L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Test Opel Corsa OPC : version 2

La Corsa OPC, on l’a testée et comparée à la Clio RS ici. Comme l’ensemble de la gamme, elle évolue et reçoit une nouvelle  nouvelle garde-robe.

Opel OPC 3

Des retouches surtout esthétiquesOpel OPC 15

 

Pour la partie moteur et châssis, Opel s’est penché sur le sujet en 2010. Du coup, il restait à la marque allemande (je précise au cas où vous n’auriez pas vu leur dernière de publicité) à se préoccuper de l’aspect esthétique. Ainsi, la partie avant est redessinée pour donner une allure plus sportive et plus expressive à la Corsa ce qui lui permet d’être assimilée au reste de la nouvelle gamme Opel. Pour la version OPC, cela se traduit essentiellement par de nouveaux projecteurs, une nouvelle calandre et un nouveau spoiler. Petit détail : les feux de jour ne sont pas à LED mais il s’agit d’une veilleuse classique.

Pour ceux qui veulent donner un look sportif à leur Corsa non OPC, il est possible de recourir à une Design Edition qui comprend le Pack extérieur OPC line, des jantes 17 pouces laquées blanc ou noir, assorties aux larges bandes courant le long de la carrosserie.

Opel OPC 14L’Opel Corsa peut aussi recevoir un nouveau système d’info-divertissement multimédia baptisé « Touch & Connect », disposant d’un écran tactile couleurs cinq pouces, d’un GPS, du Bluetooth, de connexions pour iPod et USB. Mais le coût de l’intégration technique, si elle permet de maintenir le prix à seulement 690 euros, a imposé de placer l’écran très bas, ce qui nécessite de quitter la route des yeux pour l’utiliser.

Volant en mainsOpel OPC 10

Une mention spéciale est à décerner aux superbes sièges Recaro de notre modèle d’essai : on y est bien calé et on fait corps avec la voiture ! Les impressions du précédent essai sont confirmées. En effet, j’écrivais que « la boîte manque un peu de précision et le bruit du moteur est relativement discret » et sur ce point, je maintiens mon verdict. Tout comme je persiste à dire que « l’on a plus à faire à une GT qu’une pure sportive, style « bombinette des années 80 » qui rugit, est dure en suspension et a un « grand méchant look ». Ce n’est pas une critique, juste un constat qui a pour but de vous aider à savoir ce que vous allez acheter en toute connaissance de cause.

Mais il semblerait que nous aurons bientôt des nouvelles de la Corsa OPC car une version plus méchante est en approche… Wait and see !

Voir l’essai de la Corsa 1.3 CDTI 95ch sur La Provence.com

[flickr_set id= »72157626154723307″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »original »]