L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Circuit Paul Ricard : une rentrée 100% moto, du Supermotard au Bol d’Or

La rentrée du circuit Paul Ricard s’est faite avec le Championnat de France Supermotard sur la piste du Driving Center à l’initiative du Moto Club du Circuit Paul Ricard, en présence de l’équipe du cascadeur Pascal Dragotto. Jean-Marie Farina vous fait revivre ce rendez-vous en 70 photos.  La semaine prochaine, place à l’endurance avec les 24 heures du 83e Bol d’Or. Lequel donnera – du 20 au 22 septembre – le coup d’envoi du Championnat du monde. 59 équipages sont attendus pour la première des cinq compétitions du FIM EWC (Endurance World Championship) 2019-2020. Où l’équipe tenante du titre mondial, la Team SRC Kawasaki France, tentera de briser enfin le signe indien en Provence pour succéder à Honda devant les 70.000 spectateurs attendus sous le soleil. En attendant, régalez-vous des 100 images du Bol 2018 réalisées par Raymond Papanti.

Samedi 21 septembre à 15h, sur le ruban d’asphalte de 5.673m du Circuit Paul Ricard, les 24 heures du 83e Bol d’Or moto lanceront le championnat du monde d’endurance 2019-2020. Dont le calendrier comptera à nouveau cinq courses : le Bol d’Or redevenu fidèle à la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, suivi des 8H de Sepang qui feront entrer à la mi-décembre la Malaisie au FIM EWC,  puis en 2020 des 24H Motos du Mans, des 8H d’Oschersleben en Allemagne, et enfin des 8H de Suzuka au Japon.

Les forces en présence parmi les 59 équipes

Equipes d’usine, semi-privées soutenues par les constructeurs, et privées, composeront les 59 équipages qui s’élanceront à l’assaut du circuit Paul Ricard, où les machines d’endurance les plus rapides ont déjà été pointées à plus de 340km/h par le passé.
Dans le sillage de SRC Kawasaki France, champion du monde FIM EWC 2018-2019, du F.C.C. TSR Honda France titré l’an passé et vainqueur du Bol d’Or 2018, du Suzuki Endurance Racing Team paré de 15 couronnes mondiales, et du YART Yamaha, la outisders ne manqueront pas. Tels Wepol Racing, Bolliger Team Switzerland et VRD Igol Pierret Expériences.

Notons aussi, côté nouveautés, que le BMW Motorrad World Endurance Team défendra les couleurs du constructeur bavarois et appuiera  ses ambitions sur la nouvelle S1000 RR; quant à la nouvelle Ducati Panigale V4R, elle sera alignée par HRT 100 Hertrampf Racing, tandis qu’aux côtés de ces formations allemandes l’on découvrira deux équipes espagnoles, JEG-Kagayama et Kawasaki Català.

Le bilan positif de la saison écoulée

Du Bol d’Or 2018 aux Suzuka 8 Hours 2019, cette saison qui était la 40e du championnat du Monde FIM d’Endurance a été captivante, et marquée par le premier titre mondial de la Team SRC Kawasaki France.
Trente cinq équipes de 12 nationalités différentes étaient engagées, avec des pilotes de 25 pays qui ont disputé les cinq courses.
Celles-ci ont connu quatre vainqueurs différents – FCC TSR Honda France, SRC Kawasaki France, YART Yamaha et Kawasaki Racing Team – qui ont parcouru 11.148km en course et bouclé 2.279 tours de piste.
Sept marques étaient présentes ou représentées : Aprilia, BMW, Ducati, Honda, Kawasaki, Suzuki et Yamaha; tandis que quatre manufacturiers en pneumatiques s’affrontaient : Bridgestone, Continental, Dunlop et Pirelli.

SRC Kawasaki France : enfin une couronne mondiale !

Après une course épique au Japon, avec la moto confiée à Jérémy Guarnoni, à Erwan Nigon et à David Checa, la Team SRC Kawasaki France a donc enfin décroché sa première couronne mondiale d’Endurance FIM EWC.
Précisons que les « verts » de l’équipe créée par Gilles Stafler en 2009 sont soutenus par Kawasaki Motor France (six fois champion du monde d’endurance de 1981 à 1996), et qu’ils ont construit leur réputation de spécialistes de l’Endurance lors de leurs six victoires aux 24H du Mans et quatre au Bol d’Or avant qu’il ne revienne au Paul Ricard.
Et Gilles Stafler de conclure au sujet d’un Bol qui lui échappe depuis son retour en Provence : « Nous serons au départ du 83e Bol d’Or sur le circuit Paul Ricard avec le même trio de pilotes. Nous avons résolu les pannes électroniques qui nous ont retardé l’an dernier, et notre objectif reste toujours la victoire. »

Après 22 ans d’attente, Honda retrouve le goût de la victoire

Au 82e Bol d’Or, le Championnat du monde d’endurance 2018-2019 avait débuté à un rythme fou au circuit Paul Ricard. Une BMW en tête pendant les premiers tours des 24 heures, une échappée Kawasaki jusqu’au début de la nuit, puis celle de Suzuki sur un coup de stratège, une Honda tenante du titre qui pointe brièvement le bout de son carénage devant tout le monde avant de subir des problèmes mécaniques, le retour de Kawasaki jusqu’à sa rétrogradation définitive à deux heures de l’arrivée à la suite de soucis d’alimentation électrique… Le tout pour finalement ouvrir une voie royale à Honda, poussé dans ses derniers retranchements par Yamaha jusque sur la ligne d’arrivée à l’issue d’une course folle pour revenir de la 18e place avec huit tours de retard jusqu’à la première… Au terme de 698 tours accomplis devant 69.000 spectateurs. Ce que Honda n’avait plus fait au Bol d’Or depuis 1996. Pour la CBR 1000RR de l’équipe nippo-française FCC-TSR Honda France (Technical Sports Racing), cette édition fut tout sauf une promenade de santé. Surtout pour le trio Josh Hook-Freddy Foray-Mike Di Meglio.

Le podium du 82e Bol d’Or : 1. Josh Hook (Australie), Freddy Foray et Mike Di Meglio  (France), Honda CBR1000RR, FCC-TSR Honda France, 698 tours en 24h01’50’’590/1000e; 2. Broc Parkes (Australie), Nicolo Canepa (Italie) et Marvin Fritz (Allemagne), Yamaha YZF-R1, YART-Yamaha, à 54’’, et meilleur tour en course (Parkes) en 1’55’’487 à 176,8km/h ; 3. Daniel Webb (Grande-Bretagne), Matthieu Lagrive (France) et Sheridan Morais (Afrique du Sud), Yamaha YZF-R1, WEPOL Racing), à 1 tour.

Le 83e Bol d’Or, ce sera aussi…

Bol d’Or, Bol d’Or Classic, et Bol d’Argent côté courses, animations, expositions et concerts permettront aux 70.000 spectateurs de vivre un exceptionnel week-end au circuit Paul Ricard.
Le Bol d’Argent  mettra en scène pendant 3 Heures près de 70 équipages amateurs sur des roadsters de moyenne cylindrée ; le Bol d’Or Classic, sera disputé en deux manches de 2 Heures (dont une en nocturne) aec des motos de 1960 à 1991.
Pour le reste, il y aura de nombreuses animations; mais aussi le Village traditionnel avec notamment les constructeurs et les équipementiers; le Village exposition et ses motos d’exception présentées par des clubs de motos anciennes; et les concerts.

Tests pré-Bol d’Or 2019 : le top ten des chronos au Paul Ricard
1, YART Yamaha (Yamaha), 1’54.154/1000e ; 2, Team SRC Kawasaki France (Kawasaki), 1’54″398; 3, VRD Igol Pierret Experiences (Yamaha), 1’54″659; 4, Tati Team Beaujolais Racing (Kawasaki), 1’54″860; 5, F.C.C. TSR Honda France (Honda), 1’54″947; 6, Team ERC Endurance (BMW), 1’54″968; 7, BMW Motorrad World Endurance Team (BMW), 1’55″076; 8, Suzuki Endurance Racing Team (Suzuki), 1’55″123; 9, Moto Ain (Yamaha), 1’55″422; 10, Team 33 Coyote Louit Moto (Kawasaki), 1’55″688.

Lire aussi : Boitier additionnel… légal ou pas ?

Charles-Bernard ADREANI
Photos : Jean-Marie FARINA (Supermotard) / Raymond PAPANTI (Bol d’Or)

Slideshows Supermotard & Bol d’Or by Papanti-Farina Team
Supermotard 2019 – Driving Center Circuit Paul Ricard en 70 photos

100 photos dans le rétro du 82e Bol d’Or au circuit Paul Ricard

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire