L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Francfort – Porsche 911 turbo et Sport Classic

Salon de Francfort 2009 – IAA – Hall 5 – Porsche

911 Turbo 500 ch.

C’est au tour de la Porsche Turbo de bénéficier d’une mise à jour, (un update…) et d’évoluer comme le veut la tendance : plus de puissance et moins de pollution.

Mais on peut déjà dire que le cœur de cette septième génération de Turbo est le nouveau moteur de 3.8 litres de cylindrée, qui délivre la bagatelle de 500 chevaux (368 kW).

C’est le premier moteur entièrement nouveau depuis la création de la Porsche Turbo il y a 35 ans. Il reçoit une injection directe et le système exclusif Porsche de turbo à géometrie variable.  Et plus de tout cela, Porsche ajoute la boite PDK Doppelkupplungsgetriebe (à double embrayage) à … 7 rapports, le tout avec des commandes au volant et un « Launch control » (aide au départ).

La combinaison de la boite PDK, de l’injection directe et du turbo permet à cette 911 de réduire l’émission de CO2 de 18% par rapport  à la version précédente. La consommation, selon la configuration choisie (avec ou sans PDK) se situe entre 11.4 – 11.7 l/100 km… Bien sûr, si vos chatouillez les 500 chevaux de trop près, vous serez loin, très loin de ce chiffre… Surtout si vous tentez de vérifier que le 0 à 100 km/h est bien réalisé en 3,4 secondes  ! et que la vitesse maximale annoncée est effectivement de 312 km/h.

La vente de cette nouvelle version, en coupé et cabriolet, débutera le 21 novembre 2009 en Allemagne.

FRAncfort 2009 Porsche 18

911 Sport classic

La 911 Sport Classic est une série limitée réservée à 250 clients. Elle sera présentée au salon de Francfort.

Elle a été crée par Porsche Exclusive, département spécialisé dans la préparation et la réalisation de modèles faits sur mesure, dans le respect des critères de qualité chers à la marque.

Cette 911 reçoit un toit à la forme particulière, un élargissement de l’arrière de 44 millimètres , un spoiler avant et un aileron arrière spécifique qui rapelle celui en « bec de canard » de la légendaire Carrera RS 2.7 de 1973.

La motorisation est celle du 3.8-litres à injection directe, mais qui reçoit une nouvelle boîte à air à six papillons, ce qui permet un gain de 23 chevaux, ce qui porte le total à 408.