L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai – Nissan GT-R 2010, l’esprit Kaizen

L’esprit Kaizen, vous connaissez ? En japonais le mot « Kaizen » signifie « améliorations faites jour après jour. » Contrairement à nos façons occidentales de procéder en matière d’automobile, la démarche est graduelle et douce, par petites touches. C’est comme cela que Nissan vient de faire évoluer sa star, j’ai nommé la GT-R. En quoi la version 2010 diffère-t-elle de celle de 2009 ? Revue de détails volant en mains !

Essai GT R 2010 17

Suspensions et transmission :

Une fois installé aux commandes de la GT-R 2010,  les différences avec la version testée sur le circuit du Mans ne sont pas flagrantes mais on sent que la voitures est plus réactive dans ses changements d’appui. Cela est du à la modification de la suspension avant au niveau des tarages des ressorts et des amortisseurs et de l’augmentation, à l’arrière, de la rigidité des coussinets radiaux de suspension.

Ce qui étonne toujours, c’est cette sensation de légèreté en dépit d’un poids pour le moins élevé de 1 850 kilos. On ne le ressent pas volant en main !

Un autre point de détail revu. Il s’agit de la logique de commande de répartition de couple entre les essieux avant et arrière qui a été modifiée pour réduire le « blocage » de l’essieu arrière dans les évolutions de la GT-R à faible allure, notamment au moment où les fluides sont encore froids. Les supports de transmission avant ont été rigidifiés pour réduire les vibrations dans la chaîne cinématique sous fortes charges.

Essai GT R 2010 32 Essai GT R 2010 16

Boîte :

La boîte séquentielle à double embrayage (avec ses palettes au volant) est toujours aussi rapide et, détail amusant, lorsque, à vitesse stabilisée, vous montez ou descendez les rapports, le son du moteur change passant du grave au très grave (et inversement) comme un chanteur d’opéra qui travaillerait ses gammes !

Nissan a modifié la logique de cette boîte pour garantir un rétrogradage supplémentaire 6ème – 5ème en mode automatique et adopter un diagramme plus dynamique de descente des rapports pour les passages de 4ème en 3ème et de 3ème en 2ème.

Ligne et intérieur :

La ligne ne change pas sauf au niveau de la zone arrière de la voiture où deux conduits supplémentaires ont été ajoutées au diffuseur aérodynamique en fibre de carbone positionné au niveau du soubassement afin d’assurer un meilleur refroidissement de l’échappement et de la boîte. Par ailleurs, la canalisation de raccordement du refroidisseur d’huile est nouvelle et de plus grande section, afin d’abaisser le niveau de température de la boîte de vitesses.

Les boucliers avant et arrière bénéficient d’une double couche de vernis incolore qui renforce la profondeur de la couleur de finition. A l’intérieur, les cadrans du tachymètre et du compte-tours sont cerclés d’aluminium.

Enfin, les sièges arrière reçoivent une isolation plus soignée. Le système Bose est toujours aussi agréable…

Essai GT R 2010 23 Essai GT R 2010 27

Freinage :

La freinage (sur route ouverte dans le cadre de notre essai) ne souffre d’aucune critique. Puissant et endurant, il permet de retarder l’attaque de la pédale et une entrée en courbe alors qu’il est encore en action ne perturbe en rien l’équilibre de l’ensemble. Et cela est encore plus vrai sur la GT-R 2010 car la répartition électronique de freinage a été légèrement déplacé vers l’arrière.  De plus, une modification de conception d’une partie des freins arrière réduit le bruit et un déflecteur d’air retravaillé augmente le refroidissement des freins arrière.

Moteur :

Les 485 chevaux du V6 biturbo sont toujours bien là ! Les accélérations vous collent au siège. Seul le bruit du moteur déçoit un peu. On l’aimerait plus expressif !

La bonne nouvelle, c’est que la norme Euro 5 à laquelle il répond maintenant n’a pas entrainé de baisse de puissance ou de performances et que les modifications apportées entrainent une diminution des émissions de CO2 de 3 g, à 295 g/km.

Essai GT R 2010 21 Essai GT R 2010 19

Mesures exportables !!!

Une mise à jour du système de navigation entraine l’entrée en fonction d’un nouvel écran de 7 pouces dont la résolution est 4 fois supérieure à celle du système de génération précédente.

Mais la bonne nouvelle est que toutes les données fournies par l’écran de contrôle digne d’un Airbus sont désormais exportables. Pour les apprentis pilotes (ou les pilotes avérés) cela permet de les comparer avec celle d’un petit camarade de jeu…

Ainsi, vous pourrez toujours tenter de battre le temps officiel du Nürburgring en 7 minutes 26 secondes et 70 centièmes établi le 15 avril 2009.

Essai GT R 2010 36 Essai GT R 2010 1

Réagissez sur le forum http://www.gtr-france.com/

[flickr_set id= »72157624216204009″ thumbnail= »square » overlay= »true » size= »original »]

En japonais le mot « KAIZEN » signifie amélioration, améliorations sans investissements ni gros moyens, en impliquant tous les acteurs des directeurs aux ouvriers et en utilisant surtout le bon sens commun. La démarche japonaise repose sur des petites améliorations faites jour après jour, mais constamment, c’est une démarche graduelle et douce, à petits pas, qui s’oppose au concept plus occidental de réforme brutale ou rupture, du type « on jette tout et on recommence avec du neuf »