L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai – Jaguar XF 2.2 Diesel.

[flickr_set id= »72157629246825003″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »original »]

Jaguar est une marque qui devrait évoluer dans les années à venir avec l’arrivée de nouveaux modèles. En attendant, elle part à la conquête du marché des professionnels (loueurs ou entreprises) avec un modèle 2.2 diesel assez convaincant.

Ligne

Essai Jaguar XF 21Le style de Jaguar a fortement évolué ces dernières années. Essai Jaguar XF 19Au risque de m’attirer les foudres des passionnés de la marque, je trouve que les lignes des anciennes versions avaient un style fort et que l’on reconnaissait facilement une Jag’. La XF nouvelle mouture est rentrée dans le rang.

Ce qui la rend plus aussi plus discrète, moins ostentatoire, une qualité souvent appréciée par les chefs d’entreprise.

Cependant, on apprécie le travail des designers qui ont dotée la XF d’une face avant élégante avec cette grande ouverture, cette grille chromée et les feux de jour. L’aile avant reçoit une ouverture qui donne un côté sportive et le profil est élégant.

Moteur 2.2

Une Jaguar peut consommer peu : c’est tant mieux même si la sonorité du Essai Jaguar XF 12bloc est un peu trop présente à mon goût. Avec une puissance de 190 chevaux à 3 500 tr/mn pour un couple de 450 Nm à 2 000 tr/mn, le nouveau bloc annonce une consommation de seulement 5.4 l/100 en cycle mixte avec un taux de rejets de CO2 de 149 g/km, ce qui lui permet de rester dans la zone neutre du bonus/malus écolo. Notre ordinateur de bord, sur un parcours varié (route, ville et autoroute) annonçait 8 litres/100.

Monté pour la première fois en position longitudinale, le moteur reçoit un seul turbocompresseur refroidi par eau avec pistons à faibles frottements, de nouveaux injecteurs, un vilebrequin inédit et un système start-stop qui se montre discret car il est capable de relancer la mécanique alors qu’elle tourne encore à 400 tours/minute.

Boîte 8

Essai Jaguar XF 13Notre monture, en finition « d’entrée de gamme » (pas d’intérieur tout cuir), nous a permis de tester la boîte FZ automatique à 8 rapports avec ses commandes au volant. Douce et très discrète, elle complète idéalement le tableau, même si parfois on aimerait un peu plus de réactivité.

Le passage des rapports à pleine charge s’enchaine sans à-coups et on pointe Essai Jaguar XF 9alors à 225 km/h selon Jaguar tout en profitant pour passer la borne des 100 km/h en 8.5 secondes. Le poids de 1 745 kilos musèle un peu la XF.

A bord

La position de conduite est agréable et la finition est en rapport de l’image luxueuse renvoyée par la marque. Les aérateurs qui se « rangent » seuls ou la commande de boîte ronde qui sort de son logement font leur effet. Le GPS est en option sur notre finition et il semble indispensable de gréver le budget de son prix (2 640 euros…). Ce qui étonne un peu, c’est que, avec 4.96 mètres de long, la place allouées aux passagers arrière n’est pas exceptionnelle.

Conclusion

La XF arrive de bons arguments sur le marché de la voiture de luxe à faibles consommations. Avec un style élégant et surtout le fait de pouvoir rouler en Jag’ à partir de 44 900 €.

J’AIME

Le design intérieur

La douceur de la boîte

J’AIME MOINS

Le moteur un peu trop présent

La réactivité de la boîte

Remerciements : A la ville de Cassis, qui ne nous a pas autorisés à prendre des photos sur la jetée. Dommage, le cadre était sympa.

Inscrivez-vous à la newsletter