L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

#GPFranceF1 : Richard Orlinski expose ses œuvres au circuit Paul Ricard

Le retour des F1 sur le circuit Paul Ricard pour le 60e Grand Prix de France F1 s’accompagne aussi de la reprise de l’ambiance survoltée et des animations autour de la piste. Cette année encore, le sculpteur Richard Orlinski a décidé de faire du Plateau du Castellet sa salle d’exposition éphémère.

Richard Orlinski fait partie de ces artistes accessibles qui ont envie de rendre l’art abordable pour tous. En choisissant d’exposer ses sculptures monumentales parmi les installations du 60e Grand Prix de France de Formule 1, son intention est bien de proposer sa galerie au public le plus large qui soit, des novices aux connaisseurs. L’artiste de 53 ans, à la renommée mondiale aime exposer là où on l’attend le moins. Présent dans plus de 90 galeries en France et à l’étranger, il est le créateur contemporain français le plus vendu au monde.

« Born Wild », ours blanc et « Wild Kong »…

Les spectateurs du circuit Paul Ricard découvrent avec surprise sept œuvres gigantesques qui représentent le travail d’Orlinski autour de la thématique « Born Wild », font le pont entre le monde animal et ses pulsions naturelles, ainsi que le monde civilisé ancré dans ses lois restrictives.
Ce mélange de genres est visible au travers de ses créations impressionnantes, comme l’ours blanc de cinq mètres de haut, les Gorilles « Wild Kong » dont une version mécanisée placée à côté du podium, ou encore une panthère nacrée.

Ambiance circuit et art contemporain au Paul Ricard

Le visiteur découvre les formes taillées des animaux, qui peuvent suggérer une posture féroce, ou douce en fonction du regard que l’on pose sur ces œuvres uniques en leur genre. En dehors de ces éléments qui offrent une vue d’ensemble au public sur le travail anthropomorphiste de Richard Orlinski, le plasticien a aussi élaboré les trophées qui seront remis aux trois premiers pilotes de ce 60e #GPFranceF1, et celui dédié au constructeur lauréat ce dimanche sur la circuit Paul Ricard.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Richard Orlinski (@richardorlinski) le

Qui a dit que l’art contemporain et le sport automobile ne pouvaient faire bon ménage ?
Les spectateurs les plus curieux du circuit Paul Ricard remarqueront aussi le casque de Romain Grosjean, également signé Orlinski. Dont les sculptures sont visibles jusqu’au soir du 23 juin au circuit Paul Ricard, avant qu’elle ne rejoignent ses ateliers et ne prennent la route pour d’être exposées dans d’autres endroits originaux.

Lire aussi : #GPFranceF1 Mercedes d’entrée de jeu devant Ferrari

Saito BARDEN

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire