L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

61e GP de France F1 au Paul Ricard : Verstappen (Red Bull-Honda) crucifie Mercedes

Un an après l’annulation pure et simple du Grand Prix de France pour cause de crise sanitaire, le circuit Paul Ricard a enfin retrouvé ce week-end l’ambiance à nulle autre pareille du Championnat du monde F1. Certes, 50 ans exactement après le premier #FrenchGP disputé sur le Plateau du Castellet et remporté par Jackie Stewart (Tyrrell-Ford Cosworth), la crise du Covid19 a calmé toutes les ardeurs du paddock, et la jauge sanitaire à 15.000 spectateurs par jour a réduit à néant le vent de folie d’un public sans lequel rien n’existe. Mais c’était cela ou rien. Alors bravo au néerlandais Max Verstappen (Red Bull-Honda) pour sa victoire, et son 13e succès en Formule 1 en crucifiant au passage les Mercedes. Un week-end et une course à revivre en images avec les 130 photos réalisées par Raymond PapantI.

Plutôt que vous raconter la victoire de Max Verstappen (Red Bull-Honda) dans le 61e Grand Prix de France disputé sur le circuit Paul Ricard de 5,8km, une course que vous avez sûrement suivie devant un écran ou à la radio, voici dans l’ordre chronologique quelques chiffres notables de ce rendez-vous. Mais pas seulement car le site emblématique du Plateau du Castellet recèle d’intéressantes informations qui n’ont rien à voir avec les sports mécaniques, mais qui valent d’être connues.

Les chiffres Grand Prix de France F1


1 édition du Grand Prix de France a eu lieu en 1967 sur le circuit Bugatti au Mans.
1’32.740/1000e de seconde, le record du tour en course, établi par Vettel en 2019 sur le circuit Paul Ricard.
2 ruches et ses colonies d’abeilles surveillent en permanence le site. L’analyse des abeilles deux  fois l’an révèle une excellente qualité de l’air environnant. Que cela plaise ou pas, l’activité du circuit n’a donc pas d’impact majeur.
3e victoire de la saison 2021 pour Max Verstappen (Red Bull-Honda).
3 victoires consécutives au Grand Prix de France, c’est le record détenu par Alain Prost de 1988 à 1990 sur le circuit Paul Ricard.
3,45, la capacité d’accélération maximale atteinte dans le virage du double droite du Beausset en 2 secondes.
4 pole positions consécutives au Grand Prix de France, c’est le record établi de 1962 à 1965 par Jim Clark.
4 éditions du Grand Prix de France ont eu lieu entre 1965 et 1972 sur le circuit de Charade.
4 Stations de mesure acoustique veillent  24 heures/24 sur les émissions sonores du circuit Paul Ricard.
5 pole positions au Grand Prix de France, c’est le record établi entre 1950 et 1957 par l’Argentin Juan Manuel Fangio.
5 éditions du Grand Prix de France F1 ont eu lieu entre 1952 et 1968 sur le circuit de Rouen-Les Essarts, puis entre 1974 et 1984 sur le circuit de Dijon-Prenois
6 virages à gauche figurent sur le tracé du Grand Prix de France au circuit Paul Ricard.
8, le record de victoires au Grand Prix de France, établi entre 1994 et 2006 par Michael Schumacher
9 virages à droite figurent sur le tracé du Grand Prix de France au circuit Paul Ricard.
11 podiums dans les Grands Prix de France, c’est le record codétenu par Alain Prost et Michael Schumacher.
12 éditions du Grand Prix de France ont eu lieu entre 1950 et 1966 sur le circuit de Reims-Gueux.
15 virages au total composent les 5,8km du tracé du Grand Prix de France sur le circuit Paul Ricard..
17 éditions du Grand Prix de France ont eu lieu entre 1971 et 2021 au Paul Ricard.
18 éditions du Grand Prix de France ont eu lieu entre 1991 et 2008 sur le circuit de Nevers-Magny Cours.
50, ce week-end c’était le 50e anniversaire du premier GPF1 disputé sur le circuit Paul Ricard.
54 changements de vitesse sont effectués par chaque pilote pendant le Grand Prix F1.
61, c’était ce week-end la 61ème édition du Grand Prix de France.
98, le record de points marqués au cours des Grands Prix de France par Michael Schumacher.
100% des déchets valorisables sont triés et recyclés dans le cadre d’une politique de gestion performante.
150 hectares d’espaces verts couvrent le site du circuit Paul Ricard.
183 espèces de fleurs et de plantes cohabitent dans l’enceinte provençale.
800 mètres, la longueur des buttes naturelles anti-bruit du circuit Paul Ricard.
309,690km, la distance programmée du Grand Prix de France s’il se déroule sans incident notable.
1970, l’année de l’inauguration officielle ainsi que des premières compétitions auto et moto sur le circuit Paul Ricard.
1949km, le record de kilomètres parcourus en tête des Grands Prix de France détenu par Michael Schumacher.
5.842 mètres, la longueur du circuit Paul Ricard de Grand Prix.
3.484MWh ont été produits par les panneaux solaires photovoltaïques du site en 2019. Soit l’équivalent de la consommation quotidienne de 2968 personnes/an hors chauffage. L’intégralité de la production est redistribuée au réseau électrique local.
20.000m² de panneaux photovoltaïques servent d’ombrières aux véhicules sur  le parking G.
60.000m3, c’est la contenance du lac artificiel qui récupère les eaux de pluie et de ruissellement. Il constitue une réserve de sécurité en cas d’incendie et alimente des sources non potables.
Vous aimez vraiment les chiffres ? En allant chercher la petite bête, nous pouvons également vous préciser que le circuit Paul Ricard abrite notamment deux espèces de mammifères et de chiroptères, 3 espèces de reptiles, 5 espèces d’amphibiens, 16 espèces d’invertébrés, et 36 espèces d’oiseaux auxquels il fallait notamment ajouter ce week-end quelques journalistes…

Charles-Bernard ADREANI
Photos Raymond PAPANTI

Slideshow 61e #FrenchGP #CircuitPaulRicard by Raymond Papanti

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter