L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Boitier additionnel : est-ce légal en France ?

ARTICLE SPONSORISE

Vous vous êtes retrouvés à doubler un camion sur une route nationale, et vous vous êtes rendus compte que votre puissance moteur ne suffisait pas pour effectuer ce dépassement en toute sécurité ? Nous sommes nombreux dans ce cas là, ce pourquoi certains d’entre nous évitent ce problème en installant un boitier additionnel à leur véhicule pour éviter ce genre de situation.

Qu’est-ce qu’un boîtier additionnel ?

Le boitier additionnel est un appareil qui permet d’augmenter les performances de votre véhicule; la puissance et l’accélération, d’augmenter le couple moteur et parfois même de réduire votre consommation de carburant. Il vous permet dans le cas de notre exemple de doubler le camion en évitant le « trou » dans l’accélération au moment du dépassement. Ces quelques secondes de gagnées peuvent éviter un accident avec les véhicules venant d’en face, car le boitier additionnel permettra d’exploiter au mieux les performances naturelles de votre véhicule.

Est-ce légal en France d’installer ce type d’appareil dans votre véhicule ?

Une modification des caractéristiques de votre véhicule non homologuée par les autorités publiques est illégale. Un boîtier additionnel n’est donc pas toujours frappé par la même interdiction, mais à condition de répondre au § 3 de l’article 2 de l’arrêté du 30 novembre 2017 paru au Journal officiel de la République française n° 0292 du 15 décembre 2017 (texte n° 20). Pour les changements légaux, vous devrez effectuer de simples démarches administratives auprès de l’ancienne Direction générale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (DRIRE) – devenue la « DREAL » : Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement – afin d’obtenir votre homologation. La DREAL validera les changements légaux faits sur votre véhicule afin de les inscrire sur votre carte grise. À partir de ce moment, vous pourriez avoir le droit de circuler avec votre boitier additionnel puisque les modifications seront inscrites sur les papiers du véhicule, votre assureur sera donc au courant et vous couvrira en tant que tel. Vous disposez d’un mois après les changements effectués sur votre moteur pour en faire la déclaration.

Comment obtenir l’homologation de la DREAL (anciennement : DRIRE) ?

Pour obtenir l’homologation de la DREAL (ex-DRIRE), il faut remplir le Cerfa 1370*05 et vous rendre au guichet avec l’ancienne carte grise. Renseignez-vous auprès de votre région pour connaître les centres de réception et d’homologation les plus proches de chez vous. En région PACA il faut compter environ deux mois de délai d’instruction des dossiers. Les frais engendrés par cette démarche sont égales au tarif fixe d’un cheval fiscal + 4 € de frais de gestion.

Quel boitier additionnel choisir ?

Pour obtenir les résultats les plus intéressants en terme de puissance et de réduction de consommation de carburant, nous vous recommandons d’opter pour un boitier additionnel haut de gamme comme ceux proposés par TuningBox et ce pour plusieurs raisons:

  • Ils offrent un garantie moteur de 2 ans après installation du boitier additionnel.
  • Ils permettent d’augmenter la puissance moteur jusqu’à 30 % de ses capacités de base.

Comment installer un boitier additionnel ?

Tous les modèles de boitier additionnels sont relativement simples d’installation et se connectent dans le compartiment moteur du véhicule. La notice explicative livrée avec le boitier et quelques branchements plus tard et votre boitier additionnel est en place. Il faut simplement ouvrir le capot protège moteur en le dévissant et alors brancher simplement le boitier. Si le boitier nécessite une alimentation externe, il faudra simplement le relier à la batterie.

L’AGENDA-AUTOMOBILE.COM

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire