L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

E-Prix de Londres 2022 : Dennis et Di Grassi au top mais…

Jake Dennis et Lucas Di Grassi n’avaient pas remporté la moindre course cette saison. Mais les deux poles positions et la victoire du pilote Andretti le samedi, puis le succès du champion brésilien le dimanche leur ont permis de briller sur les bords de la Tamise. Toutefois, c’est bel et bien Stoffel Vandoorne, sur Mercedes, qui tire les marrons du feu.

L’E-Prix de Londres a tenu toutes ses promesses. D’une part, l’ambiance était bonne dans les tribunes bondées de l’ExCeL London, ce parc des expositions géant où sont désormais organisés les deux E-Prix de Londres. Le circuit, long de 2,14 km pour 14 virages, présente la particularité d’être en partie indoor. La partie intérieure, longue d’environ 600 mètres, est un challenge pour les pneus. Mais Michelin a fait des enveloppes spécifiques pour la Formula E, capables de rouler sur tous types de surface, que le sol soit sec ou humide.

Les vrais gagnants du E-Prix de Londres

Les performances de Jake Dennis et de Di Grassi font les affaires des pilotes Mercedes, et plus particulièrement de Stoffel Vandoorne. Pourquoi ? En évitant que les gros points tombent dans l’escarcelle de ses véritables concurrents pour le titre Pilotes, le pilote belge, quant à lui arrivé deuxième et quatrième des deux courses, prend le large au championnat. Le samedi comme le dimanche, Edoardo Mortara (Venturi) second avant d’arriver à Londres, n’ a pas marqué de points. Mitch Evans, nouveau prétendant suite à une superbe remontée le samedi, ne termine quant à lui pas l’E-Prix du dimanche. Quant à Jean-Eric Vergne, également en lice pour le titre, c’est à nouveau un week-end à oublier avec un compteur bloqué à 0 en Angleterre. Tout cela donne de l’air au pilote Mercedes, qui possède maintenant 36 points d’avance sur Evans, son plus proche concurrent.

Stoffel Vandoorne et Mercedes s’envolent au championnat grâce à une régularité qui a payé.

Qui sera le champion du monde 2022 de Formula E ?

Il reste techniquement 58 points à distribuer à Séoul dans deux semaines et tout est encore possible pour Vandoorne bien sûr, mais aussi pour Evans et Mortara chez les pilotes. Pour tous les autres, la messe est dite. Du côté des constructeurs, les challengers de Mercedes se nomment Venturi et DS Techeetah (voir classements ci-dessous). L’an dernier, Mercedes avait remporté les deux titres (avec Nyck de Vries) en même temps que la marque annonçait son retrait de la discipline en 2022. Cette fois-ci elle pourrait à nouveau rafler la mise pour sa dernière course en Formula E.

Classements Pilotes (10 premiers) après quatorze courses

1- Stoffel Vandoorne (Mercedes-EQ FORMULA E TEAM) 185 Points

2-Mitch Evans (Jaguar TCS Racing) 149

3- Edoardo Mortara (Rokit Venturi Racing) 144 

4- Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) 128 

5-Antonio Felix Da Costa (DS Techeetah) 116

6-Lucas Di Grassi (Rokit Venturi Racing) 111

7-Robin Frijns (Envision Racing) 110

8-Nyck de Vries (Mercedes-EQ FORMULA E TEAM) 106

9-Jake Dennis (Avalanche Andretti) 98

10-Pascal Wehrlein (Tag Heuer Porsche Formula E Team) 65

Classement Constructeurs

1- Mercedes-EQ FORMULA E TEAM, 291 points

2- Rokit Venturi Racing 255 

3- DS Techeetah 244

4-Jaguar TCS Racing 200

5- Envision Racing 172

6- Tag Heuer Porsche Formula E Team 128

7-Avalanche Andretti 112

8-Nissan e.dams 34 

9-Mahindra 25

10-NIO 333 7

11-Dragon Penske Autosport 2