L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Gumpert: un nouveau petit constructeur en situation de faillite

Même si souvent on laisse entendre que l’Allemagne est le pays européen qui gère le mieux la crise, il n’est pas certain que les petits constructeurs et artisans automobiles d’Outre-Rhin le voient ainsi. En effet, actuellement c’est l’hécatombe dans ce petit univers.

Gumpert Apollo 2

Nous apprécions s’arrêter sur les stands de ces voitures racées dans les salons. Malheureusement l’année 2013 leur a été fatale. Nous avions parlé d’Artega lors du salon de Francfort en 2009, de Melkus au Top Marques de Monaco et bien leur sort a été scellé cette année. Un autre artisan est également touché de plein fouet par la crise, la marque au gecko, Wiesmann. Celui qui se motorisait chez BMW se dirigerait aussi vers la faillite selon des informations de Autozeitung.

Enfin, Gumpert suivrait ses collègues. C’est une marque que nous avons suivie à plusieurs reprises, nous avions même réalisé une interview de M.Sittler sur le Top marques de Monaco. L’entreprise allemande devait être reprise par un investisseur. Celui-ci aurait fait finalement machine arrière. Sans nouveaux fonds, la poursuite de l’activité fut donc impossible. Selon Blog Automobile, depuis la mi-juin, aucune voiture n’a été mise en fabrication et tout le processus industriel est suspendu. Le directeur de Gumpert Sportwagenmanufaktur GmbH, Roland Gumpert, qui a été auparavant le responsable du service Audi Sport, était pourtant enthousiaste selon sa déclaration sur le site de la marque le 5 mars dernier: « Notre distribution et les réseaux de concessionnaires sont étendues à travers le monde et des nouveaux modèles seront bientôt ajoutés à l’Apollo. Qui plus est, nous présenterons le premier de ces modèles cette année à une grande foire commerciale « .

Ces déclarations venaient suite à l’annonce de l’arrivée d’un nouvel investisseur qui permettait un élargissement de la gamme de produits. Au lieu de cela, les 19 salariés qui étaient encore présents dans l’entreprise ont été licenciés pendant l’été. L’entreprise d’Altenburg (Thuringe) laisse une ardoise d’envirion de 1,7 millions d’euros. Gumpert n’aura pas tenu une décennie, la société ayant été créée en 2004. Elle laisse comme trace dans l’histoire la magnifique Apollo imaginée par son fondateur de retour de Chine.

Photos: site http://www.gumpert.de/