L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Premier essai : la Ford Mustang Cabriolet Ecoboost débarque en Europe

Il n’a jamais été impossible de trouver à acheter une Mustang sur le sol français, mais elle est cette fois officiellement importée en Europe par le réseau Ford. Nous l’avons essayée avec son nouveau moteur 2.3, ne version cabriolet.

essai-mustang-2015-15

Quel amateur d’automobile n’a jamais rêvé de « cruiser » cheveux au vent, à bord d’une mythique Ford Mustang cabriolet ? Seulement voilà, avec son moteur V8 et le prix du sans-plomb dans l’Hexagone, l’acheteur rationnel hésitait…

Ford a alors résolu le problème de plusieurs manières. D’abord, en distribuant lui-même les voitures à travers un réseau de 200 Fordstores, des concessions améliorées, en Europe, dont 50 se trouvent en France. Il faut dire Ford compte vendre 800 Mustang en France, sur les 8 500 prévues pour l’Europe, car la belle sera toujours fabriquée dans la même usine, de l’autre côté de l’Atlantique. Ensuite, en lui offrant une motorisation plus « acceptable » pour le commun des mortels.

Un peu d’histoire

Lancée en avril 1964 aux Etats-Unis au tarif accessible de 2 368 $ la première Mustang est un succès immédiat : 22 000 bons de commandes signés le premier jour ! Il paraît même qu’un client a même dormi à la concession pour être sûr de l’avoir, le temps que son chèque soit encaissé… Neuf millions de Mustang vendues plus tard –l’objet n’est donc pas rare- la Mustang débarque en Europe avec un moteur taillé pour ce marché.

Mais que l’on ne s’y trompe pas : la belle américaine est aussi appréciée pour son moteur V8 velouté, et Ford indique que le gourmand bloc constitue tout de même 35  % des ventes. Le moteur le plus diffusé de la gamme sera donc le 2.3 Ecoboost,  un quatre-cylindres turbo développant 317 ch. La version Cabriolet, vendue 4 000 € de plus que le coupé (ce qui fait un prix d’attaque très compétitif à 35 000 € en coupé), devrait quant à elle représenter 25 % des immatriculations, la boîte automatique (+ 2 000 €) 20 %, toutes carrosseries confondues.

[nextpage title= »Au volant de la Mustang européenne »]

Au volant de la Mustang européenne

essai-mustang-2015-38Evidement, en lançant le moteur, on n’entend pas de V8 ni de V6, autre moteur uniquement vendu en modèle de base à peine plus de 20 000 € au Etats-Unis… Le bruit du 2.3 reste néanmoins correct, artificiellement travaillé mais en phase avec le style de la voiture.

Une fois en route, les premiers tours de roue mettent au jour une consistance de direction bien calibrée. Elle est en outre ajustable via un commutateur selon trois modes : confort, Sport + et Track (piste). Si il faut grimper à 5 500 trs/mn pour profiter de la pleine puissance de la mécanique, et que les accélérations sont linéaires, elles sont néanmoins musclées : 5,8 s pour passer de 0 à 100 km/h, et 233 km/h en pointe.

Nous avons par ailleurs pu vérifier cette dernière donnée assez facilement sur les autoroutes allemandes, et constater que la vitesse maxi était assez facilement atteinte. Mais les rapports de boîte, surtout les trois derniers, sont assez longs. Conséquence négative de ces choix techniques, des reprises plutôt molles en-dessous de 1 500 trs/mn, ce qui oblige souvent à rétrograder. Côté consommation, notre essai s’est soldé par des chiffres évoluant entre 9,5 l à 12,5 l/100 km pour une donnée homologuée à 8,2 l/100 km, ce qui est honorable compte tenu des performances.

Il est enfin important de noter que, pour le marché européen, la Mustang est livrée de série avec le Pack Performance, qui comprend des freins de diamètre majoré, des jantes de 19 pouces et un différentiel à glissement limité. Le châssis, réglable selon quatre modes (Confort, Sport +, Track et Snow) réagit bien, et fait de la Mustang un modèle vivant mais sûr, avec un comportement en phase avec les attentes de la clientèle européenne, souvent déçue par les approximations de tenue de route des anciennes versions.

Finition correcte, bon niveau d’équipement

A bord, l’espace ne manque pas. Les sièges sont larges (recouverts de cuir en série) et peuventessai-mustang-2015-27 être climatisés et chauffés par le biais d’une option à 600 €. A l’arrière, la Mustang propose deux vraies places, bien dessinées dans une banquette moelleuse. Mais l’accès n’y est pas très simple, et la place pour les jambes dépend de la bonne volonté des passagers avant à bien vouloir avancer leur siège.

Le niveau de finition, inférieur à ce qu’on peut trouver à bord des stars prémiums du segment, reste en cohérence avec le prix demandé, et surtout témoigne d’efforts en comparaison de ce qu’on a pu voir à bord des anciennes générations de Mustang.

En revanche, la qualité de l’isolation phonique de la capote (triple épaisseur, à ouverture électrique après un déverrouillage manuel) impressionne. Il n’est pas possible de décapoter en roulant, car si la manipulation est électrique, il faut tout de même déverrouiller préalablement une poignée à la main.

Rouler cheveux au vent ne génère pas de remarque particulière, même si aucun filet à remous n’a été prévu. L’installation hifi de base est d’assez bon niveau (système Sync 2 avec Bluetooth livré de série),  mais le système Sound Premium à 12 haut-parleurs est à conseiller, par le biais d’une option à 1 200 €, couplée avec un GPS haut de gamme qui s’affiche sur un écran tactile de 8,2 pouces. Un bon point pour la revente.

[nextpage title= »Conclusion et photos »]

Conclusion

Si les 800 exemplaires disponibles pour la France ne sont pas encore vendu, ce n’est qu’une question de jour ou d’organisation de la force de vente. La Mustang profite d’une image très forte, et servira maintenant de faire-valoir à Ford, qui ne profite pas aujourd’hui de l’image qu’il mérite en Europe et en France. Les 50 FordStores qui vont la vendre vont avoir un trafic jusqu’alors inconnu dans leur show-room. Le rêve américain continue, plus de cinquante plus tard…

On a aimé

-Son prix abordable pour les prestations

-Son charme de « grosse » voiture américaine

-Son passé et le mythe qu’elle représente

On a moins aimé

-Le manque de tonus à bas régime du moteur 2.3

-L’absence de certains équipements modernes (lecture des panneaux, régulateur de vitesse actif…)

-Des détails de finition (mais pour le prix..)

D. Laurent.

[nextpage title= »Fiche technique »]

FICHE TECHNIQUE MUSTANG

Dimensions

Lxlxh (m) : 4,78 x 1,91 x 1,39

Empattement (m) : 2,72

Volume du coffre (l) : 332

Capacité du réservoir (l) : 59

Roue de secours : kit de réparation

BVA : + 2 000 € () = données BVA

Les équipements de série

ABS avec répartiteur de freinage (EBD) et assistance au freinage d’urgence (EBA). ESP. Cinq airbags. Aide au démarrage en côte. Système de contrôle de la pression des pneus. Entrée et démarrage mains-libres. Climatisation automatique bi-zone. Ordinateur de bord couleur. Allumage automatique des phares et des essuie-glaces. Système audio avec Ford Sync 2 (interface Bluetooth et commandes vocales avancées) et neuf haut-parleurs. Ecran couleur tactile 8 pouces. Rétroviseur intérieur électrochrome. Rétroviseurs extérieurs électriques et chauffants. Phares bi-xénon. Feux arrière à LED. Caméra de recul
. Capote en tissu noir triple épaisseur à commande électrique. Sellerie Cuir. Sièges conducteur et passager sport à réglages électriques six directions et réglages lombaires intégrés. Volant cuir avec commandes au volant, réglable en hauteur et en profondeur. Frein à main gainé de cuir. Quatre modes de conduite paramétrables (Normal, Sport+, Track et Neige). Différentiel à glissement limité. Kit de réparation pour pneumatique. Jantes alliage 19 pouces.
Les options (€)

Peinture métallisée : 700. Peinture spéciale jaune « triple » : 1 300. Aide au stationnement arrière : 400. Alarme périphérique et volumétrique : 400. Sièges avant chauffants et climatisés : 600. Système de navigation Sync 2 et Premium Sound System : 1 200. Pack Premium (Aide au stationnement arrière, entourage chromé des vitres latérales, jantes alliage 19″ 10×2 branches finition aluminium, système de navigation Sync 2 (avec Bluetooth et commandes vocales avancées), écran couleur 8″, 2 prises USB, 12 haut-parleurs info trafic, radio numérique DAB, accès aux points d’intérêt des Guides Michelin, sellerie cuir Premium Noire et sièges avant climatisés) : 2 500. Jantes alliage 19 pouces «10 branches » : 400.

Inscrivez-vous à la newsletter