L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Livre: « Michelin à la conquête de l’automobile »

Michelin fait partie des marques françaises les plus connues et reconnues dans le monde. Dans l’esprit des gens, Michelin est souvent perçu uniquement comme fabricant de pneus mais cela serait un peu réducteur par rapport à l’histoire de cette entreprise. Le journaliste, historien de l’automobile et romancier, Patrice Vergès vient de sortir un livre qui s’intitule « Michelin à la conquête de l’automobile » chez ETAI et nous dévoile l’histoire extraordinaire de cette firme française.

Patrice vergès michelin 2

Patrice Vergès écrit depuis près de 40 ans dans des revues automobiles et motocyclistes françaises et étrangères. Ancien rédacteur en chef d’Info Magazine, il a publié trois livres sur l’histoire de l’auto et a signé plusieurs romans policiers. Comme beaucoup de gens, il ne se doutait pas du parcours atypique d’un des deux leaders mondiaux du pneumatique lorsqu’il a commencé son ouvrage. « J’ai découvert à travers mes recherches que Michelin fut bien plus qu’un manufacturier de pneumatique. Beaucoup ignorent aujourd’hui qu’il a été constructeur d’automobiles avec Citroën, Panhard et Maserati mais aussi de poids lourds avec Berliet, d’avions Breguet pendant la Grande Guerre et de trains avec la célèbre Micheline, » nous explique l’auteur.

Patrice Vergès nous rappelle également quelques chiffres pour nous donner la dimension de cette entreprise clermontoise: 115 000 employés, 70 usines à travers le monde dont 20 aux Etats-Unis. Elle compte une dizaine de marques comme Kleber, BFGoodrich (firme américaine racheté par Michelin) présente en France. « Michelin a su tellement se développer et s’implanter sur le plan international que certains Américains, par exemple, pensent que Michelin est une entreprise américaine. »

Le livre souligne également l’importance de Michelin dans l’univers de la compétition automobile. Dès 1898, Michelin est présent pour le record du Monde de la fameuse « Jamais Contente » qui passait la barre des 100 km/h. Autre évolution, aujourd’hui utilisée notamment en Formule 1, le pneu slick. Michelin avait mis pour la première fois en 1967 ce type de pneus sur l’Alpine.  Tout le monde pensait qu’ils « étaient usés.« 

De nombreuses anecdotes comme celle-ci sont à retrouver dans les 246 pages de cet ouvrage grand format illustré par plus de 610 photographies ( édité par ETAI).