L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Jeux Vidéo : Test de WRC 3

Noël approchant à grands pas, voici une idée cadeau qui pourra sans doute ravir les fans de rallye et de jeux vidéo. Testé sur PlayStation 3, WRC 3 est heureusement nettement meilleur que son prédecesseur, le décevant WRC 2. 

On change tout et on recommence

Les deux premières version de WRC étant plutôt du genre à jeter aux oubliettes, Milestone a préféré repartir d’une feuille blanche pour la 3e mouture de son jeu de rallye. La volonté de faire mieux a enfin accouché d’un résultat digne d’une simulation officielle du WRC.

Pour commencer, un vrai bond en avant se faire sentir au niveau des graphismes. Conscient des faiblesses rencontrées par WRC 2, le développeur a mis en place un tout nouveau moteur graphique spécialement conçu pour les jeux de rallye et répondant au nom de Spikengine. Les effets de lumière sont ainsi particulièrement réussis. Les modélisations des voitures sont très correctes et les habitacles assez fidèles à la réalité. Notons aussi le travail réalisé sur les décors et les ambiances propres à chaque rallye. Le détail se poursuit aussi sur les conditions météo changeantes et réalistes selon les régions du monde traversées. L’immersion est totale. D’un point de vue sonore, là aussi un travail important a été fait puisque tous les moteurs ont été enregistrés dans les véhicules afin de reproduire ce que le pilote et son copilote entendent réellement sur un vrai rallye.

35 voitures, 13 rallyes

Manette en main (à défaut d’un volant…), le plaisir d’aborder des spéciales plus ou moins piégeuses se fait tout suite sentir. Des spéciales qui sont d’ailleurs plus ou moins compliquées à appréhender et qui sont classées selon la difficultée. Pour commencer, mieux vaut opter pour le mode carrière qui permet de débuter avec des voitures peu puissantes et faciles à piloter sur des spéciales relativement simples. La gameplay est plaisant avec suffisament de réalisme pour s’amuser tout de suite sans avoir l’impression d’être sur un titre purement arcade. L’ensemble est crédible et même assez immersif sans pour autant tomber dans du réalisme pur et déroutant pour plus d’un gamer. Par contre, mieux vaut jouer avec la vue « capot » qui est, selon notre propre expérience, la seule vraiment jouable.

L’ensemble des voitures du championnat WRC en 2012 ont été reproduites avec les Classes 2 et 3. Au total, ce sont plus de 50 équipes officielles et 35 modèles différents que l’on peut prendre en main. Des modèles qui vont de la Twingo R2 à la DS3 WRC en passant par une multitude de voitures de rallyes de tout âge (Peugeot 504, Impreza WRC, R5 GT Turbo, Ford Fiesta, Mini John Cooper Works ou encore la VW Polo R WRC). Bien sûr, les vrais noms des pilotes engagés sont repris et vous affronterez donc Loeb, Hirvonen, Latvala, Solberg et tous les autres.

Quant au mode multijoueur qui intéresse toujours pour parfaire la durée de vie d’un jeu, WRC 3 fait dans le classique en proposant de jouer jusqu’à 4 en local pour affronter ses amis à la maison. En ligne, le jeu devient jouable jusqu’à 16 joueurs et reprend les éléments clés de la licence comme les championnats, les véhicules officiels ou encore les Super Special Stages.

Note finale : 14/20

Disponible sur PlayStation 3, PlayStation Vita, Xbox 360 et PC

JMS