L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

ASA – Vermont en patron

Deux pole positions et deux victoires en un week-end… William Vermont aura été le premier à le faire ! Grâce à ce doublé, il revient fort au classement, à égalité avec Yann Zimmer et Vincent Beltoise pour la place de dauphin et à 29 points du leader Bailly. Ce dernier montait sur la 3ème marche du podium, juste derrière Vincent Beltoise. La prochaine rencontre à Monza promet d’être intense.

FAES_PODIUM_RACE2_MCOURS_09

Course 2 :

La piste était encore humide lorsque les académiciens s’apprêtaient à disputer la seconde course nivernaise. Après deux tours sous le régime du safety car, les Formula Academy s’élançaient et le poleman Vermont conservait le bénéfice de sa position. Yann Zimmer se ratait légèrement au freinage et le poussait ce qui profitait à Vincent Beltoise qui s’emparait des rênes de la course. Il bouclait donc le premier tour en tête suivi de très près par William Vermont, Benjamin Bailly et Yann Zimmer. Les quatre hommes roulaient de concert devant Julien Deschamps qui augmentait la cadence pour les rejoindre. C’était chose faite après un tour mais l’ex-membre de l’Equipe de France Karting voyait également Franck Matelli grossir dans ses rétroviseurs. Crédité du meilleur tour en course, l’Italien Andrea Cecchellero entamait une belle remontée, tout comme Clovis Roux. Parti avant-dernier de grille, le volant du Comité Rhône-Alpes pointait en 13ème position entre Amir Mesny et Thibaut Taquet.

En tête, Vincent Beltoise prenait un peu ses distances mais rien n’était encore gagné. Souhaitant réitérer son exploit de la veille, William Vermont préparait méthodiquement son attaque. Un peu plus loin, Franck Matelli s’emparait de la 5ème place au détriment de Julien Deschamps alors que dans le même temps, Andrea Cecchellero, toujours aussi véloce, entrait dans les points. Tous très proches en performances, les académiciens offraient de belles luttes sans pour autant tenter le diable. William Vermont essayait une première attaque, en vain. En revanche, Franck Matelli réussissait à prendre l’avantage sur Yann Zimmer. Au freinage du Lycée, il passait également Benjamin Bailly pour le gain de la 3ème place. Malheureusement, le pilote du Comité Corse commettait une faute et reculait en 7ème position derrière Paul Lanchere.

Au tour précédent, William Vermont avait enfin trouvé l’ouverture et menait désormais la course. Les positions n’allaient ensuite pas évoluer et William Vermont s’envolait vers un nouveau succès face à Vincent Beltoise, Benjamin Bailly, Yann Zimmer qui décrochait le point du meilleur tour en course dans l’ultime tour, et Julien Deschamps, heureux de marquer des points après son score vierge de la veille. Paul Lanchere terminait 6ème devant Franck Matelli, Andrea Cecchellero, Clovis Roux et le Tchèque Jakub Klasterka. Après une bévue en début de parcours, l’Espagnol Fernando Monje butait aux portes du Top Ten. Alexandre Mantovani finissait à nouveau 15ème.

William Vermont : « J’ai bien géré mon départ mais je n’étais pas dans une position évidente. J’avais un rôle de testeur lors des premiers freinages et les autres sont vite revenus sur moi. Vincent est passé et je me suis alors posé en observateur. J’ai testé quelques trucs en profitant de l’écart qui me séparait de Benjamin et à trois tours de la fin, j’ai pu le passer à Adelaïde. Je suis plus que satisfait de mes résultats surtout dans cette 2ème course où les conditions étaient plus difficiles. »

Vincent Beltoise : « J’étais tout de suite dans le rythme et j’ai pu passer rapidement Yann, Benjamin et William. C’était très propre entre nous. J’ai pris quelques risques pour creuser l’écart mais finalement William est passé. Je suis alors resté en position d’attaque, en espérant qu’il commette une erreur. Je pensais qu’il restait quelques tours pour tenter quelque chose mais le damier est apparu. Je suis néanmoins content par rapport à la course d’hier et je reste encore en lice pour la victoire finale. »

Benjamin Bailly : « Au départ, j’ai avant tout essayé de garder ma place. Puis, je me suis bagarré avec Yann et Franck du coup, j’ai perdu du terrain sur Vincent et William. C’était une course d’attente et pas évidente en raison d’un aileron tordu suite à un contact. Je suis déçu car j’avais une tactique de course que je n’ai pu appliquer. Mais bon, je suis monté à deux reprises sur le podium et j’ai 29 points d’avance au classement, ce n’est pas si mal. »