L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

La Mini Cooper SE ouverte aux réservations

Mini Cooper SE

Voici les premiers éléments officiels sur la Mini Cooper SE, que l’on peut désormais réserver en avant-première. Quant à son look et ses performances, il faudra attendre sa présentation officielle prévue en septembre pour en savoir davantage. 

Mini Cooper SELa future citadine électrique de la marque anglaise commence à dévoiler ses premières informations avant son dévoilement à la presse spécialisée en septembre. Et pour faire patienter la clientèle et couper l’herbe sous le pied à la concurrence qui est en effervescence, Mini a ouvert les réservations de sa Cooper SE. Les 100 premiers signataires seront même invités à découvrir en avant-première le modèle pour lequel ils auront eu le coup de coeur… sans l’avoir vu. C’est une belle compensation récompensant leur patience.

Un tarif et un look encore inconnus

Mini Cooper SEAlors que son tarif est encore inconnu, Mini a tout de même communiqué sur une première offre commerciale permettant de patienter à bord d’une édition spéciale (thermique) Heddon Street pour 375 euros par mois sans apport. Cela signifie-t-il que la Mini Cooper SE sera proposée au même tarif mensuel ? A titre de comparaison, la DS 3 Crossback E-Tense s’affiche à 39.000 euros environ, pour un loyer de 450 euros, avec un apport de 6.000 euros, prime écologique à déduire. La Peugeot 208, dont les réservations sont également ouvertes, est chiffrée à 299 euros par mois après un premier versement de 2.400 euros.

Le style de la Mini Cooper SE est encore inconnu pour le moment : seules ces vues d’artistes suggèrent une continuité dans le design avec des projecteurs ronds. Et une rupture suggérée par une calandre pleine et des poignées affleurantes. Quant à ses performances, elles demeurent inconnues pour le moment, mais on peut penser que la Cooper SE emprunte le moteur électrique de la BMW i3s, logique de groupe oblige. Avec le bloc de la bavaroise, elle développerait 180 chevaux environ, pour une autonomie de 280 kilomètres. La plus anglaise des citadines arrivera donc en 2020 sur nos routes, avec ou sans Brexit !

Lire aussi : Valéo toujours premier dans le dépôt de brevets

Tobias ANDRE

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire