L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

V. Beltoise – C’est « Spa » bon..

Non, décidément, le week-end de Spa n’a pas été payant pour Vincent. Tout avait fort bien commencé.. puis la belle machine s’est enrayée. On revient avec Vincent sur ce week-end.

Sport-cars « Vincent, tout avait bien commencé… »

V. Beltoise : « Oui, j’étais très à l’aise, ce qui s’est traduit par des chronos qui m’ont octroyé la pole position pour les deux courses. Du coup j’ai arrêté de solliciter mes pneus en vue de la course. »

Sport-cars « Une première course pour le moins mouvementée ! »

V. Beltoise « J’ai pris un départ correct, ce qui m’a permis de passer le premier virage (celui de la source) en tête. Mais dans la grande ligne après le raidillon, tout le monde a pris l’aspiration du pilote devant lui et nous nous sommes présentés à quatre de front au freinage du « pif-paf des Combes »…ce qui est un peu trop à cet endroit. Pour ne pas prendre de risque, j’ai soulagé mon accélérateur. William Vermont a pris les devant… Franck Matelli est alors à la corde, je suis à sa gauche et Benjamin Bailly est à la mienne. Mais ce dernier a trop serré vers la corde et nous nous sommes touchés et partis à la faute. Tout cela se passe en fin de freinage, mais nous sommes encore à 140 km/h à ce moment…Mais cet accrochage était vraiment évitable ».

SPA-beltoise-depart

Sport-cars : « A partir de là, la course n’est plus la même. Comment avez-vous réagi sur l’instant ? »

V. Beltoise : « Ce genre d’incident vous empêche de vous concentrer comme vous le voulez tout au long de la course et il y aussi un peu d’énervement qui vient s’ajouter. Je suis reparti avec un aileron avant endommagé, ce qui provoquait un déficit d’appui sur l’avant de la voiture. J’ai malgré tout réussi à remonter à la dixième place. Mais j’ai refait un tête à queue et je termine onzième. »

Sport-cars : « Que retenez-vous de cette première course ? »

V. Beltoise : « J’estime ne pas avoir de responsabilité dans cet accrochage et je suis content que tout se finisse avec des éclaircissements. Mais c’est vraiment dommage de perdre de gros points ainsi. »

Sport-cars : « Le lendemain, vous partez encore en pole position… »

V. Beltoise : « Le départ fut bon et en plus, derrière, il y a quelques explications entre les poursuivants et cela me permet de pointer à la fin du premier tour avec plus d’une seconde d’avance. Comme pour la qualification, je tente d’attaquer mais j’ai du mal à sentir la voiture et dans la ligne droite, je me fais dépasser à l’aspiration, je commets quelques erreurs et me retrouve cinquième. A la dernière seconde, j’arrive à doubler le quatrième pour sauver une peu ma course… »

Sport-cars : « Que s’est-il passé ? »

V. Beltoise : « J’ai découvert pourquoi ma voiture ne me convenait pas… A la fin de la première, manche on s’est apperçu que les pneus étaient inversés. Ceux de droite était à gauche, ceux de gauche à la place de ceux de droite… Les pneus étant neufs et ayant eu un aileron endommagé, cela n’a pas eu de gros impact sur le comportement. Le lendemain, les pneus ont été remis dans le bon ordre… mais ils avaient fait une course ! Et le carrossage n’avait pas été réglé ! C’est pour cela que ma voiture était étrange ! »

Sport-cars : « Malgré tout, le championnat n’est pas perdu ! »

V. Beltoise : « Non, en effet, j’ai eu une mauvaise série et en partant en pole position, il n’est pas normal de ne pas ramener plus de point. Il reste 6 courses en trois meeting et tout est ouvert. Il va falloir vite redresser le tir dès Magny-Cours le 20 septembre. »

Spa-BELTOISE