L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai nouveau scooter 125 GT : « Forza Honda » !

Honda propose enfin avec le 125 Forza, son nouveau scooter, un GT sportif haut de gamme et moderne, confortable et rassurant, aussi à l’aise en ville que dans les zones suburbaines, voire sur de petits trajets autoroutiers. Et il est lancé à un prix très concurrentiel.

FORZA 125 HONDA 10

Un demi-siècle après les années scooters liberté, les voilà devenus indispensables outils de déplacement dans les embouteillages quotidiens des villes et des métropoles, voire  pour une escapade. Donc toujours utiles et de plus en plus agréables, tant qu’à faire !

Ceux qui se moquaient hier en prétendant que les scooters ne faisaient pas partie du monde de la moto ont retourné leur veste. D’autant, qu’en France plus encore qu’ailleurs ils ferraillent sur le marché des deux roues motorisés avec un grand « M ». Et Honda ferraille sur les podiums commerciaux avec Piaggio et Yamaha.

Mais il manquait à la marque japonaise un GT 125 avant-gardiste pour se mettre au diapason… Le voici le voilà commercialisé, le Forza. Il a été révélé en octobre dernier à la veille du Mondial de l’Automobile de Paris.

Nous avons essayé en avant-première ce scooter au caractère typiquement européen, Honda ayant longuement étudié les us et coutumes des usagers à Paris et à Marseille durant sa conception. Un jour au PSG, l’autre à l’OM, même si ce sont des choses qui ne se font pas, quoique…

Intelligence aérodynamique et pare-brise réglable

FORZA 125 HONDA 9

Pare brise abaissé et position aéro pour un CX optimisé à la Piscine sur le tracé F1 de Monaco

Les motards en devenir, les citadins et autres détenteurs du permis de conduire les automobiles désireux d’échapper aux vicissitudes urbaines de la circulation vont sûrement apprécier le Honda Forza 125 : il allie rendement, tempérament un brin sportif, simplicité et confort d’utilisation.

Ce petit dernier au design moderne, limite agressif, est intelligent au plan aérodynamique avec, du carénage au garde boue arrière, une exploitation mesurée du moindre flux d’air. Malin, il l’est aussi, en particulier ses rangements astucieux sous la selle et dans le tablier.

FORZA 125 HONDA 2

Conçu et fabriqué en France, le boîtier de protection étanche s’intègre parfaitement au centre du guidon

Honda pousse même le vice à proposer – en option, désolé, mais il a été conçu en France – un boîtier étanche parfaitement intégrable au-dessus du cache du té de fourche, afin de pouvoir notamment lire le GPS sur son smartphone, sans gêner la lecture de l’ensemble des informations du tableau de bord.

Au guidon, les commandes tombent naturellement sous les mains et le regard, bien assis sur un selle plutôt basse aux flancs creusés afin que les conducteurs de taille jockey n’aient pas de souci d’installation, le démarrage se fait tout en douceur. Et la pluie aidant, on apprécie vraiment que le pare brise réglable monte à bonne hauteur. A l’arrière, l’assise est également confortable.

Eclairage à leds et salvateur ABS en série

FORZA 125 HONDA 3

Essai printanier sur la Côte d’Azur, arrosé d’une douce pluie niçoise

L’éclairage à leds dote le Forza d’une signature lumineuse reconnaissable entre toutes à l’avant ainsi qu’à l’arrière, et surtout il est on ne peut plus sécurisant. A noter que le freinage avec ABS est réglé tout en finesse.

Dommage d’ailleurs qu’il n’y ait pas de répartiteur. Qu’importe, car ce système salvateur m’a empêché de m’offrir une figure acrobatique d’entrée de jeu en glissade lors d’un freinage nerveusement  enthousiaste, à moins que ce ne soit l’inverse, sur l’asphalte mouillé de la Promenade de Anglais et des avions… Mais que fait Christian Estrosi, elle n’est pas encore couverte et chauffée cette route ?

Sérieusement, dès les premiers kilomètres, on est à l’aise comme si on conduisait le Forza depuis presque toujours. Le châssis est compact, il s’agit d’un cadre tubulaire en acier, associé à l’avant à une fourche de 33 mm et à l’arrière à un bras oscillant en alliage d’aluminium relié à deux amortisseurs réglables.

Moteur doux, Start & Stop et consommation record

FORZA 125 HONDA 6

Côté gauche, la transmission du Honda 125 Forza.

Les quelque 160 kg de ce petit cheval docile s’inclinent gentiment sur ses roues de 15 pouces à l’avant et 14’’ à l’arrière. Quant à la garde au sol, elle est plus que correcte. Disons que ce sont surtout ceux qui mettent du gros gaz et m’ont lâchement déboîté qui m’ont permis de le vérifier !

Le moteur, monocylindre 4 temps allie douceur et silence. L’injection électronique PGM-FI Honda éprouvée de longue date et la transmission à technologie basse friction minimisent d’inutiles déperditions de puissance.

Ainsi la consommation du Forza 125  établit un nouveau record à la baisse dans sa catégorie, avec moins de 2,5 litres aux 100 km ce qui procure une belle autonomie avec le réservoir de carburant de 11,5 litres.

Son système Start & Stop, dont l’alternateur-démarreur lui aussi silencieux au possible est plus doux que sur l’automobile la plus sophistiquée et redémarre dès que l’on touche la poignée d’accélérateur.

Au bout du compte, de Nice jusqu’aux hauteurs d’Eze et à l’autoroute plongeante vers la Riviéra, en passant par la Principauté de Monaco, où nous avons pété les chronos sur le circuit de Grand Prix F1 – plus vite qu’une Civic du WTCC… mais un peu moins qu’une F1 McLaren-Honda… – « Forza Honda » est le slogan qui s’impose à l’heure de la mise sur orbite de ce nouveau scooter 125 par le numéro un mondial des motoristes. Sa vitesse maxi est de 118 km/h.

Mais gare, la concurrence va vite réagir !

Le face à face : Honda Forza – Yamaha X-Max

Chez Honda, histoire d’expliquer les plus  du Forza 125 par rapport à son rival direct, que dis-je sa cible le Yamaha X-Max qui domine le segment depuis une décennie, on répond sans langue de bois. Voici, en substance, ce que cela donne.

Le poids c’est l’ennemi : Honda Forza 159 kg (150 kg à vide), contre 173 kg pour le Yamaha X-Max (version ABS puisque le Forza l’a en série).

Voir et être vu : l’éclairage du Honda Forza est « Full Leds », à l’avant comme à l’arrière ; à l’arrière seulement sur  le Yamaha X-Max.

Question de taille : la hauteur de selle du Honda Forza, 780 mm ; Yamaha X-Max, 792 mm.

Décoincer le bulle : la bulle de protection est réglable en six positions sur le Honda Forza, pas sur le Yamaha X-Max.

Le moteur : le moteur du Honda Forza est équipé d’un système Start & Stop maison  « Idling Stop », et sa transmission automatique hérite de la nouvelle technologie basse friction « ESP » développée par son service Recherche et Développement. Sa puissance est de 15 chevaux (11kw)  à 8750 tours/minute pour un couple de 12,5 Newton/mètre, contre 10,55 kw et 11,95 Nm pour le Yamaha X-Max.

La consommation en carburant : mesurée selon les normes européennes, 2,3 litres/100 km pour le Honda Forza, soit 43 km par litre, et un litre de moins aux 100 km que le meilleur concurrent …

Le système de freinage : en série sur le Honda Forza, à l’avant comme à l’arrière, un disque de 256 mm avec ABS de dernière génération. Plus léger que celui du Yamaha X-Max qui ne le propose pas sur son modèle de base affiché à 4 499 €. Et il faut ajouter 400 € pour l’avoir avec l’ABS.

Le côté pratique : le tableau de bord et l’instrumentation donnent un coup de vieux à la concurrence… les plus du Honda Forza, outre un litre de plus dans le coffre sous la selle pourvu d’un séparateur, capable d’accueillir deux casques intégraux de grande taille, on trouve dans le tablier un rangement supplémentaire capable d’accueillir une bouteille d’eau, ou de Ricard (avec modération bien sûr)… Et prise d’alimentation 12v de série.

Les carrosseries : le Honda Forza est proposé en cinq couleurs de carrosserie bi-ton, le Yamaha X-Max en trois.

De l’utilité des vêtements spécifiques

FORZA 125 HONDA 7

Petite escapade en Principauté de Monaco avec la tenue appropriée

Ayant, hélas, commencé à tenir un guidon bien avant l’époque à laquelle le port du casque est devenu obligatoire en France, hormis cet équipement vital, des gants et, en général… des chaussures qui protègent les chevilles,  j’ai une très fâcheuse tendance à rouler à moto sans porter de vêtements spécialement adaptés à l’usage d’un deux roues motorisé.

Cela m’a valu de tester ceux de la boutique Honda pendant l’essai du 125 Forza. Plus agréables à porter qu’ils ne paraissent sexy, car de prime abord on les pense lourds et engonçants, mais non il sont confortables et astucieux.

Leurs protections aux épaules et aux coudes pour les blousons, aux hanches et aux genoux pour les pantalons permettent de limiter les dégâts en cas de chute. Sous la lancinante petite pluie printanière de la Côte d’Azur, j’ai aussi pu constater qu’ils étaient chauds et étanches. Heureusement d’ailleurs.

Donc, même à scooter, ne négligez pas les vêtements spécifiques moto.

Une offre de lancement très agressive

Ultime chose et non des moindres, alors que le Honda Forza, nouvelle référence du genre des scooters GT 125 est lancé au prix de 4 599 €, si l’on préfère son rival direct, le Yamaha X-Max qui incarne désormais la génération passée, il faudra débourser 4 899 €.

A l’heure du lancement, Honda joue à fond la carte de l’agressivité commerciale avec une offre à moins de 104 € par mois. Mais seulement jusqu’au 30 avril. A voir et à comparer, donc à essayer !

Charles-Bernard ADREANI

Photos : AA by HWE