L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

DelaVilla, les Porsche sur mesure Made in France

Rencontré au Salon Top Marques de Monaco, Michel Bendinelli est un « Porchiste » convaincu qui créé la Villa Rose il y a 11 ans, une entreprise qui ne vend que des Porsche d’occasion et dont le  le show room, resté 10 ans dans la propriété qui s’appelait la « Villa Rose Noelle », a donné le nom Delavilla.

Au début

Pendant plusieurs années, il a apporté de petites personnalisations à ses voitures. Mais c’est en 2007 qu’il a décidé de réaliser sa première voiture unique, la VRS sur une base 996 « mais on n’était pas dans une perspective commerciale car elle m’était destinée » précise Michel avant d’ajouter « C’est  Jean Noel, un ami, qui m’a « courtisé » pour avoir un second numéro. Je ne voulais pas faire deux Porsche identiques et il a trouvé l’argument basé sur la couleur unique. On a mis en place 21 tons différents et chaque exemplaire ne peut avoir la même couleur.« 

Par la suite, c’est le bouche à oreilles qui a fonctionné et « on est à la 8ème VRS, la 4éme VR1… Le VRC sur base de cayman marche aussi très bien. »

Inspiration esthétique

Michel Bendinelli ne se cache pas quand on lui parle d’inspiration et explique qu’il a observé des designers comme Strosek (dont la Porsche 964 revue et corrigée). « La difficulté est de modifier la voiture en respectant son style originel. On est sur le fil du rasoir. Le R1, dans les premiers dessins, était très radicale. Au fur et à mesure que je dessinais j’adoucissais l’ensemble pour qu’on puisse dire que ce modèle aurait pu être dessiné par Porsche, ce qui est pour moi le plus beau des compliments. On prend souvent nos produits pour un nouveau modèle de la marque. »

Par contre, pas question de dénaturer le style en vendant séparément les pièces du kit (sauf en cas de réparation bien sûr). Toutefois, il est possible de commander certaines pièces séparement comme le Hard Back que l’on découvre sur la 911 cabriolet VRS. Cet accessoire est très facilement amovible pour donner un look de speedster. Comptez 4000 euros posé et peint. Le carbone est utilisé pour des accesoires (diffuseur, lèvre avant) mais « c’est un matériau difficile à travailler et si on le maitrise pas, le résultat peut être peu flatteur » ajoute Michel.

La 991 ?

La 911 exposée au salon Top Marques était une ancienne version et l’arrivée de la « 991 » essayée ici  oblige à suivre l’évolution du modèle. Ainsi, assez rapidement une adaptation du Hard Back sera faite. « Notre marché à l’exportation nous mène à travailler sur le Cayenne et la Panaméra sur les intérieurs avec un jeune couturier français » précise Michel. Des nouveautés devraient donc arriver dans quelques temps.

Texte et photos : Philippe HORTAIL