L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Sport Automobile US : Michelin émerge à Road Atlanta

Il y a un an, le manufacturier Clermontois annonçait la construction d’une tour à son nom dans l’enceinte du « Michelin Raceway Road Atlanta », haut lieu du sport automobile américain dont il venait de devenir le sponsor titre. L’édifice a été inauguré.

Le circuit de Road Atlanta a été construit en 1969 à Braselton (Georgie) sur des terres agricoles. En cinq décennies, son tracé sinueux et vallonné est devenu l’un des lieux incontournables du sport automobile américain.

C’est ici que Bibendum a inauguré sa « Michelin Tower », en préambule de la course de Petit Le Mans, manche de clôture du championnat d’endurance IMSA, le 12 octobre dernier. Sur quatre étages, le bâtiment permet d’accéder à la direction de course, à plusieurs salons de réception, à un rooftop équipé de barbecues et une salle de presse équipée de grandes baies vitrées qui donnent sur la piste. Mais pourquoi Michelin est-il allé financer de telles installations de l’autre côté de l’Atlantique ?

Aux Etats-Unis plus que partout ailleurs, le sport automobile a une composante marketing très développée. Tout est fait pour être au plus proche du spectateur, qui doit être le plus possible en contact avec les marques, et qui est en outre sensible aux labels qui investissent dans l’économie américaine. Quelques minutes avant le départ de la course, la Marseillaise a même retenti partout sur le circuit en l’honneur de Michelin, bienfaiteur du site.

Un investissement fort de sens

Pour le manufacturier auvergnat, la situation est très claire : « Les études marketing que nous réalisons sur le marché américain montrent que les spectateurs d’un championnat tels que l’IMSA sont ceux qui sont les plus à même d’acheter nos pneus », indique Matthieu Bonardel, directeur de Michelin Motorsport.

« En outre, si le calendrier du championnat IMSA comporte des grands classiques comme Daytona et Sebring, le fait de terminer la saison par Petit le Mans permet de mettre un gros coup de projecteur sur notre marque », poursuit Matthieu Bonardel.

« Et puis cette compétition –comme l’Endurance en général– nous permet d’engager des discussions avec les constructeurs, qui parfois deviennent nos clients en équipement d’origine après avoir travaillé avec nous en piste. Enfin, comme ce circuit n’est pas très loin de notre siège américain (situé à Greenville, Caroline du Sud, ndlr) nous utilisons la piste depuis très longtemps pour nos essais. On s’y sent donc encore un peu plus à la maison », continue Matthieu Bonardel.

Entre les différentes courses, bien médiatisées aux Etats-Unis, les journées clubs, très nombreuses sur les circuits américains, et les tests privés des constructeurs et des équipementiers, le circuit de Road Atlanta reçoit près de 350 000 personnes dans l’année. C’est autant de clients potentiels pour la manufacturier français.

Lire aussi : Essai Ford Ranger Raptor : Le joujou extra

Texte : Didier LAURENT

Photos : DR

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire