L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

WEC: Excellent début de saison pour Porsche, mais victoire d’Audi

Les journées tests organisées fin mars sur le circuit du Castellet avaient donné le ton : les trois protagonistes de la catégorie LMP1, Audi, Porsche et Toyota avaient encore élevé le niveau et les LMP2 avaient retrouvé le leur, notamment en nombre de participants et de performance.

WEC 6H Silverstone 11

Le circuit de Silverstone est un circuit anglais mythique, construit sur une ancienne base aérienne de la Royal Air Force. Situé à cheval sur les territoires de Northamptonshire et de Buckinghamshire, il est le théâtre d’un grand nombre d’épreuves automobiles de niveau mondial mais aussi le circuit où s’est disputé le premier Grand Prix de l’histoire de la Formule 1, le 13 mai 1950.

WEC 6H Silverstone 7Il accueillait le week-end dernier la première manche du championnat du monde d’Endurance où, dans la catégorie LMP1 (prototypes), Audi, Porsche et Toyota s’affrontent pour la troisième année. Nissan, qui aurait du également être présent, après avoir annoncé son arrivée et même sa certaine future domination, a finalement déclaré forfait pour les deux premières courses de la saison, ayant été visiblement trop ambitieux concernant la rupture technologique qu’il comptait réaliser. La FIA, comme l’ACO et les spectateurs comptent bien voir les deux Nissan promises à la discipline pour les 24H du Mans.

A Silverstone l’équipe la plus forte était en apparence celle de Porsche. A l’occasion des essais libres du vendredi, les deux 919 Hybrid numéros 18 et 19 se sont montrées les plus rapides et ont même remporté les deux premières places sur la ligne de départ à l’occasion de la séance de qualification qui s’est déroulée le samedi, devant les Audi et les Porsche.

[nextpage title= »La Course »]

Une très belle course

WEC 6H Silverstone 3Le lendemain, le départ de la course fut animé par des pilotes Audi et Toyota à l’attaque sur les deux Porsche, afin de tenter de prendre le commandement de la course, la pluie étant par ailleurs annoncée comme « possible », en seconde partie, quatre heures plus tard. En fait la météo restera clémente jusqu’à la fin de l’épreuve, et Porsche, en bon résistant pendant les premiers tours, perdit la tête et la retrouvera à plusieurs reprises, jusqu’à ce que la numéro 17 soit contrainte à l’abandon suite à une avarie de boîte de vitesses.

A la mi-course, c’est une Audi, numéro 7, qui menait la danse, devant les deux Toyota (numéros 1 et 2) et la seconde Audi. A ce moment, tout était encore possible et tout aller se jouer sur la stratégie à adopter… Porsche n’avait pas dit son dernier mot.

Une obligation de doubler les relais pneumatiques

WEC 6H Silverstone 4Devant s’arrêter à huit reprises pour des questions de ravitaillement, mais ne disposant que de six trains de pneus (imposé par le règlement 2015), les pilotes étaient donc contraints de faire deux doubles relais, autrement dit de repasser par les stands pour mettre du carburant mais de repartir avec les mêmes pneus. « Ce n’est pas vraiment un problème et nos conseillers techniques d’écurie sont là pour donner les bonnes informations à nos partenaires, indique Jérôme Mondain, responsable de Michelin en Endurance (le manufacturier fournit la totalité des écuries en LM P1, NDLR). WEC 6H Silverstone 6Les pneus que nous avons développés pour cette saison couvrent des fenêtres de température d’exploitation mieux définies (pour temps chaud et temps froid, NDLR), et nous avons réussi à augmenter leur niveau de performance sans dégrader la longévité, ce qui peut permettre, surtout sur les circuits européens (les asphaltes des pistes américaines ou asiatiques sont plus abrasifs, NDLR) de couvrir deux relais d’affilée sans aucune diminution de performance au fil de l’usure. »

WEC 6H Silverstone 12Après une course à rebondissement, à nouveau de nombreux changements de leader et beaucoup de suspens, c’est finalement l’Audi R18 e-tron quattro n° 7 de l’équipage de Fassler/Lotterer/Tréluyer, qui l’emporte devant la Porsche 919 Hybrid n°18 de Dumas/Jani/Lieb, et la Toyota n°1 de Buemi/Davidson/Nakajima. A noter que lors des trois dernières saisons, c’est statistiquement le vainqueur des 6H de Silverstone qui a été sacré champion du monde en fin de saison. La « tradition » sera-t-elle respectée ? Réponse le 21 novembre à l’occasion des 6H de Bahreïn.

En attendant, rendez-vous le 2 mai prochain pour la seconde manche de la saison.

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos

Photos Michelin