L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Suzuki Vitara 1.6 DDiS AllGrip Diesel 120 ch

Le Vitara est certainement une des réussites de la marque Suzuki depuis ces 30 dernières années. Lancé en 1988, ce tout-terrain a été vendu à près de trois millions d’exemplaires. Avant-gardiste sur ce qui est devenu tendance aujourd’hui. D’abord en version courte avec ses 4,06 m de long puis le Grand Vitara et ses 4,50 m, il a connu plusieurs déclinaisons. Suzuki a décidé de simplifier sa gamme en proposant un intermédiaire qui sera le concurrent direct, des Renault Captur, Nissan Juke ou encore 2008 avec une longueur de 4,17 m. Il se place ainsi sous la nouvelle star de la marque nippone, le S-Cross (voir essai Suzuki S-Cross sur l’Agenda de l’Automobile).

Essai Suzuki Vitara

Essai Suzuki Vitara

Le SX4, renommé S-Cross dans sa version plus moderne sert de référence sur de nombreux aspects du nouveau Vitara comme par exemple les moteurs ou encore la transmission avec le système AllGrip.

Essai Suzuki Vitara

Essai Suzuki Vitara

La simplicité et l’efficacité ont souvent été évoqués pour parler de Suzuki. Ici deux types de motorisations, une essence et une diesel et trois niveaux de finition: Avantage, Privilège et Pack. A noter que la version de base dispose de la climatisation manuelle, de sept airbags, de l’ESP, de la surveillance de pression des pneus et l’autoradio Bluetooth.

Suzuki tente de donner un réel coup de neuf à son Vitara en optant par exemple pour des peintures bicolores (deux choix pour le toit, blanc ou noir, 14 pour la carrosserie, avec certaines combinaisons impossibles pour des questions esthétiques),  avec un rappel sur les coques des rétroviseurs extérieurs ou encore des jantes aluminium de 17 pouces. Dans l’habitacle, pas de révolution pour les plastiques malheureusement, en revanche l’ensemble se veut fonctionnel avec de  nombreux rangements. Comme souvent sur ce type de véhicule, le confort est salué pour les deux sièges avant mais pas forcément pour la banquette arrière un peu raide. Cela n’enlève pas l’habitabilité de véhicule, quelque soit la place, grâce notamment à une belle garde au toit. Un espace appréciable à l’intérieur qui ne remet pas en cause le volume du coffre car avec ses 375 litres il est dans la moyenne haute du segment.

Nous avons essayé la version diesel 120 ch 1.6 DDIS avec transmission intégrale intelligente AllGrip.

[nextpage title= »Sur la route »]

Suzuki Vitara: un bon compromis

Essai Suzuki Vitara

Essai Suzuki Vitara

Suzuki fait partie des concurrents supplémentaires de ces petits SUV ou Crossover. Il a été reproché parfois aux anciennes générations de ne pas être exemplaire en termes de tenue de route, le nouveau Vitara change cette image et offre un bon comportement. La prise en main se fait assez facilement et premier bon point pour Suzuki, l’insonorisation se révèle nettement meilleure qu’avant. Le Vitara deviendrait-il plus consensuel? Possible. Aussi à l’aise sur les Nationales que sur les petites routes de montagne, il gagne en confort. Les passagers à l’arrière restent toutefois quelque peu secoués, la faute à une conception de banquette un peu légère.

Pour la motorisation, Suzuki maîtrise son sujet sur les blocs essence mais pour le diesel, le constructeur a préféré faire confiance à un moteur de chez Fiat. C’est la version diesel justement que nous avons choisi d’essayer. Ce fameux 1.6 DDIS  déjà efficace sur le S-Cross répond plutôt bien sur le Vitara. Il a la possibilité d’être accouplé à une boîte de vitesse manuelle ou automatique, toutes deux à six rapports. Est-il gourmand? Pas vraiment. Si la marque n’avait pas encore communiqué les consommations lors de notre essai, nous avons pu nous donner une idée. Notre parcours a été ponctué de plusieurs situations de roulage, nous étions trois personnes à bord avec du matériel. Nous avons effectué de nombreux arrêts et nous arrivons au finale avec une moyenne aux alentours de 6l / 100 km. En revanche petit point négatif,  la direction à assistance électrique. Les retours de volant à basse vitesse, dans les phases de braquage, ne sont pas très heureux. Mais attention, il est possible que ce détail soit corrigé car notre modèle d’essai était une pré-série donc cela pourrait évoluer.

[nextpage title= »Vitara: Tout-terrain ou tout chemin? »]

Le Vitara face à la concurrence

Essai Suzuki Vitara

Essai Suzuki Vitara

Avec une garde au sol de 18,5 cm le Vitara n’est pas un véritable tout-terrain, mais plutôt un tout-chemin de bon niveau, surtout s’il bénéficie de la transmission intégrale intelligente AllGrip. Avec ce type de modèle vous roulerez essentiellement en 4X2 mais si les conditions l’imposent, vous pouvez passer automatiquement en 4X4. Un système qui lui permet de marquer des points par rapport à ses concurrentes du segment.

Parlons de la concurrence justement. Suzuki et son Vitara arrivent dans un segment très prisé et dont les autres marques comme Renault Nissan ou encore Peugeot ont pris le pouvoir. Alors comment la marque japonaise peut tirer son épingle du jeu. Tout d’abord, le AllGrip comme nous l’avons précisé ci-dessus, est un vrai atout car avec cette transmission le Vitara peut s’adapter à toutes les régions de France. Si les tarifs de départ sont inférieurs chez Renault ou Nissan avec le Captur ou le Juke, les deux ne peuvent pas prétendre à ce genre de prestation. Il reste alors des modèles plus « aventuriers » comme la Jeep Renegade, ou l’Opel Mokka. Certe sur le modèle d’Opel, la transmission intégrale existe aussi mais il sera moins aisé de s’aventurer sur des chemins cabossés, la garde au sol étant plus basse de 2,5 cm.

Il reste les petites nouvelles qui vont arriver en même temps que le nouveau Suzuki Vitara, comme le Mazda CX-3 ou la Fiat 500 X. Si les deux peuvent marquer des points pour leur look, en sera-t-il de même sur leur polyvalence?

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars »]

Notre Avis

Le nouveau Vitara remplace avantageusement l’ancien, et devrait devenir l’un des modèles les plus vendus de la marque. Mais il devra exister à côté d’un S-Cross un peu plus grand et pas beaucoup plus cher à qui il risque de faire de l’ombre, et surtout au milieu d’un segment qui, certes a le vent en poupe, mais qui comprend des modèles à succès qu’il lui sera difficile d’attaquer sans un motorisation d’entrée de gamme moins musclée et des tarifs plus bas. Sa garantie de trois ans, ses aspects « pratique » et son look dans l’ère du temps devraient néanmoins l’aider à se faire une place.

Suzuki VitaraOn aime

-Le look

-La facilité de prise en main

-La tenue de route

On regrette

-L’absence d’un moteur moins puissant (donc moins cher)

-L’aspect de certains plastiques

-Le manque d’originalité

Tarifs

Le modèle essayé devrait se situer aux alentours de 22 000 €. Le deuxième niveau d’équipement qui sera logiquement le plus vendu se situe dans une fourchette entre 22 000 € et 24 000 €. Il reçoit de série un écran tactile au centre de la planche de bord, doté d’un autoradio plus performant, d’une caméra de recul et de la fonction Mirror Link, qui permet de reproduire l’écran de votre smartphone sur celui de la voiture. Le GPS, les radars de stationnement, le régulateur de vitesse adaptif ou encore le freinage automatique d’urgence  ne sont prévus qu’en haut de gamme. Pour le AllGrip, il est actuellement affiché à 1 900 € sur le Suzuki S-Cross. Le prix d’entrée de gamme (modèle essence 4X2) devrait commencer à partir de 18 000 €. Le haut de gamme atteindrait, pour sa part, 26 000 €.

[nextpage title= »Fiche Technique et Galerie Photos »]

Fiche Technique et Galerie Photos


Suzuki VitaraSuzuki Vitara 1.6 DDIS AllGrip

Moteur : 4 cylindres en ligne turbo diesel

Cylindrée : 1 598 cm3

Puissance : 120 ch à 3 750 tr/min

Couple : 320 Nm à 1 750 tr/min

Transmission : aux roues avant (aux 4 roues avec le AllGrip)

Boîte : manuelle 6 rapports ou auto

Dimensions : 4 175 x 1 775 x 1 610 mm

Coffre : 375 l

Poids : 1 230 kg

Photos Christophe Hunsicker

Inscrivez-vous à la newsletter