L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

24H de Daytona, Cocorico sur la ligne d’arrivée en LMP2 !

Les 24H de Daytona ont donné le top départ des championnats d’endurance 2021. Pas moins de 16 Français étaient sur la ligne de départ. Retour sur une course riche en rebondissements !

24H de Daytona

Pas facile en ce début d’année 2021 d’allier une fois encore passion et raison. Toutefois, les organisateurs des 24H de Daytona ont réalisé ce tour de force de maintenir cette épreuve mythique au calendrier. Diffusé gratuitement sur le site de l’IMSA, des millions de téléspectateurs ont donc pu vivre l’événement. Cette année pas moins de 16 pilotes français étaient sur la ligne de départ. Quelques têtes d’affiche bien connues comme Sébastien Bourdais, Loic Duval, Olivier Plat, Simon Pagenaud ont accueilli Paul-Lou Chatin, Kevin Estre ou bien encore Yann Clairay dans l’arène de Miami.

Gentlemen Start your Engine !

Il s’en est passé des choses durant ses 24H ! Après un départ mouvementé dans le peloton des GT, Sébastien Bourdais prenait la tête de l’épreuve. Malheureusement, l’équipage 100 % tricolore sur la Cadillac Dpi n°5 du Mustang Sampling Racing est harponnée par la Porsche 911GT3R n°16 de Wright Motorsports durant la nuit. Ils finiront 35ème au classement général. C’est donc l’Acura RX05 n°10 du team Wayne Taylor Racing pilotée par Ricky Taylor, Filipe Albuquerque, Alexander Rossi, Hélio Castroneves qui remporte les 24H de Daytona. Acura la marque premium de Honda a d’ailleurs annoncé son engagement dans la future catégorie reine du WEC et de l’IMSA, la fameuse LMHd.

Pour parfaire le podium des 24H de Daytona, on retrouve respectivement en 2ème et 3ème position la Cadillac numéro 48 de Simon Pagenaud, Johnson, Kobayashi, Rockenfelleret ainsi que l’unique Mazda du plateau pilotée par Jarvis, Tincknell et Bomarito.

Victoire pour Paul-Lou Chatin

En LMP2, c’est le français Paul-Lou Chatin sur l’Oreca n°18 du team Era Motorsport qui remporte la victoire et se classe 6ème au général. En seconde position de la catégorie LMP2, un trio français a brillé par sa régularité. Mathieu Vaxivière, Gabriel Aubry et Timothé Buret terminent donc deuxième avec leur collègue canadien John Farano.

La nouvelle catégorie LMP3 Evo a vu elle aussi un Français monter sur le podium en la personne de Yann Clairay ! Le Mayennais décroche une seconde place sur la Ligier JS P320. Au final pas moins de 7 pilotes français sont montés sur le podium cette année. L’autre grand gagnant français est bien évidemment le manufacturier Michelin qui équipe désormais l’intégralité du plateau. Rendez-vous le 17 mars prochain pour la seconde manche du championnat IMSA avec les 12h de Sebring.

Inscrivez-vous à la newsletter