L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Audi Q7, un sérieux concurrent aux SUV BMW

Audi se devait de répondre à ses homologues allemands sur le terrain des SUV de luxe avec sa deuxième génération du Q7. La firme d’ Ingolstadt, après le lancement de ce modèle en 2006, tenait à se démarquer avec sa nouvelle mouture et elle le fait avec un élément de poids: il serait le plus léger de sa catégorie.

Audi Q7 deuxième génération 11

Passer sous la barre des deux tonnes (1 995 kg exactement), voilà le défi relevé par le SUV de la marque aux anneaux. Sa devancière pesait 325 kg de plus, c’est donc un véritable tour de force. Comment Audi est arrivé à ce résultat?

Audi Q7 deuxième génération 8En premier lieu, le Q7 utilise massivement les nouveaux matériaux comme l’aluminium ou l’acier haute résistance, les portes, le capot et les ailes étant par exemple totalement réalisés en aluminium.

Hormis cette baisse significative de poids, d’autres éléments ont été totalement repensés notamment le design qui conserve cependant les gènes Audi. Il est souvent reproché aux marques premium allemandes de ne pas évoluer à ce sujet. Ici on quitte les formes arrondies pour des lignes plus affirmées et un look plus musclé avec une nouvelle calandre hexagonale et un pare-choc imposant. De ce fait,  l‘aérodynamique s’améliore avec un coefficient  de traînée (cx) de 0,32 contre 0,37 auparavant. Même si ces modèles se veulent massifs, la nouvelle génération du Q7 diminue quelque peu ses dimensions, en étant plus court de 37 mm et plus étroit de 15 mm tout en conservant la même hauteur pour plus de confort. Paradoxalement le nouveau SUV d’Audi est plus court mais offre un habitacle plus spacieux. L’intérieur a été revu pour offrir notamment plus d’espace entre les sièges (21 mm), une garde au toit supérieure (41 mm à l’avant et 23 mm à l’arrière).

Le design proposé dans l’habitacle reprend les nouveaux codes de design proposés par Audi comme la planche de bord ou encore la console centrale « flottante » qui ne descend pas jusqu’au tunnel de transmission.  Sur le plan technologique, on retrouve le MMI avec un écran tactile de 10,1 pouces mais rétractable.  Vrai révolution pour le conducteur, l’Audi Virtual Cockpit. L’écran HD de 12,3 pouces affiche toutes les informations liées à la voiture ainsi que la cartographie du GPS. Pour les autres évolutions technologiques, il faudra faire appel aux options comme le système Bose, les 23 enceintes de Bang& Olufsen, des emplacements au dos des sièges avant pour des tablettes tactiles de haute qualité (caméra HD, stockage interne de 32 Go, connectivité 4G et Bluetooth entre autres).

[nextpage title= »Choix des feux et nouvelles motorisation »]

Choix des feux et nouvelles motorisations

Audi Q7 deuxième génération 9Vous aurez l’embarras du choix pour les feux du SUV de la marque aux anneaux: feux au xénon, à LED ou de type Matrix LED mais tous auront des feux de jour à LED. Son châssis peut pour sa part profiter d’un système à 4 roues directrices ce qui permet d’optimiser le rayon de braquage à petite vitesse. En fonction de votre utilisation, il est possible d’installer des suspensions à air adaptative pour baisser le véhicule sur des trajets sur route et autoroute et le relver pour attaquer les petits chemins.

Lorsqu’on évoque un SUV de luxe, hormis le confort que l’on retrouve à bord, les performances sont aussi un facteur clé. Si le nouveau Q7 a gagné du poids, que propose Audi en terme de motorisation pour le faire avancer? Deux V6. Le premier est un bloc 3.0 TDI de 272 chevaux et 600 Nm de couple et  le second, un 3.0 TFSI de 333 ch et 440 Nm de couple. Des moteurs moins gourmands  avec 5,7 l/100 km et des émissions de CO2 149 g/km au pour le TDI et 7,7 L/100 km (179 g) pour le TFSI. Mais ce n’est pas tout. BMW a présenté un concept X5 e Drive (voir article sur BlogBMW) et Audi riposte avec l’arrivée prochaine d’une version plug-in hybrid de son SUV. L’Audi Q7 e-tron aurait un 3l TDI de 258 ch soutenu par un moteur électrique de 128 ch. Avec les batteries pleine, cette Audi pourrait réaliser 56 électrique en tout électrique. Cela représente en puissance combinée 373 ch pour un couple de 700 Nm. Mais le chiffre le plus impressionnant serait la consommation d’essence qui n’atteindrait qu’1,7 l/ 100 km.

Il sera tout naturellement présenté au Salon de Détroit début janvier, et les première livraisons sont prévues dans l’été. En ce qui concerne le tarif, il faut s’attendre à un prix de départ aux alentours de 60 000 €.

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos