L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Toyota Auris 2015: la marque sécurise sa gamme

Le constructeur japonais fait évoluer sa compacte dans des proportions intéressantes : design extérieur plus moderne, qualité intérieure en progression mais aussi tenue de route améliorée grâce à des suspensions et une direction revues, deux nouveaux moteurs Euro 6 et un niveau d’équipement en hausse avec l’apparition de Safety Sense, un nouveau package tourné vers la sécurité. Essence, diesel et hybride, nous avons pris le volant de plusieurs « nouvelles » Toyota Auris.

Essai Toyota Auris 26

L’arrivée de la motorisation hybride avait tiré les ventes du modèle vers le haut : elles ont doublé en 2 ans (à près de 14 000 unités en 2014), et aujourd’hui plus de trois Auris sur quatre vendues en France adoptent le système HSD. Lancée Essai Toyota Auris 35début 2012, la Toyota Auris approche aujourd’hui la moitié de sa carrière commerciale.  Avec l’arrivée des normes antipollution Euro 6, il était donc logique que Toyota commence à présenter la version restylée juste avant l’été. La France est le premier pays à l’accueillir, le lancement commercial du modèle étant étalé jusqu’en septembre pour les autres marchés européens.

Légère évolution du design

Plus moderne dans son approche, l’Auris 2015 reçoit une nouvelle calandre, des phares à LED et des feux arrière redessinés. Il s’agit davantage d’une évolution que d’une révolution, mais un œil exercé fera la différence entre les deux modèles, avant et après restylage. A l’intérieur, en revanche, pas besoin de jouer au jeu des sept erreurs pour percevoir la différence. Matériau de planche de bord généreusement moussé (à partir du second niveau de finition), touches de cuir noir et coutures blanches, grand écran tactile à l’apparence flottante du meilleur effet, de 7 pouces de diamètre et trônant en haut de la console centrale. C’est sur ce point que les plus grands progrès stylistiques et de fabrication sont à relever.

[nextpage title= »Les motorisations de l’Auris 2015″]

Deux nouvelles motorisations

Essai Toyota Auris 24La gamme Auris 2015 reçoit deux nouvelles motorisations répondant aux normes Euro 6 : 1.6 et 112 ch pour le diesel 1.6 D-4D (d’origine BMW), et 1.2 Turbo, injection directe et 116 ch pour le nouveau bloc à essence. Deux propositions « cœur de gamme », qui vont certainement quelque peu cannibaliser la version hybride, archi-dominante dans les ventes, mais qui lui permettront, tout du moins Toyota l’espère, de franchir la barre des 15 000 immatriculations en année pleine (et 150 000 en Europe). Sur la route, les deux nouvelles motorisations essayées par nos soins se sont montrées convaincantes, avec une insonorisation en progrès, surtout en diesel, et un équilibre routier dans la norme.

Essai Toyota Auris 32A noter que les suspensions et la direction ont été revues afin d’améliorer la tenue de route et l’agrément de conduite. Le nouveau moteur 1.2 turbo à essence est placide malgré une puissante affichée de 116 ch, mais est agréable et très doux à l’usage. Pour seulement 1 000 € de plus que le 1.3 de 100 ch (23 000 € contre 22 000 en finition Dynamic), il mérite amplement de faire un effort financier, d’autant qu’il plus frugal en carburant (5,4 l/100 km contre 5,6, mais une différence plus marquée dans la vraie vie). La version hybride évolue, quant à elle, peu sur le plan technique, bien que Toyota ait réussi à encore abaisser sa consommation homologuée à 3,9 l/100 km par l’emploi de pneus à ultra basse résistance au roulement et quelques nouvelles dispositions aérodynamiques. Il ne s’agit toutefois que d’ajustements à la marge, qui ne change rien au niveau de consommation réel, très impacté par la typologie du parcours, les versions hybrides mettant davantage leur frugalité et leur agrément en avant à l’occasion de parcours urbains.

Cap sur la sécurité

Essai Toyota Auris 9La gamme Auris 2015 sera la première de la marque à recevoir le Toyota Safety Sense, qui est un pack sécuritaire qui comprend la lecture des panneaux de signalisation routière, l’alerte de franchissement de ligne, les feux de route automatiques et le freinage d’urgence à déclenchement automatique dans certaines conditions. Entre 10 et 80 km/h le système, qui surveille l’environnement par une caméra et un faisceau laser, mesure les distances avec les obstacles qui se trouvent devant la voiture. Si le système détecte une possibilité de collision, il alerte d’abord le conducteur par un signal sonore et l’affichage d’un pictogramme sur la tableau de bord et, si celui-ci de réagit pas, le dispositif déclenche lui-même un freinage d’urgence. Toyota promet d’éviter la collision dans 100 % des cas jusqu’à 30 km/h, et d’amoindrir la force du choc au-delà. Le Pack Safety Sense est vendu en option au prix de 500 €, et sera intégré dans les offres de lancement du modèle en LOA, avec un loyer mensuel de 239 € après un premier versement majoré de 3 990 €

[nextpage title= »Les Tarifs »]

20 000 € l’entrée de gamme

Essai Toyota Auris 40C’est le tarif minimum pour s’offrir une nouvelle Auris, en version 1.33 VVTi de 100 ch, finition Tendance, qui reçoit déjà en série une dotation d’équipement de bon niveau (climatisation automatique, feux AV/AR à LED, ordinateur de bord, régulateur de vitesse, écran tactile de 7 pouces avec autoradio CD 6 HP avec connectivité Bluetooth, démarrage sans clé et volant cuir multifonctions) mais qui fait l’impasse sur les jantes alliage de 15 pouces (c’est la seule versions dans ce cas). Le nouveau moteur 1.2 T est accessible à partir de 23 000 € (jusqu’à 25 800 € en finition Executive super équipée) alors que le nouveau diesel est quant à lui vendu entre 25 600 € et 28 400 €. C’est une fourchette similaire à celle de la version hybride (de 24 950 € à 28 600 €) qui profite d’un bonus pouvant atteindre 1 430 € (contre 0 € pour la diesel). Les options sont au nombre de 8 (tarif en euro entre parenthèses) : peinture métallisée (620) ; peinture nacrée (750) ; phares bi-LEDS (sur certaines versions seulement, 600) ; radars de stationnement arrière (de série sur Executive, 320) : sellerie cuir noir (1 200) ; toit panoramique (600) ; Toyota Safety Sens (500) : système de navigation (sur certaines versions, 600). Au total, et hormis les versions Business réservées aux professionnels, la gamme Auris comporte deux carrosseries (berline et break Touring Sports), cinq motorisations et quatre niveaux de finition, soit quarante-huit combinaisons possibles.

[nextpage title= »Bilan et Galerie Photos »]

Les plus

-mise à jour intérieure

-nouveaux moteurs

-niveau d’équipement

Les moins

-style davantage rationnel qu’émotionnel

-pas de livrée sportive

Galerie Photos

[nextpage title= »Fiche Technique »]

Fiche technique

Dimensions extérieures (Lxlxh) : 4,33 x 1,76 x 1,47 m

ft auris

 

Inscrivez-vous à la newsletter