L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Euro NCAP modifie ses critères d’évaluation

Article sponsorisé

Euroncap  est un organisme qui fournit aux consommateurs une évaluation indépendante des performances de sécurité des voitures parmi les plus vendues en Europe depuis 1997. Soutenu par sept gouvernements européens, par la Commission européenne ainsi que des clubs automobiles et des associations de consommateurs au sein de chaque pays de l’UE, Euro NCAP a contribué, par ses notations sous forme d’étoiles (5 étant la meilleure) à l’amélioration de la sécurité de nos chères voitures : si obtenir 5 étoiles était presque impossible en 1997, il est maintenant normal qu’un nouveau modèle y arrive. Certains constructeurs en font un argument commercial.

Nouvelle évalution

Pour passer avec succès (ou pas…) l’épreuve du crash test, le modèle désigné doit effectuer 3 essais d’impact différents qui mesurent  la protection des adultes, des enfants, et des piétons. L’aide à la sécurité du véhicule est évaluée et prise en compte. Elle détermine le résultat final. qui est exprimé en pourcentage : par exemple, si un véhicule obtient 90% sur la protection des enfants, cela signifie qu’il offre un degré de sécurité très proche du maximum possible avec la technologie actuelle. (http://www.euroncap.com/testprocedures.aspx)

Cependant, si on fait une analyse approfondie, on s’apperçoit que près de 76% des voitures testées en 2007 ne recevaient que 2 étoiles sur 4 pour le test  piéton. Cela est dû au fait que les tests avec des passagers adultes et enfants avaient toujours compté plus dans l’évaluation globale.

Après avoir donné aux consommateurs la possibilité d’acheter des véhicules qui s’améliorent en termes de sécurité passager, Euro NCAP tourne son attention vers les piétons et procède à une évolution dans le protocole de test, ce qui redistribue le « poids » de chaque test.

Aujourd’hui un véhicule doit atteindre un résultat de 80% pour la protection des adultes (avant c’était 70), 75% pour la protection des enfants (au lieu de 70) et 60% pour la protection des piétons (à la place de 25).

Attention aux futures comparaison.

Vous l’aurez compris, il y a aura un « avant 2012 » et un « après ». Il n’est pas possible de comparer le classement « étoiles » de cette année avec celui de l’année dernière. Avec cette nouvelle nomenclature, Euro NCAP entend mieux valoriser les systèmes de sécurité des piétons et la sécurité passive.

A l’avenir, il faudra être attentif quand une marque annoncera un classement 5 étoiles aux tests Euro NCAP : si vous parlez d’un véhicule qui est entré sur le marché avant 2012, il est probable que s’il devait être testé aujourd’hui, il n’obtiendrait probablement pas le même classement : « ce qui est bon avec les 5 étoiles d’aujourd’hui ne peut être assez bon pour 2012 » selon Euro NCAP.

En d’autres termes, si une voiture neuve testée l’an dernier devait être à nouveau testée en 2012 avec le nouveau protocole, elle perdrait probablement une à deux étoiles car elle ne pourrait répondre à l’exigence plus stricte de la récompense des 5 étoiles.

Pour tout savoir sur Euro NCAP : http://www.ebuzzing.fr/rd/41321_4912_589231_7638_6523_74661/fr.euroncap.com/home_fr.aspx