L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Nissan Leaf : 250 km d’autonomie avec une nouvelle batterie

Nissan continue sa conquête électrique en offrant davantage d’autonomie à bord de sa Leaf. En 2010, elle proposait 160 km, puis 200 en 2013 et aujourd’hui grâce à une batterie de 30 Kw au lieu de 24, la petite japonaise électrique pourrait parcourir théoriquement 250 km.

Nissan Leaf 30 kW 8

« Pour gagner des parts de marché et de la visibilité, le véhicule doit offrir plus d’autonomie ». Par ces mots, Gareth Dunsmore, le directeur général de la branche « EV » de Nissan Europe enfonce quelque peu une porte ouverte, mais sur le fond, il a raison de rappeler la nature profonde de l’un des principaux freins au développement de la voiture électrique.

Nissan Leaf 30 kW 9Avec 46 000 exemplaires vendus à travers l’Europe et 200 000 dans le monde, la Leaf est le modèle « zéro émission » le plus commercialisé sur la planète. Considérant que l’on fabrique chaque année environ 80 millions de véhicules, cela donne  une idée de la marge de progression dont dispose le secteur.

Toutefois, les clients qui se sont portés acquéreurs d’une Leaf ne regrettent pas leur choix : 92 % d’entre eux se disent satisfaits et 96 %  recommandent même ce type de véhicule à leurs amis et voisins. Mais il faut laisser le temps à la technologie, ses modèles et son infrastructure de se développer. La partie technique est une autre problématique. Et si Nissan  ne fait, en apparence, que d’implanter une batterie plus grosse sous le capot de la Leaf, celle-ci offre une autre technologie (Lithium Nickel, Manganèse et Cobalt contre Lithium-Ion pour la 24 Kw). Au final, 26 % d’autonomie supplémentaire sont apportés à la citadine électrique. Ce n’est déjà pas si mal.

[nextpage title= »L’avenir des batteries »]

Ne pas se fier aux apparences

Nissan Leaf 30 kW 2Il y a donc un décalage entre la partie visible de l’iceberg et ce que nous réserve le futur proche, avec l’arrivée de futures batteries sûrement beaucoup plus performantes mais encore en gestation, que l’on verra certainement à bord de la prochaine génération de Leaf, d’ici 2 à 3 ans. Le problème ne sera alors plus l’autonomie mais le prix, sur lequel les constructeurs devront faire des efforts afin de continuer de conquérir une clientèle aujourd’hui en attente de proposition. En attendant Nissan lance une Leaf offrant une autonomie de 250 km, soit un jour de plus (50 km) dans la semaine sans recharge en utilisation courante domicile-travail. Vendue avec un câble de recharge plus puissant et un système multimédia modernisé avec un GPS intuitif, son tarif est néanmoins plus élevé de près de 3 000 € que celui de la version 24 Kw.

Nissan compte donc continuer de vendre davantage de Leaf « petite batterie » même si la différence de tarif ne se ressentira pas de la même manière que pour un véhicule thermique, les offres commerciales accompagnant ce genre de véhicules mixant des prix de location longue durée avec ceux de la batterie et les clients choisissant une autre formule que celle de l’achat brut dans 80 % des cas. Au final, c’est donc le prix du loyer (variable selon la longueur de la location, le kilométrage annuel ou le niveau de finition), majoré de seulement quelques dizaines d’euros mensuels qui pourra faire pencher le client vers une batterie plus récente et alourdie de seulement 21 kg.

[nextpage title= »Sur la route »]

Sur la route

Nissan Leaf 30 kW 10Dans la vraie vie, l’autonomie sera d’environ 170 à 180 km, ce qui semble parfait pour pallier les besoins quotidiens d’une famille sans recharger chaque jour, la version 24 Kw s’adressant désormais aux plus petits rouleurs qui ont la possibilité de recharger souvent et rapidement. Nous avons pu vérifier qu’il était possible de franchir la barre des 200 km et pratiquant l’éco-conduite, à l’occasion d’un parcours constitué de fortes montées et descentes, à la fois source de dépense d’énergie et de régénération. En marge de cette question d’autonomie, la Leaf conserve ses qualités de voiture spacieuse et forcément très silencieuse, agréable à conduire et bien équipée.

Le fait qu’elle soit sur nos routes depuis 5 ans donne l’impression d’une stagnation du produit, ce qui est vrai dans le style mais pas dans sa technologie où cette ultime version apparaît plus attractive et aboutie que jamais. Il faudra néanmoins encore beaucoup de temps et d’étapes de développement pour que les véhicules électriques offrent une autonomie qui n’effraie plus des clients qui aimeraient posséder un tel objet comme première voiture. Les offres auto+train ou voiture de location en complément de l’achat d’une électrique ne se montrent pas assez convaincantes pour des clients devenus de plus en plus exigeants. Cependant, les mentalités et les choix devraient continuer d’évoluer. Tout espoir est donc permis.

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars »]

Notre Avis

Nissan Leaf 30 kW 5Les plus

  • L’autonomie majorée
  • Le nouveau système multimédia
  • Le plaisir de conduite

 

Les moins

  • L’augmentation du prix
  • Le temps de recharge
  • Le même style depuis 5 ans

 

[nextpage title= »Infos pratiques »]

Infos pratiques

Nissan Leaf 30 kW 1La nouvelle batterie de 30kW bénéficie d’une garantie 8 ans et 160 000 km pour les finitions supérieures de la Nissan Leaf, Acenta et Tekna. Il faudra compter 35 255 € en Acenta et 37 655 € en Tekna (tous ces prix sont avec le bonus de 6300 € non déduit). En location, elle est disponible à partir de 29 355 €, auxquels s’ajoutent au moins 79 € de location de batterie par mois.

La batterie en lithium-ion de 24 kW est pour sa part garantie 8 ans ou 100 000 km, pour une capacité minimale de 70%. Les tarifs de la Nissan Leaf avec cette batterie, 24 kWh : 33 255 € en finition Acenta et 35 655 € en finition Tekna.

A noter que le chargeur 6,6 kWh (32 A) est désormais livré en série. Normalement, Huit heures sont nécessaires pour recharger entièrement la voiture sur une prise classique 220V mais avec ce chargeur 32 A, une recharge complète pourra être effectuée sans mordre dans le tarif heures pleines (7 heures d’heures creuses en moyenne en France). Enfin, il reste les « quick charger », il n’en faut plus que 4, sachant que 80% de la batterie sont disponibles après 30 minutes de branchement. Actuellement en France il existe environ 250 bornes.

 

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos

 

Inscrivez-vous à la newsletter