L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Rétroviseur : Aston Martin DB9 Volante (2005)

Depuis la Vanquish, conduite par un certain agent secret britannique répondant au matricule 007 dans « Meurs un autre jour », Aston Martin a donné à ses voitures un design sublime. Equipée d’un V12 de 5,9 litres, notre monture nous a permis de redécouvrir le charme d’une voiture anglaise, en version cabriolet, of course.

Aston Martin DB9 Occasion-1

Eternellement belle

Aston Martin DB9 Occasion-25C’est en 2004, au salon de Détroit, que la DB9 Volante, 13ème cabriolet de la marque, pointe le bout de son capot. Et j’avoue que je suis tombé sous le charme de ce design très pur, sans surcharge stylistique. Du coup, je ne suis pas objectif en parlant de la ligne de la DB9 Volante… Les larges ailes arrière offrent une sensation de puissance et les feux, d’une grande simplicité dans leur forme, apportent une touche de raffinement. De profil, on regrette que les roues arrière ne remplissent pas mieux les ailes et on note que les ouies latérales ont pour fonction de diminuer visuellement le long empattement. La face avant propose un look toujours d’actualité et dont Aston Martin semble avoir du mal à se défaire. Et je dois bien avouer que celui proposé par les Lagonda, ou DBX concept me laissent plutôt dubitatif…

Le moteur

Aston Martin DB9 Occasion-18On ne fait pas dans la demi-mesure chez Aston Martin quand on parle de moteur. A l’époque, c’est tout simplement un V12, d’origine Ford Cosworth, qui se charge de mouvoir la BD9, en coupé comme en cabriolet. Pour la cylindrée, on vous en met pour 6,0 litres. A cela on ajoute 48 soupapes  et on arrive à la coquette puissance de 450 ch et un couple de 570 Nm. Selon le site Ze perfs, la belle abat le 0 à 100 km/h en 5,4 secondes, le 0 à 200 Aston Martin DB9 Occasion-17km/h en 17,7 secondes et le kilomètre départ arrêté en 24 secondes. Le poids élevé d’environ 1 900 kilos n’aide pas la Vantage.

La DB9 était disponible avec une transmission automatique séquentielle ou une boîte mécanique, à six rapports lors de sa sortie. Cependant, sur le marché de l’occasion, quasiment toutes les DB9 Volante sont équipées de la boite Touchtronic. Par rapport à une boite automatique moderne, elle se révèle lente mais correspond à la philosophie de la voiture, qui incite au roulage décapoté, pour profiter des vocalises et du couple du V12, assemblé à la main comme en atteste la plaque sur le moteur.

Décapotage obligatoire

Aston Martin DB9 Occasion-21La DB9 est une 2+2, c’est-à-dire qu’elle peut accueillir deux adultes à l’avant et… deux enfants à l’arrière. Ces derniers seront protégés, en cas de retournement, par un système de déclenchement d’arceaux de sécurité placés derrière les appuie-tête des sièges arrière.

Le design intérieur vieillit bien, contrairement aux plastiques durs qui dénotent dans une telle voiture. Pour passer de l’ombre à la lumière, il vous suffit de presser un bouton et la capote se replie en 17 secondes. Par contre, malgré une voiture de grande taille (4,70 m), les ingénieurs ont réussi à oublier le coffre qui n’offre que 190 litres soit à peine 30 litres de plus qu’une MINI R56 hatch !

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars et Galerie Photos »]

Notre Avis

La BD9 Vantage est au bas de sa cote. Elle conserve pourtant un charme intact et une élégance intemporelle. Son V12 vous fera vite oublier sa boite automatique lente et sa finition. Personnellement, elle fait partie des voitures que j’ai mises sur ma liste pour Noël.

Galerie Photos