L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

News – Le nouveau Porsche Boxster débarque en avril

Le Porsche Boxster en arrive déjà à sa troisième génération sur nos routes. Largement adopté par la communauté des « porschistes », ce roadster reste fidèle à sa philosophie en évoluant gentiment mais surement. Un peu à la manière d’une 911…

 

Look de 918 Spyder

Chez Porsche, la crise, on ne connait pas. Pour preuve, en 2011, la marque allemande a connu une hausse de ses ventes de l’ordre de 22%. Et 2012 devrait confirmer la tendance avec, entre autres, l’arrivée du nouveau Boxster (type 981). Un Boxster qui puise son inspiration non pas auprès de la nouvelle 911 mais, plutôt du côté de la 918 Spyder.

Esthétiquement, cette troisième génération du petit roadster de Stuggart évolue sereinement. Les porte-à-faux ont été raccourcis, les boucliers et les optiques ont été redessinés et un petit aileron tout en finesse va jusqu’à se prolonger dans les feux arrières. Enfin, notons la présence de larges prises d’air qui ont remplacé les grilles derrière les portières. Le constructeur allemand annonce aussi un allongement de son empattement et, des voies et jantes élargies sans pour autant donner de chiffres.

Quant à la capote électrique qui est toujours en toile, elle n’a besoin que de 9 secondes pour se replier et ce, jusqu’à 60 km/h.

Consommation en baisse, performances en hausse

Sous le capot arrière, il n’y a pas eu la révolution que certains craignaient, à savoir l’arrivée d’un moteur 4 cylindres à plat. Et c’est tant mieux ! Le flat-6 est toujours là et lui aussi, il évolue de la meilleure des manières en offrant des performances en hausse et une consommation en baisse.

Par rapport à la précédente génération, le Boxster 3 affiche une consommation en baisse de 15%. Équipée de la boîte PDK, le Boxster ne consommerait que 7,7l/100 km en cycle mixte (180g de CO2/km), tandis que le Boxster S afficherait une conso de 8 l/100km (188g de CO2/km). Ceci notamment grâce à l’injection directe d’essence, au Stop and Start, au système de récupération d’énergie et à un système de gestion thermique. Et grâce à un poids contenu à 1.310 kg (-20 kg par rapport au Boxster 2, ndlr), la nouvelle génération profite de son flat-6 amélioré pour offrir des performances toujours meilleures. Ainsi, la version S équipée du Launch Control et de la boîte PDK abattrait le 0 à 100 km/h en seulement 4,8 secondes (contre 5,2 secondes pour l’ancienne mouture). Le Boxster classique aurait lui besoin de 5,7 secondes pour réaliser le même exercice.

Au cœur du Boxster « de base », on retrouve donc un flat-6 2,7 litres de 265 chevaux (soit 10 ch de plus que son prédécesseur). Quant au 3,4 litres du Boxster S, il développe désormais 315 chevaux, soit 5 ch de plus qu’auparavant. De série, les deux versions sont équipées d’une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. La boîte PDK à double embrayage et 7 rapports est donc disponible en option.

Intérieur de Carrera GT

Avec sa console centrale inclinée, l’intérieur du nouveau Boxster s’inspire de celui de la supercar Carrera GT. Les deux occupants devraient aussi disposer d’un peu plus de place par rapport à la précédente génération.

Le Porsche Boxster 3e génération sera commercialisé à partir du 19 avril 2012 au prix de 49.372 euros pour le Boxster et 60.435 euros pour le Boxster S. Ce qui représente une hausse de tarif de 1.300 euros pour la première version et de 2.200 euros pour la deuxième.

JMS