L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

DELAVILLA: La version Club Sport de la R1

Un Porschiste made in France. Voilà comment on pourrait définir Michel Bendinelli que nous avons rencontré à plusieurs reprises au Top Marques de Monaco. DELAVILLA  depuis 2007 apporte sa touche très personnelle aux belles allemandes.

Porsche DELAVILLA R1 Club Sport 4

Si on attendait déjà la nouvelle Panamera « OpenRoad » réalisée par le designer français, dont la sortie commerciale est prévue pour début 2014, DELAVILLA nous a réservé un autre cadeau en cette période de noël: l’arrivée surprise d’un second nouveau modèle pour bien démarrer l’année: le Cayman R1 « Club Sport » .

Le Cayman est déjà passé dans les mains du préparateur français en 2008 sous le nom de VRC. De nouveaux pare-chocs, un aileron et une ligne d’échappement spécifiques avaient donné un caractère encore plus agressif à cette Porsche. Il y a deux ans, à l’occasion du Salon Automobile de Lyon, DELAVILLA offrait une évolution encore plus poussée du Cayman avec la R1. Des ailes plus larges, d’importantes entrées d’air latérales, de nouveaux boucliers sans oublier les 4 échappements verticaux. Mais l’esthétique n’était pas la seule à connaître du changement. La R1 pouvait disposer d’un moteur 3,8l de 400 ch.

Toujours plus avec la nouvelle R1 « Club Sport »

 » Force est de constater qu’il y a de plus en plus d’adeptes du Cayman dans les Clubs PORSCHE. Développer une version spécifique de notre R1 semblait un évidence. Grâce à ses dimensions réduites, son agilité et sa polyvalence, c’était la base idéal pour proposer un véritable jouet de Club, » explique Michel Bendinelli PDG de Delavilla.

 Pour le design extérieur, on retrouve un aileron arrière dans cette nouvelle version, un traitement noir mat sur certains éléments de la carrosserie ainsi que des bandes latérales (stripping). Comme DELAVILLA veut apporter encore plus de sportivité à son nouveau « jouet », il fallait nécessairement un habitacle remanié, avec notamment des sièges baquet en carbone, un arceau de sécurité (obligatoire pour des courses), un harnais, un volant sport, un pédalier en alu, ou encore le cover-engine. Le pack « sport » pour ceux qui désireraient faire des tours sur les circuits en toute sécurité. Si l’esthétique répond donc aux « normes sportives », qu’en est-il  de la mécanique? Pour optimiser au mieux sa voiture, Michel Bendinelli n’hésite pas à collaborer avec son partenaire zurichois SPORTEC. Il est essentiel que la R1 Club Sport soit à la hauteur de son nom. Le préparateur nous informe seulement que ce nouveau modèle peut à la fois être une voiture Grand Tourisme mais aussi une véritable voiture de course sans nous en dire plus. Il serait intéressant de connaître ses performances.

En revanche, il ne cache pas le prix de la préparation qui est à partir de 24 400€ H.T.

 Plus d’infos sur :  www.delavillavrs.com