L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Coup de gueule – Signez les pétitions !

Signez les pétitions :

Spa Pau Charade

Signalez nous toute autre pétition!

Charade, Spa Francorchamps et maintenant Pau… Les nouvelles ne sont pas bonnes pour les circuits. Et c’est sans parler des pétitions en cours !

On entend de tout en ce moment contre le sport automobile. Mais c’est aller un peu vite en besogne…

Pau - DSC_0474

Grand prix de Pau

Qui peut réclamer ?

Souvent, les personnes qui se plaignent se sont installées à proximité du circuit après la création de ce dernier. Elles n’ont rien à dire ni à réclamer ! Quand on pose ses bagages à proximité d’une piste, on accepte le désagrément. Ou on s’installe ailleurs.

D’autres se sentent « solidaires » des riverains et signent une pétition sans savoir et en écoutant qu’un seul point de vue : belle démagogie…Et parfois, parmi ces personnes, on en retrouve qui louent une chambre d’hôtes à proximité du circuit et qui préfèrent grandement un paiement en espèce…

Enfin il y a ceux qui ont vu un circuit s’installer près de ce chez eux. Là, en effet, il faut respecter l’endroit et les riverains. Mettre en place des mesures de limitation du bruit par exemple, comme au circuit du Lacquais.

Quels motifs ?

Les motifs invoqué sont variables mais communs à tous les circuits :

les nuisances sonores,

la perturbation de tout l’environnement,

une activité énergétiquement coûteuse et productrice de CO2,

Et parfois, comme pour Pau, une question se pose sur le financement.

Mais face à cela, certains oublient un peu vite :

–  qu’un circuit fait souvent vivre ses alentours (hôtels, restaurants, garages et pompistes…)

– que la compétition est un vecteur de recherche et que bon nombre de technologies issues du sport automobile ont été transposées dans la voiture de monsieur tout le monde. La même qui a peut-être sauvé la vie d’un des signataires de la pétition grâce à sa tenue de route ou ses freins qui ont évolué avec la compétition… Belle reconnaissance !

– que les futures voitures de courses seront de plus en plus propres,

– que les anciennes qui participent au VHC représentent une part ridicule dans la production de CO2…

En conclusion :

A une époque où fumer « c’est mal », faire l’amour nécessite des précautions, boire provoque des maladies, rouler vite alimente les caisses de l’Etat (merci les radars !), bref, à une époque où tout devient compliqué voire dangereux, je revendique, en tant que passionné, le droit au plaisir de piloter, de bruler de la gomme et de consommer 30 litres au cent pendant quelques heures. Voire à faire une petite balade en montagne au volant d’une AC Cobra… En retour, je veux bien rouler tous les jours en voiture électrique.

Ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas tout seul à aimer le sport automobile et les belles voitures : « Selon le sondage réalisé mi-septembre, les Français sont majoritairement favorables aux sports mécaniques et notamment les jeunes (moins de 35 ans). Synonymes de passion et d’innovations technologiques, les sports mécaniques gardent la cote auprès des Français malgré les récentes attaques de leurs réfractaires et de certains hommes politiques les taxant parfois « d’être d’un autre siècle ».
Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1008 personnes représentatives de l’ensemble de la population âgée de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Voir tout le sondage ici