L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Audi A1 Clubsport quattro au Wörthersee 2011

Audi a présenté l’A1 clubsport quattro au Wörthersee Tour dont 2011 est la 30ème édition du grand rassemblement des fans d’Audi, Seat, Skoda et VW.

Au programme de cette bombinette au look démoniaque, on retrouve le cinq cylindre de 2.5 litres suralimenté par un turbocompresseur et doté d’une injection directe. Par comparaison avec le moteur qui a servi de base et qui équipe l’Audi TT RS et la RS 3 Sportback, la puissance du TFSI a été encore nettement augmentée et atteint 370 kW (503 ch) et 660 Nm. Le couple maximal est disponible de 2500 à 5300 tr/min. Le turbocompresseur, le refroidisseur d’air de la suralimentation et la tubulure d’admission comme celle d’échappement ont été optimisés. Tout comme sur l’Audi A4 DTM, l’échappement se termine sur le flanc gauche, un peu avant la roue arrière.

Avec ce pédigrée, l’A1 clubsport quattro est catapultée de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. Elle accélère de 0 à 200 km/h en 10,9 secondes et passe de 80 à 120 km/h en quatrième en l’espace de 2,4 secondes. Son poids de 1390 kilogrammes l’aide bien.

La puissance est transmise aux quatre roues par une boîte manuelle à six vitesses et la transmission intégrale permanente quattro ; toutes deux proviennent de la TT RS et ont été renforcées. La vitesse maximale est limitée à 250 km/h.

Pour tenir le pavé, l’A1 clubsport quattro est chaussée de pneus taille basse 255/30 montés sur des jantes en alliage léger de 19 pouces style turbine. Derrière les roues se trouvent les grands freins à disque ventilé. A l’avant, les disques perforés en céramique renforcée aux fibres de carbone comportent des étriers à six pistons, à l’arrière les disques de grande taille sont en acier. Le châssis à combinés filetés de l’A1 clubsport quattro bénéficie d’une suspension réglable.

Quel look !

Au moment où BMW dévoile sa série dont l’accueil est pour le moins mitigé (voir ici), Audi soigne le look de l’A1 ! Sur la carrosserie laquée blanc glacier mat, de nombreuses pièces rapportées posent des touches de couleur. L’arc de toit noir brillant supporte un toit en matériau composite renforcé aux fibres de carbone ; les anneaux à l’avant sont en aluminium massif.

La jupe avant au dessin modifié intègre de grandes prises d’air subdivisées par des barrettes en carbone. La calandre Singleframe noire présente une structure en nids d’abeilles, les projecteurs ont des barrettes mates et un « wing » laqué rouge. Deux grandes sorties d’air dans le capot permettent de mieux évacuer la chaleur du compartiment moteur.

Les ailes avant, les portes et les flancs arrière de l’Audi A1 clubsport quattro ont été élargis au total de 60 millimètres. Cet élargissement forme une structure horizontale qui rappelle la première Audi quattro. Les extrémités arrière des ailes comportent des sorties d’air. Les nouvelles baguettes sur les bas de caisse ont été réalisées en matériau composite renforcé aux fibres de carbone. Les rétroviseurs extérieurs élancés évoquent la voiture sport haute performance Audi R8.

L’aileron de toit, avec son double spoiler, assure une déportance suffisante sur l’essieu arrière. Des feux arrière assombris et un grand diffuseur refermé parachèvent la vue arrière de l’A1 clubsport quattro.

Destiné à la route, mais conçu pour les circuits, l’A1 Clubsport n’a pas de banquette arrière. Elle est remplacée ici par une très belle barre anti-rapprochement en carbone et propose un rangement accueillant les casques de course. Une batterie de démarrage au poids optimisé issue de la compétition est logée à l’arrière sous les deux vide-poches. Sur un véhicule haute performance, un système d’infodivertissement, un écran MMI et des haut-parleurs sont superflus. Les sièges baquet à construction allégée sont issus de l’Audi R8 GT – leur châssis est réalisé en matériau composite renforcé aux fibres de carbone, des ceintures de sécurité à sangles rouges et à quatre points assurent le maintien du conducteur et du passager.

L’intérieur est gris foncé. De nombreuses parties sont revêtues de matériau composite renforcé aux fibres de carbone et laqué mat, comme les parois à l’arrière, les cadres des diffuseurs d’air ou la pointe qui termine la console centrale. Sur le volant sport à branches ouvertes, le matériau composite renforcé aux fibres de carbone est revêtu de cuir. Les interrupteurs sur la colonne du volant et dans les portes sont remplacés par des interrupteurs à bascule logés dans la console centrale. Trois instruments supplémentaires indiquent la pression d’huile, la pression de suralimentation et la tension du réseau de bord.

La console centrale et les sièges sont revêtus de cuir, les coutures sont réalisées ton sur ton. Le levier de changement de vitesses est en aluminium, les extrémités des pédales et le dessus du repose-pied en acier inoxydable. Des boucles rouges remplacent les poignées sur les portes, la boîte à gants et les vide-poches.

Le stand Audi au lac Wörthersee

Outre l’A1 clubsport quattro, 17 véhicules de série issus de la gamme actuelle de modèles Audi étaient présents sur le stand Audi lors du rassemblement GTI. Au lac Wörthersee, la marque aux quatre anneaux a présenté aussi à ses fans le nouveau Q3. De plus, le public a pu admirer une Audi TT RS blanc ibis et une RS 3 Sportback rouge Misano.

De nombreux accessoires équipant l’Audi A1 clubsport seront bientôt proposés dans la gamme d’accessoires de la famille A1 : des films adhésifs dans les couleurs contrastées blanc Amalfi, argent glacier métal et gris Daytona nacré sont disponibles pour les ailes. Le kit compétition aérodynamique pour l’A1 sera aussi disponible !