L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Ford Focus ST 2015: L’art du compromis

Ford continue l’extension de sa gamme Focus avec cette déclinaison ST forte de 250 ch et qui, en attendant l’arrivée d’une version RS forcément plus puissante et radicale (350 ch) donne le change en termes d’agrément de conduite et de sportivité.

Ford focus ST 17

Mise en valeur par sa peinture de guerre, d’un jaune éclatant, la Focus ST annonce la couleur. Face avant très dynamique, lignes tendues, calandre béante avec sigle ST rouge et jantes de 18 pouces : tout cela indique qu’il va y avoir du sport. L’arrière est au diapason : becquet de toit, double sortie d’échappement, bouclier travaillé sur le plan aérodynamique et là aussi le sigle ST.

Ford focus ST 6Un look tapageur ? Oui et non. Car si la Focus ST n’est pas des plus discrètes, la couleur de cet exemplaire est pour beaucoup dans son relatif manque de discrétion. En même temps, elle arbore suffisamment d’élégance pour apparaître davantage sport-chic que sport-beauf.

Intérieur sport

L’habitacle enfonce davantage le clou de la sportivité : sièges baquets Recaro bicolores siglés « ST » en gros à l’avant du dossier trois petits compteurs « sport » en haut de la planche de bord, volant à grosse jante et court levier de vitesse. Un esprit fun qui trouve son prolongement… sous le capot.

[nextpage title= »La motorisation »]

La clé du bonheur

Ford focus ST 9Ou plutôt le bouton. La version ST reçoit l’accès et le démarrage sans clé. Ce dernier s’effectue donc par un bouton situé sous le compteur de vitesse, sur la planche de bord. Au ralenti, le 4 cylindres Ecoboost de 2 litres de cylindrée reste calme, même si l’échappement trahit, déjà, le caractère dynamique de la mécanique. Les premières centaines de mètres mettent en avant l’élasticité du bloc, aidé dans ses régimes les plus bas par un turbo. Et si les accélérations sont franches dès le début, elles deviennent vraiment fortes au fur et à mesure de la montée en régime, qui peut grimper Ford focus ST 13jusqu’à 6 500 trs/mn. Avec des rapports de boîte assez longs, le fait d’exploiter la mécanique fait que l’on peut dépasser la vitesse autorisée sur autoroute en troisième… Mais le jeu est plutôt de profiter du souffle du turbo, qui permet de disposer d’un couple maximum jusqu’à 2 000 trs/mn, et de profiter des très bonnes dispositions dynamiques de l’engin. Le train avant n’est pas diabolique –il faut bien laisser quelque chose de plus à la future RS qui embarquera un différentiel de course- mais lorsque le sol est assez plat le guidage vers le point de corde est assez net à défaut d’être incisif. Pas de méprise, la direction ne pose pas de problème particulier, et le retour d’information dans le volant est plutôt bon, voire trop lorsqu’on roule sur une chaussée déformée…

[nextpage title= »Sur la route »]

Sur la route: Châssis sport, mais pas trop

Ford focus ST 12Comme évoqué plus haut, la Focus ST n’est pas la sportive la plus dynamique, mais elle propose un intéressant compromis entre efficacité routière et confort (de conduite comme de roulage). A tel point qu’on se demande si 30 ch de moins, ou alors un couple plus modéré donnant au moteur un caractère moins fougueux, mettant moins à mal la motricité, notamment si la chaussée est humide ou déformée, n’eut pas été un meilleur choix. Ford aurait ainsi cadré encore plus avec l’esprit GT de moyenne gamme dont cette berline est une digne représentante, tout en valorisant davantage une version RS plus exclusive. Mais il convient de reconnaître un côté exaltant à la ST, et des capacités à tout faire, aussi bien les trajets quotidiens qu’aller s’amuser sur un circuit, avec toute la panoplie d’aides à la conduite habituelle (ESP avec position « sport » et totalement déconnectable sur cette version). Dommage que sa consommation apparaisse un peu élevée en conduite rapide, mais le niveau de performances global vaut bien un petit effort de ce côté.

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars »]

Notre Avis

Ford focus ST 14

Performante, utilisable au quotidien, la Ford Focus ST 2015 est un condensé de plaisirs automobiles. Personnalisée avec goût, sportive à souhait, efficace quand il le faut, elle permet à l’automobiliste en quête de sportivité de s’offrir un modèle facturé au prix juste, qui offre les sensations et les avantages d’une sportive, sans forcément lui en faire subir les inconvénients, notamment en termes de confort et de coût de fonctionnement. Des caractéristiques qui comptent lorsqu’on n’a pas forcément les moyens de s’offrir une « vraie » voiture de sport en complément de son moyen de transport quotidien. A noter, pour les gros rouleurs, que la ST existe également en diesel (185 ch), vendue au prix de 30 500 €.

Les plus

-Son look

-Son caractère moteur

-Son rapport prix/sportivité

Les moins

-Planche de bord un peu austère

-Diamètre de braquage

-Consommation

[nextpage title= »Fiche technique »]

Fiche technique

Dimensions (Lxlxh, en m) : 4,36 x 1,86 x 1,47

Poids (kg) : 1 437

Coffre (l) : 363 à 1 262

Réservoir :

Moteur : 4 cylindres ; essence ; 2 000 cm3 ; turbo; 15 CV

Puissance : 250 ch à 5 500 trs/mn

Couple : 360 Nm à 2 000 trs/mn

Transmission : aux roues avant, BVM à six rapports

Consommation (ville/route/mixte, l/100 km) : 8,8/5,7/6,8

Performances :

0 à 100 km/h (s) : 6,5

Vitesse maxi (s) : 248

Tarifs: à partir de 29 000 €

2 200 € de malus (159 g/km)

Equipement de série:

Allumage automatique des phares, audio bluetooth, prise USB, 6 haut-parleurs, climatisation automatique bizone, grille de calandre active, ordinateur de bord avec ecomode, rétroviseurs électriques et chauffants,pédalier spécifique ST, pommeau de levier de vitesse et frein à main gainés de cuir, siège Recaro, tapis ST, volant 4 branches ST, becquet arrière, double sortie d’échappement centrale, jantes alliage ST 18″, pare-brise acoustique, contrôleur vectoriel de couple, ESP, suspensions sport ST, système surveillance pression des pneus…

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos