L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

V.Beltoise – Difficile Oschersleben…

C’est entre deux examens à l’INSA de Lyon, physique et math, que Vincent BELTOISE s’est rendu sur le circuit allemand pour participer au troisième rendez-vous de la Formul’Academy Euro Series. Un week-end qui ne fut pas à la hauteur de ses espérances, mais il n’en porte pas toute la responsabilité… On vous explique pourquoi.

Sport-cars « Vincent, le week end fut difficile ? »

V. Beltoise « Oui, dès le début du week-end, les temps ne sont pas au rendez-vous malgré le visionnage de vidéos, l’étude du tracé et la découverte sur des jeux vidéos (NDLR : cela peut faire sourire, mais la précision de ces derniers est redoutable). C’est un circuit très sympathique, mais je ne pensais pas être aussi loin à la fin des premiers essais libres. Je pointe respectivement 4ème et 8ème, accusant près d’une seconde de retard sur le meilleur temps de chaque séance. »

03909805_050_BELTOISE

Sport-cars : « Comment expliquez-vous cette situation ? « 

V. Beltoise « Je sortais d’une semaine de partiel et même si je n’ai pas participé au roulage du Mans il y a quelques jours, et j’accusais un peu le coup physiquement. La grosse difficulté venait en fait que ce circuit  se compose de longs virages qui conditionnent de grandes lignes droites, et à la lecture des données, on s’est aperçu que j’avais du mal à trouver le bon repère pour réaccélérer. Parfois, c’était un peu trop tôt et m’obligeait à soulager, parfois c’était un peu tard. Une fois les repères trouvés, les temps ont progressé. »

Sport-cars : « La qualification est plus satisfaisante ? »

V. Beltoise : « Les trois premiers ont fait de bons temps et sont restés hors de portée. Dans la première séance, je fais une petite erreur et réussi le 5ème temps. Dans la seconde, je rectifie et accroche un bon 4ème temps quatrième temps, à six dixièmes de la pole position. Il y a donc une une nette progression par rapport au début du week-end, ce qui laisse envisager une bonne course. »

Sport-cars : « La course justement… elle fut un peu chaotique il me semble ? »

V. Beltoise : « A la première course, j’ai pris un départ correct, mais au premier virage, qui est à 90 degrés, le vibreur intérieur est très haut, et il ne faut pas se rater au freinage. Le pilote devant moi a freiné un peu tôt et deux pilotes sont passés (dont F. Matelli). J’ai été un peu trop prudent… Mais ensuite j’ai réussi a remonter à la cinquième place dans le premier tour, puis à la quatrième au bout de trois tours. Mais l’écart avec les trois premiers était trop important et nécessitait de prendre trop de risques pour tenter de les remonter et il fallait préserver ce résultat ».

Sport-cars : « La seconde course fut compliquée… »

V. Beltoise :  » J’étais confiant car il venait de pleuvoir et j’étais sur la partie gauche de la piste, sèche… Mais en fait tout le monde a pris un bon départ. On se retrouve à trois de front au premier freinage, je commence à réaccélérer mais derrière moi il y a un accrochage et un museau touche ma roue arrière… Juste assez pour m’envoyer en tête à queue… Je repars 9eme mais comme beaucoup de voitures ont été impliquées dans l’accrochage, il y a un grand nombre d’abandons et le safety-car est entrée en piste. Cela m’a permis recoller aux pilotes devant moi et de pointer en 9ème position, avec des pilotes que je pouvais envisager de doubler. »

Sport-cars : « Vous pouviez donc espérer remonter… »

V. Beltoise : « Oui, mais étant donné l’ampleur du carambolage, il a fallu 14 minutes pour remettre la piste en ordre, sur 25 minutes de course… Par conséquent, quand la voiture de sécurité s’efface, il reste 6 minutes de course… Il a fallu attaquer vite. A la relance du safety car, les voitures devant moi n’étaient pas assez proches les unes des autres… Et les écarts étaient importants. Malgré cela, j’ai réussi à remonter à la cinquième place, mais je n’ai pas pu dépasser Fernando MONJE qui était quatrième. »

03909805_086

Sport-cars : « Comment étaient vos temps en course ? »

V. Beltoise : « J’ai détenu le record du tour à la fin de la seconde course… Ce qui est une bonne nouvelle et démontre la progression tout au long du week-end. « 

Terminant donc 4ème et 5ème, ce fut de loin le week-end le plus compliqué pour Vincent BELTOISE depuis le début de la saison. Néanmoins, le pilote a pu démontrer qu’il ne se décourageait jamais. Quelque soit sa situation initiale, il est capable d’être l’un des plus performants à la fin de week-end.

Le meeting de Spa-Francorchamps (Belgique), les 24 et 25 juillet marquera le début de la seconde partie saison. Toujours en course pour le titre, Vincent doit cependant saisir toutes les occasions possibles pour recoller au leader de la Formul’Academy Euro Series.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire