L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Volkswagen Golf GTE

La version hybride rechargeable de la Volkswagen Golf vient se positionner en haut de la gamme autant en termes de tarif que d’équipement ou de technologie. Elle permet par ailleurs de couvrir les besoins journaliers d’un automobiliste lambda en tout électrique, tout en faisant fi de la question de l’autonomie grâce à son moteur thermique qui vient prendre le relais une fois les batteries déchargées. Est-ce suffisant pour convaincre ?

Essai Golf GTE 3

Volkswagen a annoncé vouloir commercialiser une version GTE, donc hybride rechargeable, pour quasiment tous les modèles de son groupe d’ici 2020 (mais un peu plus tard en ce qui concerne Seat et Skoda, et pas sur les modèles citadins, le coût de la technologie étant impossible à répercuter sur les voitures).

Essai Golf GTE 12Electrique, thermique et hybride : la Golf GTE sait donc presque tout faire. Vendue à partir de 38 500 €, elle fait payer plutôt cher cette innovation, mais elle ouvre droit à un bonus coquet : 4 000 €. Développée sur la même base que les autres Golf 7, autrement dit avec la plateforme modulaire MQB, qui permet justement d’accueillir toutes les technologies, thermiques, hybride ou électrique, la Golf GTE est donc un concentré de technologie.

Extérieurement, elle diffère des autres véhicules du même nom par certains artifices aérodynamiques (habillage de calandre, appendices discrets sur les pourtours d’aile) et par ce liseré bleu qui évoque le côté « propre » de la version.

La consommation de carburant

Essai Golf GTE 17Les jantes, quasiment pleines sur certains modèles, participent à l’approche « aéro » et à la réduction de consommation de carburant, dont le chiffre homologué en cycle moyen fait sourire : 1,5 l aux cent pour des rejets de 35 g de CO2/km.

Un chiffre impossible à atteindre, à moins de n’utiliser que le moteur électrique 80 % du temps, ce qui reviens à recharger les batteries pendant près de quatre heures sur une prise de courant standard tous les 40 km… Une donnée qui apparaît donc fantaisiste et qui s’explique par le fait que l’exercice d’homologation normalisé au niveau européen autorise la voiture à rester en mode électrique pendant plus de la moitié du test… En utilisation courante, et en roulant réellement 100 km avec des batteries pleines
Essai Golf GTE 7au départ, il est donc plus raisonnable de parler de 5 à 6 litres de carburant, soit environ 7,5 litres aux cent en faisant une règle de trois. Cela reste bien placé pour une voiture de 204 ch, mais n’est en rien exceptionnel en considérant uniquement cet aspect.

Mais peu importe : le principal est qu’avec cette Golf de nouvelle génération, il est possible de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres en tout électrique avant de consommer la moindre goutte de carburant. 50 environ selon Volkswagen, et plutôt 40 selon notre expérience, voire 30 sur autoroute, entre 110 et 130 km/h. Et c’est là son principal intérêt : permettre une utilisation quotidienne sans utiliser de carburant. Mais cela ne sera possible que si les batteries de la voiture peuvent être rechargées sur une prise, au bureau ou à la maison, en 4 heures sur une prise normale, et plutôt 2h45 si le bâtiment est équipé d’une wall box. Il est important de noter que les batteries peuvent également être rechargées en roulant, par le biais de l’énergie récupérée de la partie mécanique, mais dans ce cas l’utilisateur se trouve dans le cas d’une consommation de carburant standard, voire supérieure.

[nextpage title= »Sur la route »]

Bon équipement, plaisir de conduire évident

Essai Golf GTE 4Rouler en tout électrique procure des sensations très agréables. Le simple fait de progresser dans la circulation sans émettre de bruit mécanique appelle à une conduite calme. Les différents modes –tout électrique, sport, hybride ou donnant la priorité à la recharge- permettent de se rendre compte de la technologie embarquée à bord de cette voiture, l’une des premières du genre et en tous cas la plus aboutie dans sa catégorie. Les accélérations sont de très bon niveau grâce à la disponibilité immédiate du couple maximal du moteur électrique, et la puissance combinée des deux moteurs -204 ch- en font un modèle performant. Et même si cette version GTE est plus lourde qu’une Golf thermique, la conduite en zone urbaine ne s’en trouve pas pénalisée. Il n’y a vraiment que dans les changements d’appui répétés ou dans des grandes courbes abordées un peu sportivement que le surpoids se fait vraiment ressentir, la Golf perdant alors un peu de son agilité.

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars »]

Notre Avis

Intéressante, mais pas pour tout le monde

Essai Golf GTE 2La Golf GTE fait payer cher une technologie certes propre, mais qui ne convient qu’à certains profils d’utilisateurs. Sa rentabilité passe par le fait d’avoir la possibilité de la brancher afin de recharger ses batteries autrement que par son fonctionnement mécanique et rouler au maximum en tout électrique, car ses modes hybride et thermique n’apportent rien de plus malgré un investissement de départ supérieur. Mais la GTE présente par ailleurs l’avantage de faire avancer les idées, grâce à un package technologique impressionnant, ainsi qu’un niveau d’équipement et un plaisir de conduite qu’il convient de souligner. Elle restera faiblement diffusée compte tenu de son prix, mais elle permet à Volkswagen de faire un test grandeur nature, aussi bien d’un point de vue technologique que commercial, et de déterminer si oui ou non l’hybride rechargeable a un réel avenir.

Les plus

– Autonomie en tout électrique

– Agrément de conduite

– Niveau d’équipement, utilisation ludique

Les moins

– Prix élevé, difficile à rentabiliser

– Coffre plus petit que la Golf « normale »

– Consommation en mode thermique

[nextpage title= »Fiche technique »]

Fiche technique

Essai Golf GTE 8L x l x H (m) : 4.27 x 1.80 x 1,46

Empattement (m) : 2.63

Poids à vide (kg) : 1 599 kg

Volume de coffre (l) : 272  à 1 162 l

Taille des roues : 205/55 R16

Roue de secours : Kit anti-crevaison

Moteur : 1.4 TSI 150 ch + moteur électrique 102 ch ; puissance combinée : 204 ch ; essence, injection directe + turbo

Couple maxi (Nm) : 250 Nm entre 1 600 et 3 500 trs/mn pour le thermique et 350 Nm dès le démarrage pour l’électrique

Transmission : aux roues avant, boîte de vitesse automatique (robotisée à 6 rapports)

Direction : à crémaillère ; assistance électrique variable

Diamètre de braquage (m, trottoir contre trottoir) :10.9 m

0 à 100 km/h (s) : 7,6

Vitesse maxi (km/h) : 222

Poids (kg) : 1 599 kg

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos

Texteet Photos: Didier Laurent