L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Circuit Paul Ricard : de l’ELMS aux GP Historique et F1

Depuis le mois dernier, les compétitions sont de retour sur le circuit Paul Ricard. A l’Endurance European Le Mans Series vont succéder, dès ce week-end, le Grand Prix de France Historique puis dans la foulée le Grand Prix de France F1. En attendant, nous vous laissons vous délecter du diaporama réalisé par Jean-Marie Farina lors des 4H du Castellet ELMS.

Le week-end dernier, les 4 Heures du Castellet, 3e round  de la saison ELMS, ont réuni 29 équipes sur le circuit Paul Ricard. L’Aurus 01-Gibson a décroché sa première victoire de l’année pour l’équipe russe G-Drive Racing.
Ce fut également une première en Provence pour le trio Roman Rusinov-Franco Colapinto-Nyck de Vries, lauréats avec 6’’3 seulement d’avance sur la meilleure des deux Oreca-United Autosports qui complétaient le podium.

Alors qu’en LMP2 Pro-Am la première marche est revenue à l’Oreca-Racing Team Turkey, en LMP3 DKR Engineering a enfin accroché un succès en ELMS avec sa Duqueine-Nissan.
En LMGTE, Miguel Molina a accentué l’avance de l’équipe Iron Lynx au classement général provisoire, devant une autre Ferrari, celle du team Spirit of Race aux mains de Matt Griffin.
En Michelin Le Mans Cup, Matt Bell et Mo Smith (Ligier JS P320-Nielsen Racing) ont à nouveau terminé dans le Top 3 pour s’emparer du leadership au championnat.

Du côté des pilotes les plus en vue, l’ex-F1 boy Robert Kubica était en LMP2 chez WRT, et il s’est classé 5e.
Jean-Eric Vergne,  lui aussi venu des Grand Prix et champion du monde de Formula E, était chez IDEC Sport avec Paul-Loup Chatin et Paul Lafargue à bord d’une Oreca 07 Gibson, résultat 9e.
Quant à l’acteur Mickael Fassbender, l’irlandais pilotait la Porsche 911 RSR de Proton Competition.
Enfin, notons que MissionH24, le concept électrique-hydrogène conçu pour disputer les 24 Heures du Mans 2024 a effectué quelques tours pour le fun, aux mains de Stéphane Richelmi.

Les podiums ELMS

4 Heures du Castellet ELMS
1. G-Drive Racing, Aurus 01 #26 (R. Rusinov/ F. Colapinto/ N. de Vryes)
2. United Autosport, Oreca 07 #22 (P. Hanson/ J. Aberdein/T. Gamble)
3.United Autosport, Oreca 07 #32 (J. van Uitert/ N. Jamin/M. Maldonado).

Michelin Le Mans Cup
1. Nielsen Racing, Ligier JS P320 Nissan LMP3 #7 (A. Wells/ C. Noble)
2. Cool Racing, Ligier JS P320 Nissan LMP3 #69 (M. Smith/ M. Bell)
3. United Autosport, Ligier JS P320 Nissan LMP3 #23 (J. Schauerman/ W. Boyd)

Le week-end prochain c’est Grand Prix… Historique !

Les promoteurs du Grand Prix de France Historique ont eu la bonne idée de répondre aux questions que vous vous posez sûrement.
La F1 sera-t-elle à l’honneur ?
«Bien évidemment la Formule 1 tiendra la vedette du GP de France Historique, la formule reine étant à l’affiche de pas moins de trois plateaux différents. Des F1 des années 50 et 60, de l’ère Fangio à l’époque des Clark et consorts (le plateau du HGPCA), à celles des années 70/80 (les Masters) ou encore du début des années 2000 (le Maxx Formula), ce sont des chapitres entiers du Championnat du Monde de Formule 1 qui se réécriront sur le célèbre tracé de 5,8 km du Castellet, tout juste une semaine avant la prochaine édition du GP de France F1.»

Y-aura-t-il d’autres courses de monoplaces au programme ?
«Oui, car au-delà de l’histoire de la seule F1, c’est plus généralement celle de l’ensemble des catégories monoplaces qui permirent aux plus illustres champions de se révéler que le GP de France Historique se chargera de remettre en scène.
« De la Formule Junior à la Formule 2 en passant par la Formule 3, la Formule Renault et la Formule Ford, aucune d’entre elles ne sera oubliée, chacune étant prétexte à une course quotidienne au cours du week-end.»

Les protos et les GT ?
«Cette célébration de la compétition automobile serait incomplète sans la présence de Sport-Prototypes et autres autos de type GT/Tourisme. Les premiers seront à l’ordre du jour sur au moins deux plateaux revisitant les années 60/70 (Masters Historic Sports Cars) et d’encore plus récentes gloires des 24 heures (Masters Endurance Legends).
«On évoquera bien évidemment aussi le monde des GT, en présence notamment du Trophée Lotus. Au total, une douzaine de plateaux distincts se chargeront d’animer ces trois jours d’exception, diverses animations, démonstrations et expos venant s’ajouter au programme des compétitions.»

Charles-Bernard ADREANI
Photos Jean-Marie FARINA

Les 4 Heures du Castellet ELMS dans le viseur de Jean-Marie Farina

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter