L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Rencontre avec Pierre Gasly et Jean-Luc Thérier chez Alpine

La saison dernière fut assez fructueuse dans le camp tricolore: 4 pilotes bleu blanc rouge engagés en F1 avec notamment un Romain Grosjean en meilleure forme qu’en 2012 mais aussi Jules Bianchi, Jean-Eric Vergne et Charles Pic,  un titre de Champion du monde WTCC pour Yvan Müller et le sacre mondial pour Sébastien Ogier en WRC.

Un tout jeune Gaulois de 17 ans, Pierre Gasly, pourrait bientôt venir compléter ce panel de talents. Il a intégré la structure Redbull et obtenu le titre de Champion d’Europe en Formula 2.0 en 2013. Une belle performance qui lui ouvre les portes d’un avenir prometteur sur la scène internationale.

Usine Alpine Pierre Gasly JeanLuc Thérier 2

Quoi de mieux pour fêter cela que d’organiser une rencontre entre ce jeune pilote en bonne voie pour réussir de grandes choses et un Monsieur du sport auto dont l’ADN est plus que lié à Renault Sport, plus précisément à Alpine. Le champion du monde virtuel des Rallyes qui a su mener Alpine au plus haut, Jean-Luc Thérier !

Au coeur de l’usine Alpine de Dieppe

C’est lors d’une journée au sein de l’usine Alpine de Dieppe que nous avons eu le plaisir de rencontrer ces deux personnages du sport automobile, un ayant déjà écrit l’histoire, l’autre rédigeant ses premiers chapitres.

Pour Jean-Luc Thérier, l’usine Alpine de Dieppe est synonyme de souvenirs, d’anecdotes, d’expériences, pour Pierre Gasly, tout cela rime avec technologie, acquisition de données et bien sûr avec futur en compétition. Deux mondes si différents comme s’amuse à nous le rappeler l’aîné qui a connu ces ateliers avec de véritables monstres aux caractères souvent bien trempés et qui voit aujourd’hui le jeune pilote démarrer une Formula 2.0 d’un coup de bouton START. Il s’en amuse et ajoute même : « Ca démarre comme un groupe1« .

Usine Alpine Pierre Gasly JeanLuc Thérier 7

Une confrontation amusante bat son plein tout au long des chaînes de montage. Lorsque l’un parle du raidillon de Spa-Francorchamps qui se passe à fond avec DRS activé, l’autre répond avec des anecdotes de spéciales de plus de 100 km au Tour de Corse avec des radios de fortune qui se limitaient parfois à un simple tuyau et un entonnoir devant la bouche du copilote. Quelques décennies séparent nos deux pilotes, et nous avons l’impression de parler de deux univers différents. Effectivement, d’une époque où les pilotes se prêtaient les notes pour un Rallye, où nous les retrouvions au point stop cigarette au bec, à une époque actuelle où nous avons affaire à de véritables athlètes de haut niveau qui se doivent aussi d’être de bons hommes d’affaires pour gérer contrats, sponsors, communication, il y a une sacrée différence. Mais une chose reste identique, la passion, le sourire d’un pilote qui s’assoie dans une auto de course ou qui l’entend démarrer. De la même manière cette envie d’adrénaline de prise de risques qui les mènent à la victoire, même si la sécurité a su évoluer avec le temps.

Durant notre journée, nous avons serpenté les ateliers de Renault Sport, découvert le montage des toutes dernières Clio Cup et autres formules, pour finir en apothéose avec l’arrivée en fin de journée de la F1 Redbull, championne du monde en 2013.

Texte et Photos: Guillaume Pons.