L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Equipe FFSA – Jules Bianchi

Jules Bianchi a donné un tour de clef supplémentaire dans la serrure du championnat F3 Euro Series. Le pilote de l’Equipe de France FFSA espère maintenir son taux de réussite exceptionnel (une victoire sur deux) dans la deuxième moitié de la saison pour faire sauter le verrou du titre en fin d’année.

jules bianchi

Les deux plus sérieux prétendants au titre F3 Euro Series du moment, Jules Bianchi et Christian Vietoris, sont repartis dos à dos du circuit d’Oschersleben. Le Français a incrémenté son total de 12 points, l’Allemand de 11. Un match quasiment nul sur le plan comptable mais qui ne rend pas grâce aux prestations du pilote de l’Equipe de France FFSA Circuit. Après avoir cadenassé la pole position (sa 2ème de la saison), Jules Bianchi a survolé la première course pendant que son rival numéro un glissait de la 3ème à la 4ème place avant de couper la ligne d’arrivée. En s’échappant en tête de la course, Jules n’a pas oublié de claquer la porte derrière lui après s’être emparé de la clef du chronomètre : son meilleur tour en course (le 3ème de la saison) a relégué son dauphin et équipier d’ART Grand Prix, Valtteri Bottas, à 6 dixièmes de seconde, et Vietoris à plus d’une seconde.

Interrogé sur les raisons de son hégémonie après son 5ème succès en dix courses, Jules répond sans fausse modestie, « Je ne sais pas trop, j’essayais de conduire le plus vite possible pour me mettre à l’abri. C’est vrai, ça marche très bien en ce moment. » sourit Jules en semblant s’excuser, « Je m’entends à merveille avec mon ingénieur et même lorsque ça ne marche pas d’entrée de jeu, on garde notre calme et on trouve la solution ». Une référence directe aux difficultés que le Varois a rencontrées en essais libres. Le survirage reste son poil à gratter, les réglages optimum sa marotte. « On a trouvé un très bon set-up pour les qualifications, mais on a poursuivi le travail avant la première course. La voiture était un vrai délice ! »

Le lendemain, Jules démontrait que les dépassements ne sont pas totalement impossibles à Oschersleben. Il filait sous le nez de Bottas, Vernay puis Vietoris et se hissait au 5ème rang, deux places devant ce dernier. Puis le tapis vert venait déchirer le tapis rouge déroulé pour Jules par le classement général des F3 Euro Series. 21 pilotes ont été sanctionnés pour vitesse excessive sous drapeaux jaunes. Du jamais vu dans l’histoire de la discipline. « On était pourtant tous en paquet et je ne vois pas comment un pilote ou l’autre aurait pu échapper à la pénalité » s’étonne Jules. Tous coupables ou tous innocents ? Les commissaires en ont décidé autrement. Vietoris a été propulsé sur la plus haute marche du podium, Jules à la dernière place éligible pour les points. « On aurait pu repartir avec 25 points d’avance, on n’en a que 18… » regrette le membre de l’Equipe de France FFSA Circuit, « C’est décevant car j’ai pris beaucoup de risques pour doubler sur ce circuit ; notamment et en particulier pour dépasser Vietoris justement. »

La force de Jules est de savoir qu’il peut s’imposer sur n’importe quel circuit et dans les deux courses d’un meeting. En attendant le prochain rendez-vous des F3 Euro Series, le 15 août au Nürburgring, Jules a fêté son anniversaire en famille et prend quelques jours de repos mérités dans sa région natale. « Sans oublier de m’entraîner ! » insiste le perfectionniste.

OSCHERSLEBEN, 1-2 AOÛT 2009
Formule 3 Euro Series

Course 1 :
Position sur la grille de départ : Pole position
Résultat : Victoire

Course 2 :
Qualifications : 8ème
Résultat : 6ème

Position au championnat :
1er, 61 points

Source : FFSA

Photo : DPPI