous engageons sur une autoroute qui mène à la campagne. Ce sera la première occasion de se rendre compte que la puissance est bien là, mais qu’elle arrive de manière linéaire et plutôt après 3 000 trs/min. Néanmoins, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, nous nous sommes retrouvés à peine à fond de quatrième à 100 miles (160 km)/h.

2.3 l, 314 ch et tout de même de la ressource.

Sortis de l’autoroute en direction d’un ranch situé en haut d’une montagne, nous avons une bonne quarantaine de kilomètres de montées diverses et de belle route devant nous. Une occasion parfaite pour tester la tenue de route, elle qui s’est toujours montrée aléatoire pour l’ensemble des Mustang, leur pont arrière rigide agissant de manière négative sur le comportement. Mais ça, c’était avant.

La mustang 2015 reçoit maintenant des suspensions en aluminium indépendantes, un train arrière multibras et les versions françaises seront agrémentées en série (en option aux USA) du pack performance, lequel comprend des jantes de 19 pouces avec pneus Pirelli PZero, des freins de diamètre majoré, des modes Sport et Track qui paramètrent la consistance de la direction, la réponse de la mécanique et un autobloquant.

2015 Mustang Media Drive in L.A.C’est précisément la définition de notre modèle d‘essai qui, il faut bien le dire, nous a bluffé. Direction précise, placement du train avant parfait et incisif en entrée de virage, le nez de la voiture part à la chasse du point de corde sans que le conducteur ne doive lutter avec le volant.

Par ailleurs, le châssis, tout en restant relativement confortable, suit le mouvement avec agilité et sportivité. En bonne propulsion, la Mustang s’écrase un peu à l’arrière à la remise des gaz, mais c’est de manière très saine qu’elle va chercher tout le grip disponible pour rester dans la trajectoire. A noter qu’un système ESP (déconnectable partiellement ou totalement) est livré de série.

Sur ce chapitre, la nouvelle Mustang est une vraie réussite, et s’il est vrai qu’elle est assez encombrante sur route (4,78 m de long pour 1,91 m de large), son poids se situe dans une moyenne correcte (1 620 kg) et son agilité efface toute notion de lourdeur. Il nous tarde de la comparer à ses concurrentes premium, vendues le double car bien plus chic et technologiques, mais qui n’offrent peut-être pas le même plaisir de conduite.

[nextpage title= »Un intérieur made in USA »]

2015 Mustang Media Drive in L.A.Habitacle aux standards américains

Si le niveau de finition ne déçoit pas compte tenu du prix et du fait qu’il s’agisse d’un pur modèle américain, il convient de noter que quelques plastiques font économiques, mais que la planche de bord peut dorénavant recevoir du cuir, ce qui est une première dans l’histoire de la Mustang. Par ailleurs, la sellerie, le volant et le levier de frein à main sont quant à eux recouverts de cuir en série. Il existe des sièges sport Recaro, de toute beauté (en option) qui sont plus enveloppants mais de fait un peu moins moelleux.

Les passagers avant seront à leurs aises, en revanche les deux qui embarqueront à l’arrière (c’est une quatre places) ne devront pas dépasser 1,70 m sous peine de devoir courber l’échine.

[nextpage title= »Le bilan »]

Conclusion

La Mustang a toujours fait rêver mais semblait inaccessible. Elle va continuer de faire briller les yeux des amoureux de voitures spectaculaires en devenant tout d’un coup accessible, plus facile à faire entretenir, agrémentée d’une garantie constructeur et d’un moteur correspondant davantage aux attentes de la clientèle européenne. Dès lors, ses chances de succès sont réelles.

 Les plus

·        Son style

·        Le rapport prix/prestations

·        La tenue de route

Les moins

·        Des détails de finition

·        Le bruit du moteur 4 cylindres

·        Les premiers rapports de boîte trop longs

[nextpage title= »La fiche technique »]

La fiche technique

L x l x h (m) : 4,78 x 1,91 x 1,38

Volume du coffre (l) : 408

Réservoir (l) : 59

Roue de secours (indiquer : Normale ou Temporaire ou Type galette ou Non, kit de réparation)

 PRIX/EQUIPEMENT DE SERIE Ecoboost (34 900 €).

[nextpage title= »Les Photos »]

Galerie Photos

Texte : Didier Laurent

Photos: DL et Ford

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter