L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai pneus – Continental on Ice…

A partir de 7°C = Danger.

Une devinette pour commencer : savez-vous qu’en dessous de 7°C, l’efficacité des pneus été chute de façon significative et qu’il convient d’avoir recours à des pneus hiver ?

Et savez-vous pourquoi ces derniers adhèrent mieux sur les routes hivernales mouillées ou verglacées que leurs homologues prévus pour la belle saison ? C’est tout simplement parce qu’ils disposent à la fois d’un mélange de gomme spécifique et d’un profil spécialement étudié pour la surface rencontrée.Voilà pour les réponses.

Mais l’écart de performance est-il véritablement palpable ? Et si oui, y a-t-il une vraie grande différence ? Et comment faire pour s’en rendre compte ? Le mieux est encore faire un test ! Et je me suis sacrifié pour vous (enfin, sacrifié est peut-être un mot un peu fort…)

Continental stage pilotage glace val thorens 16

« Prendre conscience de l’importance de nos pneus quand on rencontre des conditions d’adhérence délicates… »

Tel était le but du stage réalisé sur le circuit de Val Thorens en compagnie de Franck Lagorce et Benjamin Rivière à l’invitation de Continental.

Si la marque est connue surtout pour ses pneus, elle œuvre aussi comme fournisseur de systèmes et centres d’ingénierie, elle collabore avec de nombreux constructeurs pour améliorer la sécurité au sein de nos chères voitures. Par exemple, les divisions « automotive  system » spécialisées dans le châssis et les liaisons au sol sont N°2 mondial dans le domaine de l’ABS et de l’ESP. Pour ses essais, Continental dispose du « Contidrome », principal circuit de test du groupe allemand depuis 1967. Il permet aux chercheurs de la marque de développer les solutions et d’améliorer les produits. C’est ce que nous allons voir…

J’ai oublié mes skis…

Rendez-vous était donc pris sur la piste du circuit de glace Alain Prost de Val Thorens. L’Iphone indique queContinental stage pilotage glace val thorens 11 le temps sera couvert et que les -10°C annoncés équivalent à -22°C « ressentis » en raison du vent ! Quand je vous disais plus que je me suis sacrifié ! Mais la température de l’ambiance du stage était largement supérieure à zéro ! Les groupes se sont formés naturellement et nous nous retrouvons à quatre par voiture pour aller tester les diverses gommes mises à notre disposition (des Continental en version été, neige et clous).

Nos fidèles destriers pour cette journée sont des Clio RS 2.0 16V (200 chevaux et traction) et Subaru Impreza 2.0D (150 chevaux et 4 roues motrices).

Franck Lagorce et Benjamin Rivière nous rappellent les règles élémentaires en terme de pilotage : position de conduite et des mains sur le volant, l’appel et son pendant, le contre appel… On sent que la pression monte d’un cran au moment de se diriger vers les voitures !

AContinental stage pilotage glace val thorens 1 tour de rôle, nous avons pris le volant de nos montures et exécuté plusieurs exercices différents : accélération / freinage, passage de virage au frein à main, en appel-contre appel, démarrage en côte et enfin petit parcours chronométré… Un vrai régal que de piloter sur de la glace vive ! On s’amuse à faible (voire très faible pour ma part…) vitesse, ce qui induit une prise de risque quasi nulle… Je dis bien quasi nulle car l’organisation ne plaisante pas avec la sécurité. A juste titre !

« En pneus été tu riras (ou flipperas…), en pneu hiver tu iras, en pneus cloutés tu assureras… »

Voilà résumé par un dicton la leçon du jour. En effet, lors des différents test, on comprend très vite en faisant du surplace (phrase étonnante…) lors de l’exercice de démarrage en côte que les pneus « été » ne sont pas conçus pour rouler sur du verglas, sinon les aurait appelé « pneus verglas »… Un seul d’entre nous à réussi à grimper la côte pourtant pas très pentue (bravo Vincent !!) avec la Clio…  Le même exercice avec l’aide des quatre roues motrices de la Subaru se passe bien. On patine certes, mais on arrive à se mouvoir et à accélérer. Par contre, il faut penser à freiner !

Et là, j’en profite pour passer un petit message aux possesseurs de 4×4 qui accélèrent fort avec leur engin de  plus de 2 tonnes et leurs gros pneus été : quand il faudra freiner, vos quatre roues motrices ne vous seront d’aucune utilité puisque par définition, elles servent à « motricer » (mot qui n’est pas dans le dico…) ! Vous arriverez plus vite qu’une simple Clio RS 2.0 16V, mais irez aussi plus loin qu’elle au moment de freiner et risquez de rater l’arrêt au bar des pistes…

Continental stage pilotage glace val thorens 16Continental stage pilotage glace val thorens 18Continental stage pilotage glace val thorens 19Continental stage pilotage glace val thorens 20Continental stage pilotage glace val thorens 21Continental stage pilotage glace val thorens 23

Cliquez sur les photos pour les voir en grande taille !

La suite de l’aventure nous a permis de tester les pneus hiver TS 830P de Continental. Et là, tout d’un coup, on retrouve un pouvoir de direction et une motricité suffisante pour la Clio RS 2.0 16V et ses deux roues motrices. On dispose alors d’un comportement plus rassurant et plus prévenant. Il en va de même bien sûr avec la Subaru. On arrive plus vite au moment de prendre la courbe, mais l’adhérence est au rendez-vous aussi. On se sent en sécurité.

Enfin, les pneus cloutés étonnent par le grip qu’ils offrent. Accélération sans inquiétude, freinage sûr, tenue de route en appui qui permet de s’amuser, voilà le cocktail qui permet de piloter sur le circuit !

En parlant de piloter, le petit parcours entre les plots fut un grand moment de rigolade dans notre équipe. Pour ma part, j’y ai grandement contribué en déclenchant le frein à main avec un bel optimisme. Et la Clio RS 2.0 16V a pu alors de prendre pour un patineur catégorie « programme libre, très libre… » Mais il faut savoir que je n’étais pas au courant (il ne me semble pas que l’information nous avait été transmise…) que notre monture disposait de pneus hiver à l’avant (parfait pour accélérer) mais que le train arrière recevait une belle paire de pneus été… Qui faut-il remercier au sein de l’organisation pour cette délicate attention ? (je vois bien Franck Lagorce valider cette bonne idée…)

Continental stage pilotage glace val thorens 10Continental stage pilotage glace val thorens 9Continental stage pilotage glace val thorens 8Continental stage pilotage glace val thorens 7Continental stage pilotage glace val thorens 6Continental stage pilotage glace val thorens 5

Cliquez sur les photos pour les voir en grande taille !

Quelles conclusions tirer de cette journée ?

Tout d’abord que la France est le dernier pays européen en terme d’équipement en pneus hiver mais, conséquence logique, le premier en matière de salage. Nous salons 7 fois plus que nos voisins allemands !

Ensuite que les pneus ont un usage qui leur est propre et que si les ingénieurs et chercheurs se creusent les méninges pour les adapter aux conditions de circulation, c’est pour notre sécurité…

Enfin, que si piloter est un plaisir, c’est aussi et surtout un art. Et que les pneus sont les instruments de certains artistes ! En voici la preuve en vidéo.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=QzK43KTP_OQ[/youtube]

[flickr_set id= »72157623600464808″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »original »]