L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Une Mercedes 190 SL unique au Salon Top Marques de Monaco

Lors de notre passage au Salon Top Marques de Monaco nous avons été intrigués par une voiture cachée dans un recoin du Grimaldi Forum, une Mercedes 190 SL pas comme les autres: la  » Black One Edition ».

Mercedes 190 SL 3

Cette réalisation est l’oeuvre d’un passionné, Monsieur Chamkhia qui a créé sa société CMH Luxury Carrosserie, il y a 2 ans. Il a évolué dans des grandes carrosseries à Paris et Monaco avant de monter son entreprise sur le Rocher dont l’activité est autour de la restauration pure des véhicules de collections, ainsi que la réparation de véhicules modernes. Pour composer son équipe, il s’est appuyé sur des experts et des passionnés cumulant 75 années de savoir-faire (tôlier 30 ans, peintre 25 ans). La « Black One Edition » est la concrétisation d’un rêve pour le patron de CMH Luxury Carrosserie.

« J’aime la puissance, la vitesse et les vieilles voitures. C’est comme ça que j’ai eu l’idée de créer cette voiture. La carrosserie et l’esthétique est celle d’une 190 SL de 1956 originaire de Floride avec le moteur  V8 compressor AMG  (387 chevaux) et le châssis d’une CLK 55 AMG. Le style rétro avec la technologie moderne. » Pour adapter le châssis de la CLK, il a fallu le réduire de 20 cm.

Mercedes 190 SL 8

Le concepteur de ce modèle unique n’aime pas avoir une voiture comme les autres. Et lorsqu’il a annoncé à son équipe qu’il allait installer le pot d’échappement sur le côté, « ils ne m’ont pas cru, » s’amuse-t-il. En effet, l’échappement est totalement intégré sous la portière. Afin de donner une impression plus sportive et donc surbaissée, CMH Luxury Carrosserie a feinté en dessoudant les arêtes pour les abaisser de 7 cm. Ainsi la « Black One Edition » conserve sa hauteur mais paraît plus basse. La sellerie a été entièrement restaurée, en reprenant les sièges d’origine marron et noir. L’objectif principal de Monsieur Chamkhia était d’épurer au maximum son véhicule. On note ainsi le retrait des vitres latérales des portes,  une capote complète pour gagner en légèreté, ou encore l’absence d’essuie-glace. La calandre faite main  joue sur la transparence avec, en arrière plan, le sigle poli de la 190 SL. Enfin pour les feux, un bloc xénon projettera la lumière à travers des vitres fumées.

L’unicité de la « Black One Edition »

La société CMH Luxury voulait profiter de l’occasion du Salon Top Marques de Monaco pour montrer son savoir-faire et  surtout l’imagination débordante de son créateur. Lorsque nous l’avons rencontré, certains amoureux des belles voitures se sont montrés très intéressés par la « Black One Edition ».

Mercedes 190 SL 5

« Je suis très heureux de voir que mon travail est reconnu. Mon but n’est pas de la commercialiser et d’en faire un produit d’usine. C’est une création et si je devais la vendre demain, je n’en ferai pas d’autre comme celle-ci. Je tiens à l’unicité de mes créations. Pour construire ce type de véhicule il faut compter entre 8 et 12 mois. Il faut déjà trouver la voiture. Aujourd’hui peu de carrossiers se lanceraient dans une telle expérience. Je ne m’en cache pas, cette voiture  m’a coûté cher. Pour vous donner un ordre d’idée, un phare vaut 800€. Je ne suis pas riche et c’est mon amour des voitures qui me pousse à faire de telles choses. Je n’ai pas honte de le dire, je n’ai pas grandi dans le caviar et ce sont mes mains qui m’ont fait travailler et m’ont permis d’arriver où j’en suis aujourd’hui, » raconte M. Chamkhia.

Son imaginaire a semble-t-il touché certains possesseurs de belles voitures. Un homme est venu lui demander s’il était possible de créer dans le style de la 190 SL, sa Jaguar Type E. « Ce genre de défi me plaît et c’est ce vers quoi j’aimerai me diriger. Que des personnes me laissent leur voiture pour que j’en fasse un modèle unique. »

Retrouvez le site de CMH Luxury Carrosserie ici.

Texte et Photos: VM