L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Rallye: Berton/Gallier, l’atout féminin d’Opel

Elles ont été sans aucun doute les atouts charmes du team Opel dans le championnat de France de rallye pour le retour de la marque dans cette compétition. Charlotte Berton et Charlène Gallier ont mis en commun leur force et leur expérience pour s’imposer dans un milieu encore très masculin.

Opel ADAM Cup 25

Il est vrai qu’on voit de plus en plus de femmes à bord des voitures de rallye mais soyons honnêtes, elles occupent principalement la place de droite à côté du pilote. Ces dernières années, on a pu voir l’éclosion de talents féminins comme Margot Lafitte sur le Trophée Andros par exemple mais dans l’univers du rallye, il y a encore du chemin à faire.

Opel a donc choisi de faire confiance à un équipage 100% féminin pour promouvoir sa formule de promotion, l’Opel ADAM Cup. Un pari osé pour le groupe General Motors surtout que les deux sportives n’avaient jamais évolué ensemble et se sont découvertes au fil des épreuves. « Lorsqu’on s’est présenté sur la première course du Touquet, nous avions très peu de repères. Il a fallu qu’on trouve notre rythme. Depuis le milieu de la saison, on prend nettement plus de plaisir à piloter, » souligne Charlotte Berton, lors de la dernière épreuve dans le Var.

Opel ADAM Cup 11

Charlotte Berton et Charlène Gallier ont le même âge et partage donc cette année le même baquet. Si la passion de l’automobile rapproche la blonde et la brune, elles ont un parcours totalement opposé. A l’origine, rien ne prédestinait Charlotte à évoluer dans la compétition automobile. Mais dès son plus jeune âge, elle grimpe sur les genoux de son père pour piloter la voiture de papa. Opel ADAM Cup 24Quelques années plus tard, c’est son beau père qui va lui donner le goût du rallye et du pilotage en lui permettant de rouler avec des modèles sportifs. Charlène, quant à elle, est tombée dedans depuis qu’elle est toute petite. Ses parents ont un garage et le rallye est une réelle passion familiale. Contrairement à ce qu’on pourrait croire ce n’est pas la copilote de l’Opel ADAM qui eu le parcours le plus facile. Fille unique, son père ne veut pas qu’elle fasse de la compétition. Pourtant, elle a ça dans le sang et préfère se lever tôt pour suivre des épreuves de rallye « plutôt que de sortir en boîte de nuit jusqu’à 3 h du mat« , avoue-t-elle. De son côté, Charlotte se lance en rallye jeunes en 2005 au côté d’un certain Sébastien Ogier, champion du monde en titre de WRC. « Pendant trois ans, nous avons évolué ensemble en rallye jeunes, c’était une formidable expérience et un très bon tremplin. » Ensuite, celle-ci enchaîne les formules de promotion comme la Supercoupe Suzuki en 2011 où elle termine vice-championne. Elle décroche une victoire à Lyon Charbonnières 19 ans après la dernière femme et compte à son palmarès trois titres au classement féminin. Opel ADAM Cup 28La pilote d’origine aixoise est soutenue depuis 10 ans par sa famille, son père la suivant pratiquement sur tous les rallyes. « J’ai de la chance que ma famille soit présente et me soutienne car la course automobile est pour moi bien plus qu’une passion, c’est un métier. » Lorsqu’Opel a fait appel à elle pour piloter l’ADAM Rallye officielle, elle a mis entre parenthèse sa carrière professionnelle pour s’adonner complètement au rallye. Un choix partagé par Charlène également. La demoiselle de Grandpuits a dû batailler pour se faire une place dans une voiture de rallye. Elle décide de prendre une licence en 2004 et s’installe à la place du copilote. « Il est certain que j’aurai aimé me trouver derrière le volant au départ. Mais finalement j’ai trouvé un réel plaisir dans cette fonction. » Avec plus de 60 rallyes à son actif, notamment en formule de promotion dans le championnat de France, elle n’a rien à envier à ses collègues masculins.

Comment ont-elles vécu le fait d’être dans l’Opel ADAM officielle cette saison?

Opel ADAM Cup 1« C’est un beau défi. Pour ma part, j’ai beaucoup appris, » reconnaît Charlotte Berton. La pilote comptait sur une vraie équipe de mécanos pour perfectionner sa voiture. « Les sensations et impressions que j’ai de la voiture, je devais les transmettre à l’équipe. Et ce fut un exercice très important pour moi car je n’en avais pas forcément l’habitude. Il fallait utiliser les bons mots pour que l’équipe me comprenne. Par exemple, on a trouvé que ma position m’imposait de forcer sur ma jambe gauche car la voiture n’est pas forcément adaptée à la morphologie d’une femme. On a trouvé une solution pour que mon pied soit mieux calé, ce fut un bénéfice réel pour moi. » Charlène, semble sereine dans sa prise de notes, et suit sa feuille de route. « On a bien avancé dans la saison et notre complicité dans la voiture comme en dehors est de plus en plus forte. On sait qu’on a les moyens de faire encore mieux. »

Les responsables d’Opel Motorsport ont fait le même constat et surtout apprécié le comportement des jeunes filles car elles ont d’ores et déjà resigné pour la saison prochaine. « On était partie pour une saison, et nous sommes ravies de poursuivre l’aventure. Même si nous ne sommes pas classées dans l’Opel ADAM Cup, on aimerait bien la saison prochaine avoir une notion de notre niveau par rapport aux autres équipages. »

En tout cas ce duo de choc et de charme n’a pas dit son dernier mot. Charlotte et Charlène ont déjà la saison 2014 en ligne de mire. Lors du rallye du Var, l’équipage de l’Opel ADAM officielle a pris des risques pour se tester et savoir jusqu’où la voiture pouvait l’emmener. Une crevaison est venue gâcher quelque peu leur performance, mais qu’importe, le plaisir reste intact. Rendez-vous donc en 2014 pour voir Charlotte Berton et Charlène Gallier montrer toute l’étendue de leur talent.