L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Opel CASCADA : c’est bon pour l’image

Opel change. En mieux et en bien. Le plan « produit » ambitieux de la marque et l’arrivée de nouveaux modèles comme l’Adam (voir ici) ou encore le cabriolet Cascada vont, il faut l’espérer, modifier l’image que le grand public à de cette marque.

Opel Cascada essai données techniques 2

4 vraies places et une capote

« Le toit rigide ne présente que des avantages » nous ont dit les constructeurs pour justifier le recours à cette technologie au risque de donner naissance à des voitures lourdes et au design parfois pas très heureux. Opel prend le contre-pied avec la Cascada et signe un cabriolet élégant avec une capote traditionnelle dont le dépliage se fait en 17 secondes jusqu’à 50 km/h. Elle peut aussi être commandée à distance lorsque la voiture est à l’arrêt. La structure de la capote est constituée d’éléments en magnésium pour minimiser le poids et la lunette arrière est montée en affleurement avec la capote. Disponible en trois couleurs ( Noir, Rouge Malbec et Brun Mokka), elle se marie avec la palette de dix teintes de caisse.Opel Cascada essai données techniques 13 L’insonorisation de la Cascada est efficace et de bon niveau. On voyage dans un réel confort et les places à l’arrière sont logeables avec un espace aux jambes suffisant pour des adultes grâce à un long empattement de 2 695 mm rendu possible par une longueur de 4 700 mm. Si le look est comme toujours une affaire de goûts, il est important de noter que les appréciations entendues ici ou là sont dans l’ensemble favorables. La capote est entièrement dissimulée une fois ouverte et la ligne, trapue, adopte une sorte de « virgule » sur la partie basse du flanc de la carrosserie. La ligne de ceinture de caisse adopte, quant à elle, un léger mouvement ascendant.

Enfin, le volume de coffre minimal avec la capote ouverte est de 280 litres, et peut aller jusqu’à 380 litres lorsque la capote est fermée. Il est possible de déverrouiller et rabattre électriquement les dossiers de sièges arrière 50/50 et ainsi porter le volume à 750 litres.

Belle finition et équipement completOpel Cascada essai données techniques 20

Positionné au sommet de la gamme Opel, le Cascada offre une finition de très bonne qualité et les sièges en cuir de notre exemplaire d’essai apportent une réelle « touch of class » ! On apprécie aussi les bras électriques de présentation de ceinture, qui facilitent grandement l’accès à bord ainsi que les arceaux de protection à déclenchement pyrotechnique qui interviennent en cas de retournement… ( nous ne les avons pas testés!). Dès le premier niveau de finition, Opel a doté son cabriolet d’un équipement complet (premier prix à 29 990€ en version Cosmo).

[nextpage title= »Sur la route »]

Volant en mains

Opel Cascada essai données techniques 27Nous avons testé le moteur à essence 1.6 SIDI Turbo ECOTEC lors de notre essai. Il fait partie d’une génération entièrement nouvelle, arrivée début 2013, qui animera également d’autres modèles compacts et familiaux de la gamme. Très linéaire, il dispose de 125 kW/170 ch entre 4 250 et 6 000 tr/mn – et de 280 Nm grâce à une fonction overboost. La sonorité, si elle aurait pu être plus flatteuse, n’est pas désagréable. La boîte manuelle avait tendance à accrocher en usage sportif. Toutefois, ce n’est pas vraiment la vocation première d’une telle voiture, même si elle atteint une vitesse de pointe 222 km/h et qu’il lui faut 9,6 secondes pour accélérer de 0 à 100 km/h. On notera que la consommation tout au long de l’essai fut de 9 l/100 km.

La belle surprise vient du comportement et de la rigidité de la Cascada qui donnent entièrement satisfaction. L’ensemble ne se désunit pas même sur un revêtement en mauvais état. Les suspensions avant à jambes de pivot découplé HiPerStrut évitent les remontées de couple dans le volant et le grip du train avant nous change des Opel des années 80 à 90 ! Pour mémoire, rappelons que le High Performance Strut, (jambes de force hautes performances), initialement développée pour l’Insignia OPC (voir ici) et que l’on a retrouvé sur l’Astra GTC OPC (voir ici) sépare les fonctions d’amortissement et de direction.

L’Opel Cascada est confortable et fonctionnel, ce qui permet de l’utiliser au quotidien. Il bénéficie d’un grand volume de coffre et de multiples rangements pour un cabriolet. Plusieurs espaces de rangement pratiques et de bons volumes ont été ménagés autour du conducteur : dans la porte, dans et sous la planche de bord et, grâce au montage en série d’un frein de stationnement électrique, dans la console centrale – exactement là où l’on a besoin de disposer d’un maximum d’espace.

[nextpage title= »Les photos »]

 

Inscrivez-vous à la newsletter