L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Baisse de limitations de vitesse: Mobilisation des associations de conducteurs

retour à 90 km/h

Serait-ce la goutte d’eau qui fait déborder le vase? Comme nous l’avions par le passé évoqué, de nombreuses associations s’interrogeaient sur le fait que la vitesse serait le premier danger sur la route. Le gouvernement semble défendre cette idée, car on évoque une baisse des limitations de vitesse en France.

Excès et limitation de vitesse 1

40 millions d’automobilistes et la ligue de défense des conducteurs ont décidé de réagir sur cette mesure. Le premier a créé un site internet, www.nonalabaissedeslimitationsdevitesse.com , qui a pour but d’établir une pétition afin d’interpeller les Parlementaires et le Gouvernement sur la colère de la majorité des automobilistes (Sondage Le Figaro du 12 juillet 2013 – Faut-il réduire les limitations de vitesse sur le réseau routier ? 40 834 participants ; oui 16%, non 84%).  Ce site n’est pas une simple pétition puisque chaque automobiliste peut envoyer en un clic un courriel à chacun des parlementaires de son département mais aussi au Président de la République, au Premier ministre, au Ministre de l’Intérieur qui s’était déclaré favorable à cette mesure le 11 juillet dernier ainsi qu’au Délégué Interministériel à la Sécurité Routière.

 Pourquoi une pétition impliquant les élus ? Ils sont les représentants de la majorité dans l’hémicycle. Comme cette décision devrait être appliquée par décret, l’Assemblée Nationale ni le Sénat ne seraient consultés.

 L’argument principal évoqué pour une baisse des limitations de vitesse est une nouvelle fois la baisse de la mortalité sur les routes. Si l’on suit ce raisonnement c’est sur les réseaux où l’on roule le plus vite qu’il devrait y avoir le plus grand nombre d’accidents. Or, les autoroutes sont les réseaux les plus sûrs. « Comment expliquer aux français que c’est au moment où l’on connaît les meilleurs chiffres de sécurité sur nos routes qu’il faudrait les sanctionner par une mesure aussi sévère, » juge Pierre Chasseray, Délégué Général de l’association «40 millions d’automobilistes ».

La LDC, ligue de défense des conducteurs compte déjà plus de 538 000 signatures sur sa pétition.  En juillet dernier, la LDC avait réalisé une « Analyse critique des études sur la vitesse utilisées par la sécurité routière » qui remet publiquement en question le lien scientifique entre mortalité routière et vitesse. Christiane Bayard, Secrétaire Générale de la LDC, rappelle qu’en « matière de sécurité routière, les politiques publique se sont focalisées sur la lutte contre la vitesse car elle présente deux avantages majeurs : la facilité de contrôle et les revenus financiers.« 

Retrouver plus d’informations sur: la ligue de défense des conducteurs ou sur 40millionsdautomobilistes