L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Epoqu’Auto 2020 : « Nous sommes des optimistes »

Le 42ème salon de la voiture de collection, Epoqu’auto, ouvrira ses portes au public du 6 au 8 novembre 2020, dans un contexte particulier lié au Covid 19 et aux enjeux écologiques. Simca, Bentley et Tricyclears seront à l’honneur cette année. A un peu moins de 5 mois de l’ouverture des portes, Claude Passot, un des commissaires, nous parle de l’organisation et de l’évolution du marché de la voiture ancienne.

Epoqu’auto : 70 000 M2 – Eurexpo Lyon

Alors que le Mondial de l’Auto n’aura pas lieu, que le salon de Francfort s’efface au profit de Munich du 7 au 12 septembre 2021, que celui de Genève n’a pas pu se tenir pour cause de virus, les organisateurs d’Epoqu’auto restent convaincus du bien-fondé de leur événement. « Nous sommes des optimistes ! Nous avons décidé de faire le salon en dépit de la situation actuelle et nous avons travaillé normalement à l’organisation, ce qui nous prend un an. Et à ce jour, le salon est pratiquement complet niveau exposants » fait remarquer Claude Passot.

Les organisateurs assurent qu’ils prendront les dispositions qu’il faudra pour accueillir les visiteurs dans le respect des règles sanitaires qui seront en vigueur au moment de l’ouverture. La France métropolitaine étant repassée au vert en ce qui concerne le confinement et la libre circulation dans une partie de l’Europe, vous n’avez pas, à ce jour, d’excuses pour rater Epoqu’auto 2020 !

Claude PASSOT, commissaire passionné

Claude PASSOT

Claude Passot est un avant tout un passionné de voitures anciennes. A la retraite, il ne se contente pas de faire rouler ses véhicules, il les restaure personnellement (hors carrosserie lourde). Ce diplômé des Arts et Métiers n’est pas fan d’une seule marque et préfère choisir des voitures qui ont marqué leur temps.

Tout a commencé par une MG A, à l’âge de 39 ans, qu’il a mis 6 ans à restaurer, occupé par un métier et une vie de famille qui font qu’on travaille à temps très partiel sur la voiture. Une Juva 4 Dauphinoise, une Jaguar MK II 3,8, une Delahaye 134 N Autobino, une Facel Vega Facellia, une 404 Berline Super Luxe, une Salmsom 23 (en cours de rénovation) et une 2002 tii (pour faire du rallye en régularité) composent sa collection. Sans oublier 8 motos…

La voiture électrique au secours de l’auto ancienne ?

La voiture ancienne semble être encore plus une valeur refuge pour les passionnés, avec l’arrivée des voitures électriques. Cela veut-il dire que Epoqu’auto recevra plus de visiteurs cette année ? Claude Passot estime qu’Il y a « deux écoles en la matière. Ceux qui répondent oui à la question, et j’en fais partie, et ceux qui pensent que l’automobile c’est fini, qu’on n’aura plus le droit de rouler car on pollue, que nous serons des pestiférés et que nos voitures vont rester au garage car la tendance écologique est forte. Mais je suis optimiste de nature et je pense qu’il y aura toujours des passionnés qui continueront de rouler pour le plaisir. » Mais quelle que soit la vision du futur, la passion reste. Et un tel salon est l’occasion de la partager.

Comment va évoluer le marché ?

Selon la façon dont les pouvoirs publics vont légiférer en ce qui concerne l’usage des véhicules anciens, nous risquons de voir progresser l’image de « la voiture de collection comme une oeuvre d’art […]. Les voitures à plus grande diffusion vont peut-être souffrir de cette conception de l’automobile. Le marché de la spéculation empêche certains passionnés de s’offrir la voiture de leur rêve. Mais il permet aussi de confier à des entreprises de restauration des voitures qui n’auraient pas été sauvées si leur valeur n’était pas ce qu’elle est. Cela fait aussi tourner l’économie. »

La FFVE (Fédération Française des Véhicules d’Epoque) participe activement à la discussion avec les pourvois publics afin d’anticiper beaucoup de choses. Elle se bat pour que nous continuions à faire rouler les voitures de collection et cette instance est très importante pour représenter les collectionneurs. « Elle rassemble plusieurs milliers de clubs. Dont notre club, les 3A, (Amateurs d’Automobiles Anciennes) qui est un des membres fondateurs de la FFVE et aussi l’organisateur de Epoq’Auto. »

Sur l’agenda : la journée Nationale de la voiture de collection

En attendant l’ouverture du salon, la FFVE donne rendez-vous à tous les passionnés le dimanche 28 juin pour la journée nationale de la voiture de collection. Vous pourrez voir virtuellement, réellement ou même profiter de votre voiture de collection dans le cadre de balades et de rassemblements dans le respect des règles sanitaires. Vous trouverez facilement un club pour vous accueillir grâce à l’annuaire de la FFVE disponible ICI

Philippe HORTAIL

A lire également…

Inscrivez-vous à la newsletter