L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Five Thirteen à l’affiche

Article sponsorisé

Le titre pourrait faire penser à un chanteur de rap américain. Il n’en est rien même si une chanson des Outlaws avec un featuring de Snoop Dogg a été réalisée. Five Thirteen est le titre du premier film du réalisateur français Kader Ayd qui signe ici avec panache une œuvre à ne pas manquer sur les écrans de cinéma.five-4

Un passé au présent

Deux frères (Mike et Tre) et deux destins qui se croisent avec une même envie : tourner la page d’une vie qui les a menés en prison et ouvrir un nouveau chapitre. Mais le monde qui entoure nos deux protagonistes ne l’entend pas de cette oreille et n’oublie pas ce qu’ils ont fait, même si pour Mike, on lui reproche un crime qu’il n’a pas commis et qu’il a purgé sa peine en prison.

Un titre évocateur

« Five Thirteen », pour nos lecteurs qui ne maitrisent pas la langue de Shakespeare, celui veut dire « 5 – 13 ». Ces chiffres, en dehors de jouer un rôle dans le fiche, correspondent à la température, en degrés fahrenheit (soit 267° de chez nous) température qu’atteint une balle de revolver une fois le coup parti. Le titre est donc suffisamment évocateur pour positionner l’ambiance de ce long métrage. Le plus étonnant, c’est que le réalisateur a laissé les acteurs, dont Tom Sizemore, Danny Trejo et Malik Barnhardt, improviser leurs répliques à chaque scène. Du coup, il a fallu adapter le script pour faire en sorte que l’histoire soit cohérente. Et ensuite, au montage, kader Ayd a été très présent pour organiser le film et pour notre plus grand plaisir.

Vidéo sponsorisée