L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

« De Jim Clark à Ayrton Senna, la F1 de Bernie Ecclestone »

Bernie Ecclestone, l’homme qui a construit la F1 moderne et a permis aux Grand Prix de devenir le sommet majeur du sport auto et d’ahurissantes transactions financières, a soufflé 90 bougies ce 28 octobre 2020. Cela valait bien un ouvrage, aussi imposant qu’éclairant à tous les sens du terme. Ainsi est né « Histoires de la Formule 1 de Bernie Ecclestone », sous la plume de deux journalistes furieusement pointus, Daniel Ortelli et Antoine Grenapin, pointilleusement furieux plutôt !
Au fil d’archives dépoussiérées, d’anecdotes retrouvées et d’illustrations d’exception ils retracent, de Jim Clark à Ayrton Senna, les grands moments de la F1, que Mr E a découverte, puis transformée et contrôlée. A l’époque où les voitures de Grand Prix ne se différenciaient pas seulement par leurs couleurs…
C’est « Le » livre de 2020 que chaque fan de F1 doit impérativement posséder. Ses photographies rajeunissent les anciens et montrent aux teenagers le pourquoi du comment de l’évolution de la Formule 1, de ses princes et de ses génies bons ou mauvais. Et parce que les commentaires inédits du génial Bernie Ecclestone valent leur pesant d’or, surtout à 29,95€ le bout.

Bernie Ecclestone et Daniel Ortelli sont notamment unis par la passion de la belle ouvrage, en F1 comme ailleurs et dans tous les sens du terme. Selfie à Londres, décembre 2019.

« De Jim Clark à Ayrton Senna – Histoires de la Formule 1 de Bernie Ecclestone », coécrit par Daniel Ortelli et Antoine Grenapin, mêle archives oubliées, anecdotes méconnues et clichés d’exception.
Il sera suivi d’un deuxième tome couvrant la période 1995-2020, de l’avènement en Grand Prix de l’allemand Michael Schumacher à la domination du britannique Lewis Hamilton, 14 titres de Champions du monde F1 à eux deux.

La Formule 1, ce sport pas comme les autres…

« De Jim Clark à Ayrton Senna – Histoires de la Formule 1 de Bernie Ecclestone », un livre atypique, singulier et détonant, comme la Formule 1. Ce sport pas comme les autres, dont les acteurs sur le devant de la scène des Grand Prix sont les pilotes. Et dont les stars ont souvent trop tôt disparu, tels l’écossais Jim Clark et le brésilien Ayrton Senna da Silva.
Les pilotes de F1 ont appris à défier la vitesse, à dompter la peur et à emporter les coeurs. Ils ont poussé les ingénieurs à se réinventer, les mécaniciens à se surpasser, et la mécanique à évoluer. Il ont pris l’habitude de repousser les limites, puis de les dépasser depuis de 70 ans déjà.
L’histoire de cette épopée mécanique, bruyante et débridée, tragique et virevoltante, authentique et malicieuse, doit tout à un casting à couper le souffle. Il y a les pilotes, il y a les visionnaires fondateurs et patrons d’écuries parfois nées dans d’improbables garages, et puis il y a un homme qui émerge parmi tant d’autres, Bernie Ecclestone.

Bernie & Mr E, Colin Chapman et Enzo Ferrari

Deux touristes au Grand Prix F1 de Monaco 2017… Bernie Ecclestone et son épouse brésilienne depuis 2012, Fabiana Flosi, qui a donné naissance à son premier fils, Ace, le 31 juillet 2020.

Dès la préface du livre « De Jim Clark à Ayrton Senna – Histoires de la Formule 1 de Bernie Ecclestone » écrite à Gstaad au mois de juillet dernier quelques jours après la naissance de son quatrième enfant et premier garçon, Ace (As en français) – dont l’intéressé dit que c’est l’acronyme d’Alexander Charles Ecclestone, alors qu’il se prénomme en fait Bernard Charles. Et je suis bien placé pour le savoir… – ce coquin de Bernie (nickname venu de Bernard et non d’Alexander) donne le ton. Morceaux choisis.

« Je ne suis pas le genre de type à regretter le passé (…) Je préfère continuer à relever des défis, comme celui de devenir père pour la quatrième fois de ma vie, trois mois avant mon 90e anniversaire (…) Toutes ces années (…) Du début des années 60 au milieu des années 90, ont été très spéciales. Tout le monde était spécial. Les gagnants, les perdants, ils étaient tous très spéciaux. Et tout le monde se respectait (…) Personne n’était jaloux.
« Tout le monde travaillait ensemble et avait le plus grand respect pour deux personnes en particulier : Colin Chapman et Enzo Ferrari (…) Aucune écurie n’avait peur qu’une autre domine vraiment pendant une longue période. Tout le monde pensait : s’ils peuvent le faire, je peux le faire (…) Ils étaient contents, car j’ai réussi à gagner de l’argent pour tout le monde. Pour moi aussi, bien sûr. Mais on se faisait vraiment confiance.
« Ce livre me rappelle une période spéciale de ma vie, les superbes photos me permettent de me souvenir de tous ces pilotes d’exception, Jochen, Niki, Ayrton. Il y a des photos que je n’ai jamais vues, ou que j’ai oubliées.
« Ce livre est aussi un hommage à tous ces gens merveilleux que j’ai eu la chance de rencontrer, à qui j’ai souvent parlé, avec qui nous avons travaillé, même s’il y a eu parfois des hauts et des bas. Je n’ai aucun regret par rapport à tout ce que j’ai fait en Formule 1.
« Je ne parle toujours pas français mais je peux voir que vous avez entre les mains un très bon livre. Il me rappelle tout ce que nous avons fait avec Jean-Marie Balestre pour développer la Formule 1. Je m’entendais bien avec Jean-Marie. Et Guy Ligier me manque, c’était un sacré personnage. Je me souviens aussi des bagarres épiques entre Alain et Ayrton, chez McLaren. Alain a été plus costaud qu’on aurait pu le penser.
« Je recommande ce livre à tous les fans de Formule 1 qui sont nés au siècle dernier, comme moi. Et je leur suggère d’en offrir un exemplaire à leur fils, surtout s’il est né au 21e siècle. Je donnerai le mien à mon fils, Ace. »

A offrir et à s’offrir !

« De Jim Clark à Ayrton Senna – Histoires de la Formule 1 de Bernie Ecclestone », par Daniel Ortelli et Antoine Grenapin, paru chez Casa Editions.
Format 255×315, 224 pages, 29,95€ soit 0,13cts la page de F1…
Disponible dans toutes les bonnes librairies, en France, en Belgique et en Suisse, de Motors Mania à Pau aux Editions du Palmier à Nîmes, en passant par la FNAC, Cultura et Amazon, et sur leurs sites. A offrir et à s’offrir !

Charles-Bernard ADREANI
Photos & Selfie : C.-B.A. et Daniel Ortelli

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter